La Marine nationale au Lycée Raoul Dautry

vendredi 12 avril 2019
popularité : 22%

Le 8 avril 2019, le Capitaine de frégate Fabrice Demeusy, Adjoint Comar Bordeaux, Commandant de l’Unité Marine à Bordeaux, a présenté une conférence sur la maritimisation accrue du monde contemporain et les missions de la Marine nationale devant plus d’une centaine d’élèves dans l’auditorium du Lycée.

Nous tenons à remercier vivement Monsieur le Proviseur Christian Lacote ainsi que ses équipes pour leur chaleureux accueil et la mise à disposition du matériel informatique.

Cette conférence a comporté deux axes : les caractéristiques de cette maritimisation et l’organisation et les missions de la Marine nationale, notamment pour répondre aux enjeux de cette dernière.

La maritimisation a été exposée sous l’ensemble de ses aspects : d’abord son enjeu planétaire, sachant que les océans représentent 70% de la surface de la terre, son cadre juridique, notamment avec les conventions internationales concernant la haute mer, les eaux territoriales et les zones économiques exclusives, ses réalités économiques : le commerce international avec en corollaire le développement exponentiel du trafic maritime et ses multiples incidences, l’exploitation des ressources (pêche, énergies naturelles et fossile, minerais), l’exploration des fonds marins (90% demeurent encore inconnus) et l’importance capitale des câbles sous-marins : plus de 90% des échanges téléphoniques et internet transitent par ces vecteurs.

Ensuite, son enjeu pour la France que sa zone d’intérêt économique exclusive de 10.165 095 km2, positionne au rang de deuxième puissance après les Etats-Unis, avec ce que cela emporte de positif quant aux emplois ainsi générés.

Puis les missions de la Marine nationale, instrument à la fois diplomatique et militaire déployé dans le cadre de cette maritimisation, ont ensuite été évoquées.

Ces missions s’articulent selon plusieurs axes majeurs qui amènent la Marine à opérer dans un large spectre de missions que l’on peut résumer ainsi :

- Garantir la crédibilité et la permanence de la dissuasion nucléaire grâce à ses SNLE (sous-marins nucléaires lanceurs d’engins).

- Préserver la liberté des mers et sécuriser les espaces maritimes : lutte contre le terrorisme et la piraterie, très active dans certaines régions du monde.

- Protéger le territoire national, la population et les espaces de souveraineté, c’est ce que l’on appelle la défense maritime du territoire.

- Sécuriser les intérêts de la France (ressortissants, flux stratégiques…).

- Intervenir dans les zones de crise, ce qui peut conduire également à l’évacuation des ressortissants français ou étrangers en cas de péril.

- La Marine mène également des actions de connaissance- anticipation donc de maîtrise de l’information (surveillance, renseignement) afin, précisément, d’anticiper ces tensions et ces crises.

- Enfin, elle assure l’action de l’Etat en mer : lutte contre les trafics (drogue, armes, passeurs de migrants), sauvetage des vies humaines, police des pêches, lutte contre la pollution, neutralisation de munitions historiques en mer, assistance aux navires en détresse.

La Marine est organisée en 5 forces : forces de surfaces, force sous-marine, aéronautique navale, fusiliers marins et commandos, gendarmerie maritime et agit donc dans 4 milieux : à terre, sur mer, sous la mer et dans les airs. Elle offre plus de 50 métiers et 1000 qualifications.

A titre d’exemple, la FAN, la force d’action navale (flotte de surface) présente une moyenne d’âge des équipages embarqués de 23,5 ans et 63% de ces bâtiments sont féminisés.

Pour conclure, la Marine nationale, c’est en permanence 35 navires à la mer, 5 aéronefs en vol, 1 sous-marin nucléaire lanceur d’engins sous la mer, des fusiliers marins et commandos engagés sur les théâtres d’opérations, soit près de 5000 marins déployés au quotidien pour assurer la paix et la sécurité des Français.

Retrouver la Marine : www.colsbleus.fr et réseaux sociaux.