Léonard de Vinci , artiste-ingénieur de la Renaissance

vendredi 1er décembre 2006
popularité : 16%

Neuf photographies et commentaires de P. Lagnaud et P. Mérigaud, professeurs au lycée Gay-Lussac de Limoges présentant les machines de Léonard de Vinci. Celles-ci sont des reproductions réalisées par l’association Dante Alighieri, et ont été présentées dans le cadre de l’exposition "Les machines de Léonard" à l’ENAD de Limoges en novembre et décembre 2006. On pourra utiliser ces images et ces commentaires dans le cadre du cours sur la Renaissance et l’Humanisme en 5ème et en Seconde. L. Arnaud 01/12/06


Machines volantes : parachute

Léonard de Vinci connaissait parfaitement les machines simples utilisées dès l’Antiquité ( treuil, poulie, coin, vis) Il les approfondit pour en faire des machines complexes ( ex : la vis associée à la roue dentée).
Quelques aspects ne doivent pas être oubliés concernant le contexte : les sources d’énergies ne pouvaient être que traditionnelles ( eau, vent, force musculaire, systèmes d’arbalètes et de ressorts, poids et contrepoids) donc limitées. Par ailleurs les facultés inventives des ingénieurs du temps furent freinées par les limites des matériaux mais aussi par une ouverture faible à l’idée du progrès de la productivité en particulier pour des raisons sociétales ( encadrement de la concurrence fréquente dans le cadre des métiers, volonté de ne pas provoquer de mouvements sociaux peut-être liée à un certain sens d’une responsabilité collective)

Parachute

Il devait être construit avec une toile de lin de forme pyramidale de 7 mètres de côté. Avec cette machine n’importe qui était censé pouvoir se jeter de n’importe quelle hauteur. Léonard n’était pas le premier a avoir dessiné ce type d’engin ;un ingénieur siennois (Francesco di Giorgio 1439-1501) l’avait déjà fait).