Nîmes, ville historique (1/2)

Nîmes, ville historique (1/2)
dimanche 1er janvier 2012
par  Jérôme Staub
popularité : 4%

La création de la cité de Nîmes se situe au VIème siècle avant JC par un peuple celte, les Volques Arécomiques. L’espace parait favorable grâce notamment à la présence d’une source d’eau importante, au pied du mont Cavalier. Elle va s’ajouter aux nombreux oppida de la région. Peu à peu ces oppida se structurent en de véritables centres urbains autour du IIème siècle avant JC. La source du mont Cavalier est divinisée par le peuple celte, qui lui consacre un important sanctuaire.
Les édifices en pierre sèche remplacent peu à peu les constructions primitives. La Tour Magne, édifice haut perché surplombant la ville est construite à cette époque. Les Volques Arécomiques , dominant une grande partie de la région, demandent cependant la protection des légions romaines au I er siècle avant JC, inquiets des avancées des autres peuples celtes.
Nouvelle colonie romaine, elle n’est définitivement organisée que vers 27 avant JC, avec notamment la création d’une enceinte autour de la cité. La ville actuelle porte de nombreux témoignages architecturaux de cette période romaine.

Vous pouvez découvrir ces lieux dans ce fichier KMZ. Certains monuments apparaissent en 3D en activant la couche "bâtiments 3D".


Le Temple de "Diane" (1/4)

L’attribution de ce temple à la déesse Diane apparaît sans fondement historique. La datation de ce monument est délicate, autour de 25 avant JC. Intégré à un Augusteum, sanctuaire dédié à Auguste et à sa famille, il a certainement joué un rôle dans les célébrations du culte impérial. Certains éléments évoquent aussi une fonction de bibliothèque.
Ce monument est composé d’une cella, pièce principale, couverte d’une voûte avec de nombreux couloirs permettant l’accès à des constructions supérieures, aujourd’hui disparues.
Ce temple se situe aujourd’hui en bordure des jardins de la Fontaine.

Documents joints

nimes_antique