Thème 4 - Quels modes de financement de l’activité économique ?
Article mis en ligne le 12 janvier 2021
dernière modification le 15 janvier 2021

par Jamila Khaddam-Ellah

THEME 4 - Quels modes de financement de l’activité économique ?

Cette page contient un ensemble de recommandations pédagogiques pour traiter le thème 4 du programme de première de la spécialité économie ainsi que des liens vers des ressources pédagogiques.

Objectifs pédagogiques : Ce thème présente la manière dont les besoins de financement de l’économie peuvent être satisfaits. Il expose le poids respectif des marchés financiers et des banques, tout en soulignant leur forte interdépendance. En octroyant du crédit, les banques participent au processus de la création monétaire.

Après avoir étudié ce thème, l’élève sera capable :

  • d’identifier les différentes situations de financement des agents économiques ;
  • d’identifier et comparer les divers modes de financement de la croissance de la production ;
  • de caractériser les différents circuits de financement ;
  • de caractériser et comprendre le rôle des banques dans le financement de l’activité économique ;
  • d’analyser les différentes fonctions des marchés financiers ;
  • de comprendre le rôle des banques centrales (et en particulier la Banque centrale européenne) par rapport au système bancaire.



PROGRAMME ET RECOMMANDATIONS PEDAGOGIQUES
THEME 4 - Quels modes de financement de l’activité économique ?

Une notice d’accompagnement pour les professeurs sur les notions étudiées dans le thème
Notice indicative thème 4
Cette notice d’accompagnement est destinée aux professeurs. Il ne s’agit en aucun cas de ressources à utiliser avec les élèves. Elles vise plutôt à partager le cadre théorique et les éléments factuels permettant de mieux maîtriser les notions parfois nouvelles figurant dans ce programme. Elle est destinée en particulier aux collègues qui n’ont pas à l’origine une formation économique, ou dont cette formation peut être lointaine.

Pour chaque sous-thème vous trouverez ci-dessous :

  1. Le programme avec le contexte et les finalités de chacun d’entre eux.
  2. Les indications complémentaires : conseils didactiques et pédagogiques.
  3. Des ressources pédagogiques.



Recommandations pédagogiques pour le sous-thème 4.1. La situation des agents économiques :

4.1. La situation des agents économiques

Indications complémentaires - conseils didactiques et pédagogiques : Le financement de l’activité économique rassemble tous les dispositifs et agents financiers permettant aux agents non financiers (les ménages, les entreprises, les administrations publiques) de se procurer les ressources financières dont ils ont besoin.
Le professeur distingue les agents « à capacité de financement » et les agents « à besoin de financement ». L’élève doit comprendre que ces premiers, dont leurs dépenses effectives sont inférieures à leurs revenus et autres disponibilités monétaires accumulées (éléments du patrimoine), n’ont pas besoin de leurs fonds immédiatement. Ils peuvent les mettre à disposition des agents à « besoin de financement »
L’étude sera limitée aux entreprises et aux ménages.

Contexte et finalités
Notions
Le financement de l’économie concerne les opérations par lesquelles les agents à besoins de financement obtiennent des ressources en provenance des agents à capacités de financement. Les agents à besoins de financement et les agents à capacités de financement.


Ressources sur la situation des agents économiques

Notions
Ressources
Besoin et capacité de financement Une séquence du CRCOM (à actualiser) sur la situation financière des agents économiques et qui permet d’aborder les notions
- d’ Autofinancement
- Capacité et besoin de financement des différents agents économiques
- Capacité et besoin de financement des Nations
Le CRCOM met à disposition le dossier professeur dans l’espace corrigés.
séquence Crcom élève
Situation des agents économiques Un article publié par la Banque de France sur les capacité et besoin de financement des secteurs institutionnels (7 Janv. 2020) avec des tableaux et graphiques actualisés à exploiter.
Le système financier Une animation vidéo proposé par la Banque de France sur le fonctionnement du système financier.

Le système financier met en relation les besoins des agents économiques à capacité de financement (généralement les ménages) et ceux ayant besoin de financement (généralement les entreprises ou les Etats)...

La seconde partie de la vidéo porte sur la régulation qui est au programme du thème 6 en classe de terminale.



Recommandations pédagogiques pour le sous-thème 4.2. Les modalités de financement de l’activité économique :

4.2. Les modalités de financement de l’activité économique

Indications complémentaires - conseils didactiques et pédagogiques : L’objectif est de distinguer les deux modalités de financement qui s’offrent aux agents à besoins de financement : le financement interne et le financement externe.

Le financement interne correspond à l’autofinancement. L’élève doit comprendre que l’autofinancement est possible lorsqu’un agent économique dispose d’une capacité de financement. C’est le cas des entreprises qui utilisent les bénéfices réalisés pour financer leurs investissements. Ainsi, l’autofinancement doit permettre à l’entreprise soit de renouveler ses capacités de production, soit de les accroître.
Il est pertinent pour l’élève d’étudier les avantages de l’autofinancement en termes d’indépendance vis-à-vis des banques, d’absence de versement de charges d’intérêt à la différence d’un emprunt, d’accroissement de la capacité de financement grâce aux montant des capitaux propres (garantie).
En revanche, le professeur doit également montrer qu’il existe un coût d’opportunité lié aux utilisations alternatives que l’entreprise aurait pu faire de ces ressources.
Lorsque l’autofinancement est insuffisant pour couvrir les besoins de financement ou que l’agent économique juge plus efficace d’y recourir, l’agent à besoin de financement se tourne vers le financement externe. Il convient de montrer qu’il existe deux types de financement externe : direct sur les marchés financiers ou indirect par les banques.

Le financement indirect (ou « intermédié ») par les banques prend la forme de l’emprunt, les caractéristiques (avantages et inconvénients) de l’emprunt seront présentés. Il en coûte les intérêts à payer et une relative dépendance vis-à-vis des banques, celles-ci pouvant exiger des garanties en contrepartie de l’octroi d’un prêt. L’étude se focalise uniquement sur les banques, les autres intermédiaires étant exclus.
L’intérêt est de montrer le rôle des banques dans le financement de l’économie par l’octroi de crédits, dont le taux d’intérêt (fixe ou variable) constitue le prix du crédit.
Les banques prennent en charge les risques liés aux opérations de prêt.
Ainsi la finance indirecte facilite le financement des activités économiques.

Le financement direct (ou « désintermédié ») caractérise la situation où les agents à besoin de financement obtiennent directement des fonds de la part des agents à capacité de financement en leur vendant des titres sur le marché financier. Le marché financier représente l’ensemble des offres et des demandes de capitaux pour des souscriptions au capital social des entreprises et des placements à long terme.
Les titres financiers émis sur le marché financier sont de nature et d’échéance variables. Il convient donc de distinguer les deux marchés où sont présents ces titres financiers. En effet, ces titres sont initialement émis sur le marché primaire où les agents se portent acquéreur des titres émis et fournissent ainsi les fonds nécessaires à l’investissement de l’entreprise. Ces titres sont ensuite échangés sur le marché secondaire (bourse des valeurs), les titres peuvent ainsi être revendus entre investisseurs à un prix. Toutefois, l’élève doit comprendre que le marché secondaire n’apporte aucune nouvelle source de financement.

Le professeur distingue également les différents titres et actifs échangés, les titres représentatifs d’un droit de créance : les obligations, et, les actifs représentatifs d’un droit de propriété : les actions. L’étude se limite aux caractéristiques de ces titres et actifs.
Par ailleurs, l’étude permet de mettre en avant l’influence du niveau du taux d’intérêt sur la demande de crédit, et ainsi sur la quantité de crédit distribuée. La politique monétaire n’est pas étudiée avec les élèves de première puisqu’elle fera l’objet d’une étude en classe de Terminale dans le thème 6.

En revanche, il convient d’aborder ici le rôle régulateur des banques centrales.
Une explication simple du mécanisme des taux directeurs dès la classe de Première permettra d’aborder plus facilement l’année suivante les instruments de politique monétaire.

Contexte et finalités
Notions
Le financement de l’activité économique est réalisé de manière interne par voie
d’autofinancement et/ou de manière externe par le recours aux marchés financiers et aux institutions financières.
Les agents à besoins de financement peuvent avoir recours à deux circuits de financement externe, direct et indirect.
L’intervention des banques permet à celles-ci de prendre en charge les risques liés aux opérations de prêt.
L’autofinancement.
L’emprunt.
Le financement direct et le marché financier. Les titres financiers.
Le financement indirect et les banques.
Les actifs financiers.

Ressources sur les modalités de financement de l’activité économique

Notions
Ressources
Les sources de financement Les données INSEE sur le financement des PME en France
avec une synthèse et les données sur tableur :
Le financement des PME


Données INSEE - Le financement des PME



Un article proposé par la CCI sur les modalités de financement des entreprises avec une vidéo sur l’autofinancement :



Une vidéo Dessine moi l’économie « Les sources de financement des entreprises ? »

  • Quelles sont les différentes solutions qui s’offrent aux entreprises pour financer leur projet ?
  • Quels sont les différents types d’emprunt qui existent ? Comment lever des fonds ?
    Texte de la vidéo :
    Comment les entreprises peuvent-elles financer leur projet ?



Les marchés financiers Un film d’animation pédagogique proposé par Citeco : Comment un établissement financier peut se retrouver au cœur d’une crise majeure qui se propage de banque en banque puis du secteur financier à toute l’économie
Une banque prête à un petit pays, la Nanonésie. Comment un événement inattendu, parfois encore virtuel, peut avoir des conséquences sur les relations interbancaires, les niveaux de la production, de l’emploi, de la consommation et sur les comportements d’épargne. Des notions apparemment complexes expliquées dans un dessin animé.
Le film débute par la présentation du bilan d’une banque. Il évoque la spécificité de la sphère financière, connectée à l’ensemble de l’économie et à l’ensemble des pays. Le blocage des relations interbancaires, l’assèchement du canal du crédit, les effets dominos, les phénomènes de perte de confiance et les conséquences sur l’économie réelle sont illustrés. Enfin, le rôle des régulateurs en matière de prévention et de résolution des crises est abordé.

Les titres financiers Un dossier sur les marchés financiers sur La finance pour tous

Avec une vidéo pédagogique :










Une vidéo proposée par la Caisse d’Epargne : Les marchés financiers, ça sert à quoi ?






Une vidéo Dessine moi l’économie “La bourse et les marchés financiers »
Qu’est-ce que la bourse et comment fonctionne-t-elle ? Pourquoi les marchés financiers sont-ils parfois imprévisibles ?









[Une vidéo France 24 "Coté/non coté : la bourse ou la vie ?"
Quel est le point commun entre Chanel, Ikea, Bosch ou Ferrero ? Ces marques sont connues dans le monde entier mais elles ne sont pas cotées en bourse. Car une entreprise peut être multinationale, employer des milliers de personnes et échapper aux marchés financiers. Coté ou non coté ? Telle est la question ! Pourquoi entrer en bourse, et quelles sont les conséquences de cette décision ? Explications.






Une vidéo "Dr CAC – A quoi sert la bourse ?"

Actualité Vidéo des JECO « La finance survivra-t-elle aux nouveaux risques ? Conférence organisée le 19 nov 2020

Les risques pour la Finance, renouvelés ou nouveaux, ne manquent pas, à court terme comme à long-terme. Les pistes de solution non plus, mais sont-elles compatibles ? De plus, à la différence de la crise de 2008 où la finance était partie du problème, elle doit être aujourd’hui partie de la solution. Les panélistes, qu’ils soient praticiens ou enseignants évoqueront toute une liste de sujets dont voici quelques exemples … classés ci-après de A à Z (sans couvrir cependant tout l’alphabet) : Addiction aux banques centrales & Anti-blanchiment, Bulles & Business model à revoir, Climat & Cyber-attaques, Digitalisation & Déconnexion du réel, Endettement, Faillites, GAFA & Géopolitique, … Zombies.






Un dossier les Echos sur “Coronavirus : une semaine de chaos sur les marchés financiers » (mars 2020)
Si les Bourses européennes se sont reprises jeudi et vendredi, Wall Street a traversé la pire semaine de son histoire. Les banques centrales ont dû agir en masse et en urgence pour éviter un effondrement du système financier. En un mois, le CAC 40 a perdu presque 40 %.




Vidéo des JECO : “Des entreprises en panne de capital ? » Conférence organisée le 19 nov 2020

Les entreprises européennes, notamment françaises, paraissent sous-capitalisées, par exemple si on les compare aux firmes américaines (source Banque de France). Cela bloque leur croissance, qu’il s’agisse de start-ups ne pouvant se muer en licornes ou d’ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) freinées dans leur croissance. La pratique pour les plus grosses firmes du ‘‘share buyback’’ (rachats d’actions), puis le recours accru à l’endettement par la plupart des entreprises pour surmonter la crise actuelle accentuent cette situation. Pourtant la prise de risque à long-terme et l’innovation bénéficient de fonds propres importants, plutôt que de dettes. Un panel de praticiens, d’autorités et d’enseignants se réunira pour nous aider à y voir plus clair et pour répondre à vos questions.