SES Limoges

Objectif croissance, édition 2010

samedi 13 mars 2010 par OCDE

Publication de l’édition 2010 d’Objectif croissance.
Présentation sur le site de l’OCDE :
Les pays de l’OCDE semblent devoir connaître une reprise modérée et difficile, mais néanmoins fort appréciable. Cette perspective, loin d’être évidente il y a un an, s’explique en grande partie par les mesures monétaires, budgétaires et financières que les dirigeants des pays de l’OCDE et du monde entier ont mises en œuvre au cours des dix-huit derniers mois.

Chapitre 1 (en pdf) : Répondre à la crise tout en préservant la croissance à long terme

Les pays de l’OCDE ont pris un large éventail de mesures pour répondre à la crise, notamment dans les domaines de l’investissement d’infrastructure, des impôts, du marché du travail, des réformes réglementaires et de la politique commerciale. Le présent chapitre évalue les effets escomptés de ces mesures sur les niveaux de revenu de long terme et examine les enjeux structurels à surmonter pour assurer une croissance forte et durable dans la période à venir. La principale conclusion est que les pays de l’OCDE n’ont pas fait jusqu’ici d’erreurs majeures – en particulier concernant les politiques commerciales et du marché du travail – mais certains risques demeurent. La crise a de manière générale renforcé la nécessité d’engager des réformes structurelles. Ces réformes pourraient aider à accélérer la reprise en cours, renforcer les finances publiques tout en préservant la croissance à long terme et, dans certains cas, contribuer à la résolution des déséquilibres mondiaux des balances courantes.

Chapitre 2 (en pdf) : Mesures prises en réponse aux priorités d’action d’objectif croissance : bilan d’ensemble depuis 2005

Dans la perspective de l’effort accru de réforme requis dans le sillage de la crise, le présent chapitre évalue le progrès accompli par chaque pays au cours des cinq années passées dans divers domaines de politique structurelle où l’action publique pourrait renforcer la croissance à long terme. Deux tiers des pays de l’OCDE ont cherché à corriger au moins une des cinq faiblesses de leurs politiques identifiées durant cette période. Cependant, ces réformes se sont, pour la plupart, opérées de façon progressive, sans bouleversement radical, et ont rarement remédié pleinement aux déficiences sous-jacentes. Elles ont aussi été plus fréquentes dans les cas où elles étaient censées procurer des avantages immédiats, comme l’augmentation des dépenses consacrées aux politiques actives du marché du travail ou les allégements d’impôt, que lorsqu’elles risquaient de léser les intérêts à court terme de groupes particuliers, tels que les investisseurs en place, les agriculteurs et les travailleurs permanents, dans le cas de réformes de la politique de la concurrence, de la politique agricole et de la législation relative à la protection de l’emploi.

Chapitre 3 : Notes par pays

Les notes par pays de l’édition de cette année d’Objectif croissance présentent deux particularités. La première tient à la place accordée au contexte actuel de crise et de reprise, tandis que la seconde marque l’arrivée à maturité de l’exercice qui sous-tend Objectif croissance.

Chapitre 4 : Indicateurs de politique structurelle


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 276 / 794830

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Terminale ES  Suivre la vie du site Rapports, notes, analyses en ligne.  Suivre la vie du site Politique économique et sociale   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License