Monastère à Mandalay
Monastère à Mandalay

b) La communauté des moines a joué un grand rôle dans la lutte non violente qui a conduit à l’indépendance ; elle n’a jamais accepté le coup d’Etat militaire du général Ne Win en 1962. « Retourner le bol à aumône », c’est refuser les offrandes des militaires et de leur famille. La mesure équivaut à une excommunication au Moyen Age : en refusant à des êtres vivants la possibilité d’accumuler leurs mérites, c’est les condamner à des destinées inférieures. Cette menace suprême fut appliquée en 1990 quand l’armée osa attaquer une assemblée de bonzes réunis pour l’anniversaire de l’insurrection de 1988. Elle a été de nouveau brandie dans la crise actuelle. Les moines, en tant que protecteurs de l’identité birmane, demandent des comptes au régime militaire, et qu’on leur rende la démocratie qu’ils avaient obtenue. La seule solution pour le régime actuel est donc d’intimider les moines, en écrasant un mouvement qui pourrait devenir incontrôlable.