Pourquoi différencier ?

dimanche 4 mars 2018
par  Philippe Arzoumanian
popularité : 11%

L’enquête CEDRE mathématiques fin de collège de mai 2014 a permis, par l’intermédiaire d’exercices dits « ouverts » (c’est-à-dire demandant une rédaction écrite aux élèves), de faire connaître et de valoriser différentes démarches de résolution.

Un des objectifs de l’enseignement mathématique au collège est que le calcul littéral prenne place dans les moyens d’expression et de résolution de problèmes disponibles pour les élèves, à côté du calcul numérique. Cependant, il ne faut pas que cela se fasse au détriment des procédures personnelles des élèves, qui peuvent se révéler très efficaces, d’autant plus que ce sont parfois les seules accessibles par les élèves en moindre réussite.

Les cinq slides suivants illustrent cette situation.

L’échelle CEDRE est répartie en 6 groupes : du groupe <1 composé des élèves de l’échantillon les plus en difficulté au groupe 5 composé des élèves en grande réussite. L’étude de l’échantillon représentatif des élèves de France métropolitaine a donné la répartition suivante : groupe 0 : 3,6 % ; groupe 1 : 15,6 % ; groupe 2 : 27,8 % ; groupe 3 : 28,3 % ; groupe 4 : 15,3 % ; groupe 5 : 9,1 %.


Portfolio

PNG - 104.4 ko PNG - 92.8 ko PNG - 57.8 ko PNG - 60.7 ko PNG - 37.7 ko