Vers le site du Rectorat Vers le site national

Navigation

Collège : la carte postale virtuelle

vendredi 4 septembre 2015.

Ressource pédagogique
Enseignant : Sylvain GOUALARD
Collège Amédée Bisch, Beynat – Académie de Limoges.

Exposé
Cette action pédagogique est conçue pour une classe de 3ème au collège de Beynat et de Clemenceau (Tulle) avec utilisation de l’iPad 2 et de son appareil photographique intégré par le biais de l’application gratuite Photosynth (by Microsoft). L’élève travaille de manière mobile, par le biais du médium photographique et de l’infographie autour de la représentation de l’espace virtuel.
L’objectif est bien de se démarquer de l’utilisation habituelle de ladite application pour créer des paysages singuliers ou même étranges et ainsi sortir de la catégorie photographie documentaire à la façon d’un Martin Parr. Le résultat final prendra la forme d’une sorte de carte postale virtuelle d’un lieu imaginaire avec la possibilité d’un prolongement interdisciplinaire en cours de Français sur la notion de lettre fictive (récit lié à une image).

- Document à consulter : fiche d’action pédagogique, La carte postale numérique (document 1 : télécharger).

Bilan
À l’issue de cette séquence, force est de constater que les élèves ont globalement bien suivi la consigne et tout particulièrement pour ceux qui se sont fortement impliqués dans le choix du paysage et dans son prolongement infographique. Il a cependant fallu qu’ils s’approprient l’application Photosynth en la « malmenant » afin d’exploiter ses limites et autres dysfonctionnements. Cette première approche a permis aux élèves de se familiariser avec tous les aspects techniques et autres possibilités créatives de l’application dans l’espace extérieur du collège, mais c’est sans conteste la phase de prises photographiques en dehors de l’établissement qui va donner les résultats les plus probants et les plus surprenants. Certaines vont être prises dans des espaces familiers en Corrèze et d’autres dans des pays étrangers étant donné que la séquence avait débuté juste avant les vacances de Pâques, période propice aux voyages plus lointains.
En ce qui concerne la phase infographique, je trouve que les élèves ont utilisé avec pertinence les applications de retouche numérique, sans doute parce qu’elles sont intuitives, et cela en totale autonomie avec une bonne répartition des tâches. Le résultat final est à la hauteur de mes espérances et de mes attentes tant au niveau de l’aspect visuel que de la signification ; l’ajout d’un titre évocateur du lieu originel permet de donner un « côté kitsch » à la production, caractéristique incontournable des véritables cartes postales.

Travaux des élèves

 
Répondre à cet article