<<  Retour

Les congrès du NSDAP à Nuremberg

Cliquer sur chaque vignette pour l'agrandir


Affiche nazie 1937 (DZ)

Pourquoi Nuremberg devient-elle dès 1927 la ville du NSDAP ? L’affiche ci-dessus amène un élément de réponse. Il est écrit "de la ville des diètes d’empire (Reichstage) à la ville du congrès du parti du Reich (Reichsparteitage)." Entre le XIe siècle et le XVIe siècle, la plupart des empereurs germaniques résident une partie de l’année à Nuremberg. Depuis la Bulle d’or de 1356 de l’empereur Charles IV, chaque nouveau souverain a l’obligation de réunir la première diète de son règne à Nuremberg. On comprend évidement la volonté des Nazis d’inscrire un lien symbolique entre le Saint Empire romain de nations germaniques et le IIIe Reich en choisissant cette ville.

Photographie prise au Dokumentationszentrum (DZ).


Timbre allemand 1935

Ce timbre commémore la réunion du NSDAP pour l’année 1935 à Nuremberg. Les deux premiers congrès s’y étaient tenus en 1927 et 1929 avant d’être interdit par la municipalité sociale-démocrate. Arrivés au pouvoir, les Nazis s’y réuniront chaque année de 1933 à 1945 avec le soutien du chef régional du parti Julius Streicher. Celui-ci fut un des accusés condamnés à mort au procès de Nuremberg. Avec ses églises gothiques, son chateau, sa vieille ville médiévale, Nuremberg offrait pour Hitler un décor parfait pour exalter la "germanité". En outre, située au centre de l’Allemagne et bien déservie par le chemin de fer, on pouvait s’y rendre aisément de toutes les régions du Reich.

D’autres timbres allemands des années 20 et 30 sont visibles dans cette même rubrique.


Accueil d’Hitler à la mairie 1937

Les congrès du parti nazi attiraient près d’un million de personnes à Nuremberg et duraient toute une semaine. L’arrivée d’Hitler marquait le début du congrès. Celui-ci venait invariablement au centre-ville et était reçu tout d’abord à la mairie comme le montre l’image ci-dessus. Chaque jour était consacré à une organisation nazie : journée des SS, journée du service du travail pour le Reich, journée des Jeunesses hitleriennes, journée de la Wehrmacht...

Photo et notice du DZ.


Défilé dans la vieille ville 1937

Les troupes SA et SS paradent dans la ville, longent la place du marché avant de défiler devant Hitler devant l’hôtel de ville.

Photo du DZ.


La mairie aujourd’hui


Le site des congrès au sud de la ville

L’emplacement pour les congrès était situé au sud-est de la ville. Le projet débuté à partir de 1934 sur un immense espace de 11 km2 visait à construire six bâtiments et voies importantes. Certains sont encore visibles, d’autres inachevés, d’autres ont été détruits. La responsabilité du complexe fut confié à Albert Speer architecte et ministre du Reich, lui aussi un des condamnés du procès de Nuremberg.

Sur la photographie, on distingue par exemple l’emplacement du Deutsches Stadiom (le stade allemand) projet pharaonique qui devait accueillir 400 000 spectateurs ! Le Lager zone accueillait lors des congrès des milliers de tentes et de baraquements pour les congressistes.

Image et notice DZ


Manifestation au Luitpoldarena

L’arêne de Luitpold fut construit autour du monument aux morts de la première guerre mondiale. Dans ce lieu, on célébrait aussi les quinze morts nazis du putsch de la brasserie à Munich en 1923. Le régime faisait évidemment le lien ici entre les combattants de la première guerre et les combattants du nouvel ordre nazi.

Le nombre des congressistes invités permettait l’organisation de cérémonies considérables, quasi religieuses, où la mise en scène grandiose avait pour but d’exalter la solidarité du peuple et de son chef, la communauté raciale, la masse soumise au Führer.

Photo DZ.


Vue du Zeppelinfeld 1936

Le stade ou la tribune Zeppelin est de même une réalisation qui se veut grandiose : 360 mètres de long, 70 000 spectateurs pouvaient y tenir pour assister aux défilés de la Wehrmacht, du front du travail, des HJ etc...


Défilé au Zeppelinfeld

photo DZ.


Tribune du Zeppelinfeld aujourd’hui

En 1967, les colonnades furent abattues. L’esplanade sur le devant servit un temps de terrain de sport pour la ville et la base américaine proche.


Tribune du Zeppelinfeld


Tribune fin


Vue du Kongresshalle

Sa construction commença en 1935 suivants les plans des architectes Ludwig et Franz Ruff. Il devait accueillir 50 000 personnes une fois par an pour les discours d’Hitler. On retrouve une nouvelle fois la démesure, la mégalomanie du chef et du parti : un bâtiment au service d’un seul homme.


Maquette du projet

Le bâtiment devait comprendre un étage supérieur et des gradins intérieur.


maquette projet final

Une immense verrière devait recouvrir l’ensemble du bâtiment.


Façade du Kongresshalle aujourd’hui


Vue de l’intérieur du Kongresshalle

Les travaux furent interrompus en 1939. Il devint après guerre un entrepôt pour la municipalité. La fourrière de la ville s’y installa dans les années 80. Des projets de réhabilitation furent proposés visant à transformer ce lieu en centre commercial ou de loisirs mais les habitants et la municipalité de Nuremberg s’y opposèrent.


Le centre de documentation sur le site du Kongresshalle

Le Centre de Documentation sur le Nazisme a été construit dans le Kongresshalle, dans l’aile nord. Il accueille depuis 2001 une exposition permanente "Fascination et violence" qui retrace l’histoire du nazisme, des congrès à Nuremberg. L’accent est mis sur la propagande, l’embrigadement des masses, l’holocauste, les procès de Nuremberg. Le centre de documentation s’inscrit dans la politique menée depuis soixante ans par la ville de Nuremberg qui veut aujourd’hui être une ville symbole de la paix et des droits de l’homme.


HTTP 302

HTTP 302

Si votre navigateur n'est pas redirigé, cliquez ici pour continuer.