Vers le site du Rectorat Vers le site national

Navigation

Le carnet de bord numérique au collège (TraAM 2013)

lundi 24 juin 2013.

LE CARNET DE BORD NUMÉRIQUE AU COLLÈGE

Au collège les élèves utilisent un cahier de travail ou carnet de bord, dans le cadre du cours d’Arts plastiques. C’est un support pour écrire, dessiner, coller des documents, prendre des notes.

Rappel du texte

L’oral et l’écrit - C’est à l’intérieur de la classe et dans le cadre d’un échange collectif, pour analyser le travail qu’il vient de réaliser, que l’élève est invité à s’exprimer oralement ou par écrit. Il parle ou rédige en situation et de manière motivée. Sa réflexion porte sur l’objet concret qu’il a produit, sur la part personnelle, singulière, qui en fonde l’expression. A cette occasion, confronté à la présentation des productions de la classe ou à des œuvres proposées en référence, il s’interroge sur le sens de la situation proposée et appréhende la pluralité des réponses et des pratiques. L’oral et l’écrit exercent les élèves à faire usage d’un vocabulaire diversifié, spécifique aux arts plastiques. Cette pratique enrichit leur lexique et favorise le développement de compétences analytiques et argumentatives. C’est à cette occasion que ses connaissances en arts plastiques se formalisent. Cette pratique est appelée verbalisation. Elle est structurée et étroitement lié à l’élaboration de la séquence. Les élèves sont amenés à écrire lors de l’évaluation, à prendre des notes ou à tenir un carnet de bord (écriture « pour soi »). L’oral et l’écrit portent sur la nature de la production, sur les modalités opératoires et sur la manière dont elle est perçue d’une part, sur les contenus notionnels et culturels d’autre part. (Source : Bulletin officiel spécial n° 6 du 28 août 2008)

Ce carnet de bord peut prendre forme avec un iPad et l’application Pages qui équipe les tablettes numériques en dotation dans les établissements scolaires (Corrèze).
Un modèle théorique de carnet de bord numérique a été pensé et conçu afin d’être pensé et expérimenté par les enseignants d’Arts plastiques. Cette démarche est expérimentale , c’est-à-dire que le modèle proposé peut être adapté par l’enseignant et par les élèves qui en prendront progressivement possession.
Les rubriques qui constituent ce carnet ont été élaborées en lien étroit avec les programmes d’Arts plastiques, tels qu’il sont publiés au B.O. cité ci-dessus.

- Le carnet de travail numérique au collège : accéder à la ressource (PDF)

- Pages pour iPAD : accéder au tutoriel

- Aide en ligne : Apple.com

Eléments de synthèse

Les différents travaux menés ont permis de mettre en lumière l’intérêt d’un carnet numérique de travail en 4 points :

1. Il constitue un support multi-tâche, de captation et de création, en cohérence avec la définition des Arts plastiques, comme matière enseignée transverse à plusieurs disciplines artistiques (dessin, peinture, volume, photographie, vidéo).

2. Il permet de combiner et de structurer des éléments de travail de nature diverse, tels que des images, des sons, des textes, des hyperliens. Il met directement en jeu l’articulation entre la pratique artistique des élèves et la culture artistique, au fondement de l’enseignement de l’Histoire des arts au collège et au lycée.

3. Sans se limiter à la seule réalisation d’un carnet de bord, l’utilisation d’une tablette numérique (l’expérimentation a porté sur l’iPad 2) permet de construire un environnement de travail dédié aux Arts plastiques dans lequel les applications de captation et de création possèdent une interface qui les rendent compatibles entre elles.

4. Ce dernier point semble indiquer qu’il existerait une marge de manœuvre pour construire une progression pédagogique visant à des acquisitions de pratique numérique et de réflexion de plus en plus complexe chez les élèves, depuis le collège jusqu’au lycée.


Auteur de l’article : Denis DUFOUR (IATICE Arts plastiques) , lycée d’Arsonval (Brive)

 
Répondre à cet article