Année des Mathématiques

samedi 21 septembre 2019
par  Philippe Arzoumanian
popularité : 17%

Sur proposition de l’INSMI (institut de mathématiques du CNRS), le Ministère de
l’éducation nationale a déclaré l’année 2019-2020 « Année des mathématiques ».
L’INSMI pilote cette « Année des Mathématiques » dont les partenaires principaux seront le CNRS et le Ministère de l’éducation nationale. Cette action s’insère dans le cadre des 80 ans du CNRS et veut accompagner la dynamique du plan Villani-Torossian, en particulier soutenir la création des Laboratoires de mathématiques des établissements scolaires.
L’ « Année des Mathématiques » sera officiellement lancée le 2 octobre 2019 dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne.
Le 14 mars dernier, le Ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, et le président directeur général du CNRS, Antoine Petit ont signé de façon solennelle une lettre d’intention qui définit les principaux axes de cette collaboration stratégique. En particulier, l’axe portant sur la formation des enseignants constitue le coeur du partenariat.

Dans l’académie de Limoges, auront lieu trois évènements importants :

  • Le mois de l’optimisation : Quatre soirée de conférence - débat (cf affiche en pj) sur le thème de la modélisation.
    De nombreux domaines scientifiques et industriels (incluant par exemple la biomécanique, le calcul des structures, l’électromagnétisme, la finance, l’économie, l’aéronautique, l’hydrodynamique, l’acoustique, l’électronique, l’optique, la médecine, etc.) utilisent des techniques d’optimisation.
    La multiplicité et l’intérêt de ces applications motivent l’organisation du mois de l’optimisation à Limoges. Il s’agit d’un cycle de 4 conférences autour de l’optimisation à destination des collégiens, lycéens, étudiants de tous horizons, grand public curieux, entreprises, enseignants, chercheurs …
    Les dates retenues sont :
    - Jeudi 07/11/2019 de 18h30 à 19h30
    - Jeudi 14/11/2019 de 18h30 à 19h30
    - Jeudi 21/11/2019 de 18h30 à 19h30
    - Jeudi 28/11/2019 de 18h30 à 19h30.

Les conférences sont ouvertes à tous en entrée libre et gratuite.

Liste des conférenciers :
Conférence 1 :
Jeudi 07/11/2019 de 18h30 à 19h30, Salle de conférences de la BFM du centre-ville de Limoges. Titre : L’optimisation à travers l’histoire : son évolution et son développement.
Résumé :
Dans cette conférence on entamera un voyage à travers
l’histoire depuis le principe des moindres actions (et les prémisses du calcul des variations) jusqu’à aujourd’hui. On montrera l’utilité de l’optimisation dans certains domaines des sciences à travers des exemples. Ensuite on parlera des développements que l’optimisation a subi après la seconde guerre mondiale avec l’émergence de l’algorithme du simplexe et les travaux de G. Dantzig. On évoquera aussi les liens de l’optimisation et la recherche opérationnelle et plus récemment avec l’intelligence artificielle et le traitement des données massives. La fin de la présentation sera consacrée
aux métiers de l’optimisation en lien avec l’industrie.
L’exposé sera accompagné par un artiste peintre qui fera une performance en direct. Tout le long de la conférence, Reg Alcorn peint en dialogue avec l’exposé de Samir Adly.
Samir ADLY est professeur à l’Université de Limoges. Son domaine de recherche est l’optimisation et ses applications : https://www.unilim.fr/pages_perso/samir.adly/
Reg ALCORN, peintre, depuis des années, se passionne pour les mathématiques et collabore à de nombreux projets de vulgarisation. Ses oeuvres s’inspirent des thématiques suivantes : géométrie dans la nature , fractales, vage… http://www.histoireenpeinture.fr

Conférence 2 :
Jeudi 14 novembre de 18h30 à 19h30. Salle de conférences de la BFM du centre-ville de Limoges.
Titre : Optimiser la forme, par Antoine Henrot (Université de Lorraine).
Résumé :
Contrairement à ce que le titre pourrait laisser croire, dans cette conférence nous n’allons pas chercher à optimiser sa forme physique, mais des formes géométriques dans le plan ou dans l’espace. A l’aide d’exemples historiques, industriels ou simplement ludiques, nous montrerons comment cette activité mathématique très ancienne : chercher à optimiser la forme d’objets pour les rendre plus performants, moins coûteux, plus légers... a connu un fort développement ces trente dernières années particulièrement en France.
Les mathématiques mises en oeuvre pour résoudre et étudier ces questions sont très diverses (analyse, géométrie, optimisation, équations aux dérivées partielles, calcul scientifique). Les problèmes sont souvent faciles à énoncer et très difficiles à résoudre. Nous donnerons aussi quelques exemples de problèmes non encore résolus, ou résolus relativement récemment après être restés ouverts pendant plusieurs siècles.
Biographie :
Antoine Henrot a 61 ans. Il est professeur des Universités à l’Université de Lorraine.
Il assure ses enseignements à l’Ecole des Mines de Nancy (où il est responsable du Département Mathématiques Appliquées) et sa recherche à l’Institut Elie Cartan.
Il est l’auteur de plus de 80 publications dans des revues internationales et de 4 livres.Son domaine de recherche de prédilection est l’optimisation de forme ainsi que la géométrie spectrale.

Conférence 3 :
Jeudi 21 novembre 2019 de 18h30 à 19h30. Salle de conférences
de la BFM du centre-ville de Limoges.
Titre : Tout est sous contrôle : les mathématiques optimisent le quotidien, par Emmanuel Trélat (Sorbonne Université).
Résumé :
De façon empirique, nous parvenons à faire beaucoup de choses avec
plus ou moins d’efficacité et de réussite. Quand il s’agit de faire un créneau, les conséquences peuvent parfois être risibles... Mais quand il s’agit de propulser une fusée ou de planifier des missions interplanétaires, il vaut mieux ne pas rater son coup.
La théorie du contrôle est une branche des mathématiques qui permet de contrôler, d’optimiser et de guider des systèmes sur lesquels on a une action, comme par exemple une voiture, un robot, une navette spatiale, une réaction chimique ou de manière générale un quelconque procédé que l’on tente de mener vers un certain état final désiré.
Emmanuel Trélat donnera un aperçu des champs d’application de cette théorie à travers différents exemples, parfois cocasses, mais aussi historiques. Il vous montrera que l’étude de cas simples de notre quotidien, loin d’être anodins, permettent d’aborder des problématiques comme le transfert orbital ou les missions spatiales interplanétaires.
Biographie : Emmanuel Trélat est professeur à Sorbonne Université (Paris 6) et dirige la Fondation Sciences Mathématiques de Paris. Ses travaux de recherche portent sur la théorie mathématique du contrôle dans ses aspects géométriques et numériques et ont été récompensés par de nombreux prix, notamment pour avoir conçu le logiciel désormais utilisé pour le guidage des lanceurs Ariane.

Conférence 4 :
Jeudi 28 novembre 2019 de 18h30 à 19h30. Salle de conférences
de la BFM du centre-ville de Limoges.
Titre : Optimisation et apprentissage, par Stéphane Canu (INSA de Rouen).
Résumé : Beaucoup de questions en l’apprentissage statistique sont liées à des problèmes d’optimisation. De ce fait, l’apprentissage statistique, n’est pas un simple utilisateur de méthodes d’optimisation, mais un champ en évolution rapide qui génère de lui-même des problèmes spécifiques et de nouvelles démarches en optimisation.
Nous allons présenter ces interactions entre les deux disciplines de l’optimisation et l’apprentissage d’un point de vue historique. Nous aborderons les méthodes itératives dans un cadre linéaire et non linéaires et la résurgence dans de nouveaux contextes de cadres établis tels que la programmation linéaire et quadratique, les méthodes de premier ordre, les approximations stochastiques, les relaxations convexes et les méthodes proximales. Nous terminerons en évoquant de nouvelles perspectives
en apprentissage comme le transport optimal et la programmation mixte en nombre entiers.
Biographie : Fondateur du département « informatique » de l’INSA de Rouen Normandie, Stéphane Canu est Professeur des universités à l’INSA et membre du Laboratoire de recherche LITIS dont il a été directeur de 2005 à 2012. Il est chargé de cours à l’école Polytechnique depuis 2017. Il fait de la recherche depuis 35 ans dans le domaine de l’intelligence artificielle et de la science des données. Il coordonne le programme Deep in France financé par l’ANR sur la question cruciale de la sobriété énergétique de l’apprentissage profond. Il est membre du conseil d’administration de la Normandy French Tech et conseiller scientifique des startup Saagie et OmicsTool.
Il a été nommé par l’Usine nouvelle parmi « les 100 Français qui comptent dans l’IA ».

Pour s’inscrire : http://lemoisde.xlim.fr

  • La journée de l’éducation financière et budgétaire

Les questions financières et budgétaires sont présentes dans la vie quotidienne des élèves sans qu’ils puissent toujours en comprendre le sens. L’éducation financière et budgétaire vise à leur faire acquérir des connaissances et des compétences afin qu’ils puissent mieux appréhender la vie économique et faire des choix en citoyens éclairés.

Adossée aux programmes, l’éducation financière et budgétaire offre des situations concrètes variées dans différents champs d’enseignement. Les mathématiques constituent un point d’ancrage privilégié mais le français, l’histoire et la géographie, l’enseignement moral et civique constituent aussi des entrées possibles. L’éducation financière et budgétaire invite également à des approches interdisciplinaires et transversales à travers les projets menés dans les écoles et les établissements (coopérative, voyage scolaire...).

Ce sont les objectifs généraux de la journée "EducFi" qui aura lieu au lycée Turgot de Limoges le 21/11/19.
Ordre du jour :
9h-17h : Stage de formation session 2 sur l’utilisation en mathématiques des ressources de l’éducation financière et budgétaire (30 stagiaires EducFi – deux formateurs éducation nationale – deux formateurs EducFi)

14h00 – 16h00 : visite d’une délégation de la Banque de France.
Mark BEGUERY : directeur national en charge à la Banque de France des actions d’éducation économiques et financières
Pascal VEWAERDE : responsable des actions avec l’Éducation Nationale.
Jean-Luc MESURE : directeur de la succursale de Périgueux, « référent » EDUCFI pour la Région Nouvelle-Aquitaine
Thierry BELTRAND : directeur départemental (Haute-Vienne)
Catherine ERRECART : directrice départementale adjointe, formatrice EducFI
Christiane LEYMARIE : formatrice EducFi

14h15 – 15h15 : conférence de Mark BEGUERY à destination de lycéens et d’étudiants « les moyens de paiement, l’épargne, le crédit, l’assurance. »

15h30- 16h00 : Échanges avec les stagiaires EducFI

  • La journée du 12 mars 2020 :
    le matin, quatre conférences pour une durée totale de 3 heures. Les thèmes sont : La théorie des nombres, Le Calcul Formel, La cryptographie et la sécurité de l’information ainsi que l’Optimisation et le contrôle optimal ;
    l’après-midi un travail en petits groupes encadrés par des chercheurs ou
    enseignants-chercheurs pour réfléchir à la façon dont les professeurs pourraient réinvestir ces mathématiques dans les laboratoires de leur établissement, dans leur enseignement, ou dans des projets avec les élèves dans le cadre du futur grand oral du baccalauréat.

Portfolio

PNG - 3.6 Mo