Vers le site du Rectorat Vers le site national

Navigation

Collège : Action !

lundi 23 juin 2014.

Enseignante : DUBOIS Annelise, Collège public d’Argentat.
Niveau : cycle central du collège 4ème.

- Accéder à la fiche de cette action : LiEN

Exposé

L’image est une notion vaste dans le champ des arts plastiques et s’inscrit directement dans les programmes du cycle central : images, œuvre et fiction et images, œuvre et réalité. Sur ces deux années, les élèves sont invités à se familiariser avec les images et surtout avec leur diversité. La question de l’image animée a été le point de départ de cette recherche.

« Animer : donner vie ou mouvement à l’aide de… »

- Comment donner vie à une image, comment la mettre en mouvement à l’aide d’un outil numérique tel que l’Ipad 2 et finalement, qu’est-ce que l’animation ?

« L’animation consiste à donner l’illusion d’un mouvement à l’aide d’une suite d’images. Ces images peuvent être dessinées, peintes, découpées, photographiées, numériques, etc. »

1. La construction d’une pratique autour du film d’animation : action !

Le niveau quatrième ayant commencé un cycle sur le corps humain (détails dans la fiche synthèse), la question du mouvement associée à celles du temps ainsi que du récit semblait être une ponctuation intéressante. De plus, les codes et représentations étudiés précédemment autour du portrait et des études anatomiques offraient une base, une matière première à la réflexion des élèves. Le sujet s’est alors construit autour de l’idée du « corps en mouvement, le temps d’une action ».

En classe, le travail du film d’animation est introduit par une étude du corps en mouvement. Les travaux de Etienne Jules Marey ainsi que ceux de Eadweard Muybridge sont présentés en classe et ouvrent vers une recherche personnelle de la part des élèves. Ces travaux ainsi que certains passages du DVD « Les origines du cinéma d’animation »permettent de faire la bascule vers le film d’animation. Certaines vidéos sont étudiées en classe ( cf. 2. quelques liens utiles ) et rapidement, il est demandé aux élèves de télécharger l’application Imotion HD afin de réaliser chez eux des tests, ébauches du projet à venir.
Les élèves vont travailler par groupe entre 2 et 4 élèves autour d’une incitation : « Action ! ».

Action : « Ensemble des événements qui constituent un récit, etc… »
« Mode d’expression artistique qui consiste à produire des gestes, des actes, un événement dont le déroulement dans le temps et les implications plus ou moins prévues constituent l’œuvre même. »

L’action réunit les différents acteurs du film d’animation : mouvement, temps et récit.
Le corps humain entre en action, prend vie et raconte une histoire.

2. Quelques liens utiles :

William Kentridge :

- http://www.youtube.com/watch?v=nxGrazdl9WY

- http://www.youtube.com/watch?v=kPR9ePcayYU

La linea :

- http://www.youtube.com/watch?v=_NMYWQmURsM

Divers :

- http://www.youtube.com/watch?v=REbTmDPaFw0

- http://www.youtube.com/watch?v=2_HXUhShhmY

Présentation IMotion HD :

- http://www.youtube.com/watch?v=cTcT_JrMg9U


- Une proposition d’élève ( ardoise, craie et coquille d’escargot).
Application : IMotion HD.
Nombre de captures : 53.





- Etape préparatoire : cet élève a expérimenté l’utilisation de l’application IMotion HD chez lui.
Les notions de mouvement, de déplacement, d’espace, de temps et de récit vont être progressivement réalisées et maîtrisées.

Video

3. Bilan sur l’utilisation de l’Ipad 2

Du point de vue des élèves, il est important de noter leur enthousiasme dès que le projet inclut l’utilisation de l’Ipad. Cet outil est pour beaucoup associé au jeu et au plaisir ce qui peut-être un atout dans le cadre d’un enseignement car leur adhésion est immédiate. De plus, le maniement est très instinctif ce qui place l’élève dans une relative autonomie. Face à une difficulté, l’élève travaillant sur l’ipad sollicite l’aide enseignante moins rapidement que pour un travail ordinaire. Il prend davantage le temps de résoudre le problème par lui même.

Du point de vue enseignant, il est évidemment impératif de bien maîtriser cet outil ainsi que les applications utilisées afin de pouvoir répondre efficacement aux différentes questions des élèves.

Des difficultés ont été rencontrées cette année :

  • immobilisation des Ipads durant des durées indéterminées mettant à mal l’évolution des projets et donc de l’enseignement. Un projet avec une classe de sixième n’a pu être réalisé.
  • tous les élèves ne sont pas équipés cependant le travail par groupe d’élèves permet de remédier à ce problème.
 
Répondre à cet article