Vers le site du Rectorat Vers le site national

Navigation

Vous êtes ici : Accueil > Se former > Stages et formations

Stage lycée 2017-2018 #2 - Harmonisation baccalauréat

dimanche 29 avril 2018.

STAGE Les nouvelles questions du programme au lycée : Baccalauréat
Code 17A0220024
Lieux Lycée d’Arsonval, Brive
Public Professeurs des lycées et membres des jurys du baccalauréat
Public désigné
Date 30 avril 2018
Documents de travail
    Proposés aux stagiaires
Documents de référence pour l’analyse notionnelle des questions limitatives (enseignements de Spécialité et Facultatif).
- www.reseau-canope.fr/notice/preparer-le-baccalaureat-arts-plastiques.html

- Diaporama

Recommandations aux Jurys
- Eléments d’harmonisation pour la préparation des dossiers de terminale
    Arts plastiques Facultatif
Les documents iconographiques utiles au questionnement du candidat sont à la charge des membres de jury. Ce sont des documents imprimés en couleur issus des fascicules relatifs aux questions du programme limitatif, publiés par le réseau CANOPE
    Arts plastiques Obligatoire et Facultatif
Les critères d’évaluation utiles au questionnement du candidat pendant l’entretien sont élaborés à partir des compétences de l’élève en classe de Terminale, telles qu’elles apparaissent dans le Programme officiel. Ils sont harmonisés dans chaque centre d’examen en réunion d’entente des jurys, en fonction du barème publié au Bulletin Officiel.

- Lire les documents d’harmonisation : lien
Ateliers
    A1
    Nouvelle question du programme (enseignement de spécialité)
Co-création et collaboration entre artistes
Objectif : soutenir l’investigation de l’entrée de programme portant sur « le chemin de l’œuvre » (extrait du programme fixé par l’arrêté du 21 juillet 2010, B.O.E.N. spécial n° 9 du 30 septembre 2010), dans la visée globale du programme qui interroge ce qu’est « faire œuvre ».

- Ressource Canopé : lien
- Synthèse multimédia conçue et réalisée par Patricia Marszal, IA-IPR d’arts plastiques, académie de Lille : LiEN.
    A2
    Nouvelle question du programme (enseignement Facultatif)

Sophie Taeuber-Arp
En appui sur trois œuvres significatives de Sophie Taeuber-Arp (Tapisserie Dada, Composition à triangles, rectangles et parties d’anneaux, 1916 ; L’Aubette, 1926-1928 ; Relief rectangulaire, rectangles découpés, rectangles appliqués et cylindres surgissants, 1936), le professeur soutiendra l’investigation de l’entrée de programme portant sur « la tradition, rupture et renouvellements de la présentation : la tradition du cadre et du socle, ses ruptures et renouvellements contemporains » (extrait du programme fixé par l’arrêté du 21 juillet 2010, B.O.E.N. spécial n° 9 du 30 septembre 2010).

- Ressource Canopé : lien
    A3
    Repérage

- Demande 1
Quelles sont les capacités du candidat à repérer ce qui est en jeu dans son travail, à en préciser les enjeux plastiques ?

- Demande 2
Quels sont les attendus en Spécialité et Facultatif ?

    A4
    Notions
Tableau : œuvres du programme et notions liées à la question de la présentation.

Programme


9H30 présentation des objectifs de la journée

9H45 situation des options (services et effectifs) et synthèse de la session du BAC 2017 (commissions et documents)

10H15 programmes et questions limitatives : Sophie Taeuber-Arp ; Collaboration et co-création entre artistes : duos, groupes, collectifs en arts plastiques du début des années 60.

Nouvelles questions (session 2019) : Les transparents de Carmontelle : d’une mise en scène de l’image aux prémices de l’histoire de l’installation / Machines à dessiner, protocoles ou programmes informatiques pour générer des dessins, trois études de cas avant l’ère du numérique : les Méta-matics de Jean Tinguely, les wall drawings de Sol LeWitt, les dessins assistés par ordinateurs de Véra Molnar.

11H Evolution du parcours de formation du lycéen (rentrée 2019) en relation avec du Baccalauréat (2021)

12H pause méridienne

13H30 travail des groupes

14H45 mise en commun des réflexions

15H30 questions diverses


Objectifs

- Harmoniser les pratiques des enseignants des lycées et la conduite des épreuves du Baccalauréat.

- Aborder les nouvelles questions du programme :


Eléments d’harmonisation

- Rappel des textes réglementaires et préconisations : http://pedagogie.ac-limoges.fr/artplast/spip.php?article306

- Le dossier est contenu dans un carton à dessin dont les dimensions ne doivent pas excéder :

  • 75 x 52 cm et 5 cm d’épaisseur (épreuve de Spécialité L)
  • 50 x 65 cm et 5 cm d’épaisseur (épreuve Facultatif) .

Le dossier est constitué, pour tous les candidats, de travaux, d’une fiche pédagogique, d’un sommaire des travaux présentés et d’un carnet de travail (ce dernier seulement pour les candidats à l’épreuve de Spécialité L).

- Les travaux du dossier sont obligatoirement bidimensionnels et sur support physique. Ils témoignent de l’usage de médiums et techniques variés.
Dans le cas du polyptyque : le candidat peut présenter une réalisation articulée et mobile qui, déployée, n’excède pas le format du carton à dessin.
Concernant tous les travaux en volume, ainsi que les travaux bidimensionnels de très grand format ou ceux impliquant la durée ou le mouvement, ils sont restitués et visualisés par les moyens de la photographie, de la vidéo ou de l’infographie. Selon les cas, ils sont imprimés et/ou réunis dans un dossier numérique (DVD ou clé USB). Les productions spécifiquement informatiques sont également incluses dans ce même dossier numérique et présentées à partir d’un ordinateur portable fourni le candidat. Le visionnement n’excède pas cinq minutes.

- La validation du dossier
Les éléments obligatoires du dossier (le carton contenant les travaux, la fiche pédagogique et le sommaire) sont authentifiés par le professeur et visés par le chef de l’établissement d’origine du candidat (cachet de l’établissement).
Les productions numériques sont certifiées par une extraction de quelques éléments caractéristiques de type photogramme sur support papier.

Chaque élément du dossier est validé en faisant apparaître les mentions suivantes : Nom et Prénom du candidat, Lycée d’origine, Arts plastiques spécialité ou Arts plastiques facultatif, l’année de la session, le cachet de l’établissement, la signature du professeur à l’encre bleue.

  • La fiche pédagogique est obligatoire et nominative. Elle précise que les travaux sont liés à l’enseignement de terminale. Elle est établie par le professeur et signée par le chef d’établissement. Elle décrit sommairement le travail d’une même classe de terminale ainsi que les conditions d’enseignement (temps de cours, conditions matérielles). Elle mentionne également la nature et le contenu des séances de travail de la classe, la démarche ayant présidé à la mise en œuvre du programme, les recherches et les activités communes, les lieux culturels visités, les rencontres et les partenariats éventuels ayant pu se faire au cours de l’année de terminale. Des indications concernant plus spécifiquement le travail du candidat et susceptibles d’éclairer le jury peuvent y être consignées.
    Modèle de fiche pédagogique
  • La fiche sommaire des travaux est obligatoire et nominative. Elle précise les travaux présentés et contenus dans le dossier (carton) : titre, technique, support, dimensions, durée...

-  Les éléments du dossier conservés par les jurys  : la fiche pédagogique et la fiche sommaire de chaque candidat. Le carton contenant les travaux n’est pas conservé dans le centre d’examen : il est rendu au candidat à la fin de l’entretien.



Entrées notionnelles Les fresques de la villa Barbaro Bill Viola Sophie Taeuber-Arp
Œuvre/artiste Œuvre de commande
Œuvre collaborative
Œuvre-signature / Autoportrait
Œuvre-manifeste
Les techniques de la fresque
Expérience de vie de l’artiste
Corps/Performance
Vidéo (performance, sculpture, installation,peinture)
Travail collaboratif (acteurs, équipe technique)
XXXXX
XXXXX
XXXXX
Œuvre/sources de représentation Mythologie
Religion
Humanisme
Le réel (le rapport au modèle, le détail)
Télévision
Sciences physiques
Histoire de l’art
Sacré/Religieux
Thématiques : eau, être humain, flottement entre vie et mort, passage.
XXXXX
XXXXX
XXXXX
XXXXX
XXXXX
XXXXX
Œuvre/lieu de présentation Peinture et architecture.
L’œuvre d’art totale.
Dématérialisation de l’architecture et peinture immersive.
Décor.
Espace intérieur
Lieu sombre
Eglise
XXXXX
XXXXX
XXXXX
XXXXX
XXXXX
Œuvre/Espace-temps Les 4 temporalités : le passé / le présent / le cycle / l’éternel.
Le paysage et architecture.
Contemplation (transcendance et métaphysique)
Réverbération (son, reflet)
Pliage/dépliage
Ralenti
L’écoulement (liquide)
XXXXX
XXXXX
XXXXX
XXXXX
XXXXX
XXXXX
Œuvre/spectateur Les points de vue
La déambulation
Immersion / Absorption
Sens et polysémie
Œuvre totale (plurisensoriel)
Immersion (expérience du regardeur)
L’image pénétrante (conscience et corps du regardeur)
Installation à grande échelle
XXXXX
XXXXX
XXXXX
XXXXX

- Aller plus loin : consulter un tableau complet (source : Bleu cobalt académie de Rennes)

 
Répondre à cet article