Site de l'agrégation de SV-STU Fil d'Ariane : Accueil > Agrégation externe > Session 2010

Agrégation externe

Agrégation interne



Nouveautés

Recherche sur le site

Dernière publication :
Le 10 novembre 2022

Dernière modification :
Le 15 novembre 2022

Modalités du concours

Le champ disciplinaire de l’agrégation externe de sciences de la vie-sciences de la Terre et de l’Univers couvre trois secteurs :

* secteur A : biologie et physiologie cellulaires, biologie moléculaire ; leur intégration au niveau des organismes ; * secteur B : biologie et physiologie des organismes et biologie des populations, en rapport avec le milieu de vie ; * secteur C : sciences de la Terre et de l’Univers, interactions entre la biosphère et la planète Terre.

A chaque secteur A, B ou C correspond un programme de connaissances générales portant sur des connaissances d’un niveau allant jusqu’à la licence universitaire et un programme de spécialité portant sur des connaissances du niveau de la maîtrise universitaire.

Un programme annexe aux programmes de connaissances générales porte sur des questions scientifiques d’actualité sur lesquelles peuvent être interrogés les candidats lors de la quatrième épreuve d’admission.
A. - Epreuves écrites d’ admissibilité

Les trois épreuves écrites d’admissibilité portent chacune sur un secteur différent.

Elles peuvent comporter ou non une analyse de documents :

1° Epreuve portant sur le programme de connaissances générales du secteur A (durée : cinq heures ; coefficient 2).

2° Epreuve portant sur le programme de connaissances générales du secteur B (durée : cinq heures ; coefficient 2).

3° Epreuve portant sur le programme de connaissances générales du secteur C (durée : cinq heures ; coefficient 2).
B. - Epreuves d’admission

1° Epreuve de travaux pratiques portant, au choix du candidat lors de l’inscription, sur le programme de l’un des secteur A, B ou C (durée : six heures maximum ; coefficient 3).

2° Epreuve de travaux pratiques portant sur les programmes de connaissances générales correspondant aux secteurs n’ayant pas fait l’objet de la première épreuve d’admission (durée : quatre heures maximum ; coefficient 2).

3° Epreuve orale portant sur le programme du secteur choisi par le candidat, lors de l’inscription, pour la première épreuve d’admission.

Le sujet est tiré au sort par le candidat (durée de la préparation : quatre heures ; durée de l’épreuve : une heure et vingt minutes maximum [présentation orale et pratique : cinquante minutes maximum ; entretien avec le jury : trente minutes maximum] ; coefficient 5).

4° Epreuve orale portant sur les programmes des connaissances générales ou sur le programme annexe de questions scientifiques d’actualité.

Le sujet est tiré au sort par le candidat. Il porte :

- sur le programmes des connaissances générales ou sur le programme annexe de questions scientifiques d’actualité se rapportant au secteur C pour les candidats ayant choisi, lors de l’inscription, le secteur A ou le secteur B pour la première épreuve d’admission ;

- sur les programmes des connaissances générales ou sur le programme annexe de questions scientifiques d’actualité se rapportant aux secteur A et B pour les candidats ayant choisi, lors de l’inscription, le secteur C pour la première épreuve d’admission.

La présentation orale et pratique est suivie d’un entretien avec le jury ; l’entretien peut comporter des questions portant sur les connaissances générales et les questions scientifiques d’actualité de l’ensemble des secteurs (durée de la préparation : quatre heures ; durée de l’épreuve : une heure et dix minutes maximum [présentation orale et pratique : quarante minutes maximum ; entretien : trente minutes maximum] ; coefficient 4).



Jean-Marc MOULLET
Publié le 10 juin 2010 (dernière mise à jour le 10 juin 2010)



Sciences de la vie - Sciences de la terre et de l’univers

Accueil | Plan du site | Espace Administrateurs| Mentions légales

Crédit photographique : nébuleuse de l'aigle : (c) T. A. Rector & B. A. Wolpa, NOAO, AURA
extrait de carte géologique : site http://www.geol-alp.com/ (c) Maurice Gidon
molécule d'IGG (1IGT) - Auteurs : L. J. Harris, S. B. Larson, K. W. Hasel, A. Mcpherson