SES Limoges

Travailler la dissertation en première

dimanche 7 février 2016 par webmestre

Dissertation

Sciences économiques


1. Les grandes questions que se posent les économistes

- La répartition de la richesse dans l’économie dépend-elle seulement de la participation à l’activité productive ?

opendocument text - 365.3 ko

Les attendus

Éléments d’évaluation de la dissertation : 

Critères de réussite


  1. Élaborer une problématique permettant de répondre à la question posée 

Problématiser = présenter les hypothèses (pertinentes) pour traiter le sujet

On attend un sujet de type débat OUI/MAIS ou NON/MAIS

Problématique : De quoi dépend la répartition des richesses dans l’économie ? Revenus primaire et revenus de transfert.



B- Mobiliser ses connaissances, présenter des faits, des concepts, des outils et des mécanismes 

Revenus primaires issus de la production, revenus du travail, du capital, mixtes

Partage de la Valeur ajoutée (salaires/profits)

Redistribution, prélèvements obligatoires et revenus de transfert.

C- Mobiliser des informations documentaires pertinentes par rapport à la problématique 


Doc 1 : lecture d’une part : En 2014, sur 100... Une lecture pour les revenus primaires et une lecture après la redistribution . Mettre en avant que le RDB = RP-PO+RT

Doc 2 : Le financement de la protection sociale et son évolution

Les enjeux de la protection sociale, faire face à différents risques, pauvreté, maladie, vieillesse, l’ évolution des dépenses de protection sociale.

Doc 3 : Lecture d’un pourcentage de répartition. Evolution du partage de la VA, les proportions 2/3 et 1/3...

Doc 4 : Relier les informations de la fiche de paie au document 1 et 2. faire le lien entre salaire brut, cotisations sociales et salaire net.

D – Organiser la réponse sous forme d’un plan, cohérent équilibré, qualités de l’introduction et de la conclusion


Plan en 2 parties : revenus primaires, redistribution

I- la participation à l’activité productive permet une répartition primaire des revenus

II- Mais ensuite s’opère une redistribution...

Tous les éléments de l’introduction et de la conclusion sont présents.

E- Rédiger en utilisant une écriture lisible, une expression claire et une présentation soignée 



2. La production dans l’entreprise

- Quels sont les choix que l’entreprise doit effectuer pour produire ? (ac-versailles)


3. La coordination par le marché

- Quelles sont les conditions d’existence d’un marché concurrentiel ?

Word - 302.1 ko
Quelles sont les conditions d’existence d’un marché concurrentiel ?

Les attendus

Notions : Droits de propriété, institutions marchandes, asymétries d’information

Progression : I – Les conditions de création d’un marché

A- Il faut des droits de propriété et des institutions marchandes

B- Il faut que les normes morales autorisent ce marché

II- Les interventions nécessaire de l’Etat pour assurer la pérennité d’un marché concurrentiel

A- Réglementation pour éviter les asymétries d’information qui peuvent conduire à la disparition du marché

B- Nécessité de l’intervention de l’Etat pour empêcher la constitution de monopoles ou d’oligopoles


- Les marchés permettent-ils toujours une allocation des ressources qui équilibre l’offre et la demande ?

Word - 17.1 ko
Les marchés permettent-ils toujours une allocation des ressources qui équilibre l’offre et la demande ?

Les attendus

Notions : Allocation des ressources, offre et demande, rationnement, prix et quantité d’équilibre, monopole, externalités.

Progression : I - Selon le modèle, le marché parfaitement concurrentiel permet d’atteindre l’équilibre entre l’offre et la demande

A/ La rencontre de l’offre et demande aboutit à la formation d’une quantité équilibrant offre et demande (doc.2)

B/ Selon le modèle, c’est l’introduction de prix-plancher ou de prix-plafond qui peut conduire une situation de rationnement (demande>offre) (doc. à trouver éventuellement).

II - En réalité, les marchés ne permettent pas toujours une allocation des ressources efficace

A/ Asymétries d’information peuvent conduire à des situation d’équilibre avec rationnement ou tarissement du marché. Besoin de règles (doc.3, pas très adapté, mais pas mieux sous la main).

B/ Monopole : rationnement de l’offre et prix> au prix d’équilibre (doc. 1)


-Sujet : « Quelles sont les caractéristiques des marchés imparfaitement concurrentiels ? »

Word - 708.7 ko

Les attendus

Éléments d’évaluation de la dissertation :  

Critères de réussite

 

A.  Elaborer une problématique permettant de répondre à la question posée 

Problématiser = présenter les hypothèses (pertinentes) pour traiter le sujet 3 points

Attentes : montrer que, sur les marchés imparfaitement concurrentiels, la concurrence ne s’applique pas de façon parfaite en fonction du prix, car les entreprises peuvent mettre en place des stratégies pour agrandir leur pouvoir de marché.

 

 

B- Mobiliser ses connaissances, présenter des faits, des concepts, des outils et des mécanismes  6 points

Notions : pouvoir de marché, oligopole, monopole, structure de marché, concurrence monopolistique, différenciation de produit.

 

C- Mobiliser des informations documentaires pertinentes par rapport à la problématique 

5 points

Exploitation du doc 1 : illustrer et caractériser la différenciation de produit en mettant en avant des différences dans les smartphones mais aussi leurs points communs.

Exploitation du doc 2 : caractériser et illustrer les situations de monopole

Exploitation du doc 3 : caractériser et illustrer les situations d’oligopole, avec au moins une lecture de données (valoriser une lecture de parts cumulées)

Exploitation du doc 4 : deux usages possibles : caractériser l’entente, et/ou l’oligopole, avec au moins une lecture de données (valoriser une lecture de parts cumulées)

D – Organiser la réponse sous forme d’un plan, cohérent équilibré, qualités de l’introduction et de la conclusion

 

5 points

Plan possible :

  I.  La diversité des marchés imparfaitement concurrentiels

A. Le monopole

B. L’oligopole

  II.  Les stratégies des entreprises pour renforcer leur pouvoir de marché

A. Les stratégies de différenciation des produits

B. Les stratégies d’entente sur les prix

Attentes pour le développement : présence de transitions et de chapeaux introductifs

Attentes pour l’introduction : respect des 4 étapes (amener le sujet, définition des termes, amener la problématique, annonce de plan)

Attentes pour la conclusion : présence d’une synthèse et d’une ouverture

E- Rédiger en utilisant une écriture lisible, une expression claire et une présentation soignée 

 

1 point

- Quelles peuvent être les défaillances du marché ?

opendocument text - 710.4 ko

Les attendus

Éléments d’évaluation de la dissertation : 

Critères de réussite

  1. Elaborer une problématique permettant de répondre à la question posée 

Problématiser = présenter les hypothèses (pertinentes) pour traiter le sujet 3 points

Attentes : montrer qu’il existe des limites dans l’efficacité des mécanismes de marché

B- Mobiliser ses connaissances, présenter des faits, des concepts, des outils et des mécanismes  6 points

Notions : asymétrie d’information, externalités, biens collectifs, rationnement

C- Mobiliser des informations documentaires pertinentes par rapport à la problématique 

5 points

Exploitation du doc 1 : Illustrer une situation d’asymétrie d’information

Exploitation du doc 2 : Illustrer différentes manières de faire face à l’asymétrie d’information

Exploitation du doc 3 : Illustrer et caractériser les biens collectifs

Exploitation du doc 4 : Illustrer l’impact des externalités négatives liées aux transports (une lecture au moins, notamment l’importance des coûts totaux dans l’UE17, et la place prépondérante du changement climatique)

D – Organiser la réponse sous forme d’un plan, cohérent équilibré, qualités de l’introduction et de la conclusion


5 points

Plan possible :

I. Les défaillances liées à l’asymétrie d’information

A. Les asymétries d’information et leurs conséquences (sélection adverse, aléa moral)

B. Les moyens de contrecarrer cette asymétrie

II. Les défaillances liées à l’allocation des ressources

A. Les externalités

B. Les biens collectifs et l’intervention publique

Attentes pour le développement : présence de transitions et de chapeaux introductifs

Attentes pour l’introduction : respect des 4 étapes (amener le sujet, définition des termes, amener la problématique, annonce de plan)

Attentes pour la conclusion : présence d’une synthèse et d’une ouverture

E- Rédiger en utilisant une écriture lisible, une expression claire et une présentation soignée 


1 point


- Dans quelle mesure les entreprises peuvent-elles mettre en œuvre des stratégies visant à renforcer leur pouvoir de marché ? (ac-versailles)

- En quoi le marché peut-il être défaillant ? (ac-versailles)



4. La monnaie et le financement

- Comment les entreprises peuvent-elles se financer ?

Word - 770 ko
Comment les entreprises peuvent-elles se financer ?

Les attendus

Notions Autofinancement, financement direct/indirect

Les attendus « Les choix de financement des agents économiques seront présentés de manière élémentaire ». « On distinguera le financement intermédié et le financement direct »

I. Les entreprises peuvent recourir aux ressources propres. Mobilisation des documents 2 et 4 Référence à la notion de ressource propre et de financement interne. Mesure de l’importance relative de cette forme de financement.

II. Les entreprises peuvent avoir recours à l’intermédiation bancaire. Mobilisation des documents 1, 2 et 3 Explicitation de la notion de financement intermédié par recours aux banques commerciales (avec référence aux prêts et à leur coût), notion de financement indirect. Mesure de l’importance relative de cette forme de financement

III. Elles peuvent mobiliser la finance directe via les marchés financiers. Mobilisation des documents 1, 2 et 3 Explicitation de la notion de finance directe (avec idée de marché, de titres : actions, obligations). Mesure de l’importance relative de cette forme de financement.

On valorisera une réflexion sur l’évolution des formes de financement.

Nota : on peut accepter un plan financement direct/indirect ou financement interne/externe.


- Les entreprises françaises se financent-elles uniquement de façon indirecte ? (ac-versailles)


- Quels sont les facteurs qui influencent l’évolution de la masse monétaire ? (ac-versailles)



5. Régulations et déséquilibres macro-économiques

- Comment justifier l’intervention de la puissance publique dans l’économie ?

opendocument text - 184.9 ko

Les attendus

Éléments d’évaluation de la dissertation : 

Critères de réussite


  1. Elaborer une problématique permettant de répondre à la question posée 

Problématiser = présenter les hypothèses (pertinentes) pour traiter le sujet

Le fonctionnement du marché ne conduit pas à une situation optimale ce qui peut nécessiter une intervention de l’Etat.

B- Mobiliser ses connaissances, présenter des faits, des concepts, des outils et des mécanismes 

Fonction d’allocation des ressources : favoriser la concurrence (lutter contre l’apparition des monopoles ; lutter contre les externalités négatives ; lutter contre l’asymétrie d’information ) et produire des services collectifs.

Fonction de répartition : redistribution des revenus via prélèvements obligatoires et versements de prestations sociales.

Fonction de stabilisation : agir sur l’économie selon la conjoncture


C- Mobiliser des informations documentaires pertinentes par rapport à la problématique 


Document n°1 : lecture de quintiles et de déciles ; réduction des inégalités grâce à l’intervention de l’Etat : les revenus des plus pauvres augmentent et ceux des plus riches baissent après redistribution (évolution de la variation de chaque quintile) ; rapport interdécile avant/après redistribution .

Document n°3 : la sortie de crise n’est pas automatique et donc l’intervention de l’Etat

Document n°2 : corrélation entre croissance économique et évolution de l’emploi.


.D – Organiser la réponse sous forme d’un plan, cohérent équilibré, qualités de l’introduction et de la conclusion


I . L’Etat intervient pour assurer les fonctions régaliennes et l’allocation des ressources

II. L’état intervient pour soutenir l’activité économique et assurer la répartition des revenus.

E- Rédiger en utilisant une écriture lisible, une expression claire et une présentation soignée 




- Pour quelles raisons la puissance publique intervient-elle dans l’économie ? (ac-versailles)


- Dans quelle mesure faut-il limiter les dépenses publiques ? (ac-versailles)


- Comment les politiques conjoncturelles permettent-elles d’agir sur les déséquilibres macroéconomiques ? (ac-versailles)

Sociologie générale et sociologie politique


1. Les processus de socialisation et la construction des identités sociales

- La socialisation secondaire s’inscrit-elle dans une logique de continuité de la socialisation primaire

opendocument text - 105.6 ko

Les attendus

Éléments d’évaluation de la dissertation : 

Critères de réussite


  1. Elaborer une problématique permettant de répondre à la question posée 

Problématiser = présenter les hypothèses (pertinentes) pour traiter le sujet

Problématique : La socialisation primaire constitue un socle qui peut être prolongé/ et ou remis en cause par la socialisation secondaire

B- Mobiliser ses connaissances, présenter des faits, des concepts, des outils et des mécanismes 

Notions : Socialisation, Normes valeurs, rôles, socialisation différentielle, socialisation primaire/ secondaire


Mécanismes : Les rôles des différents agents de socialisation ; socialisation verticale/horizontale ; contradiction ou cohérence entre les différentes instances de socialisation ; construction de l’identité sociale en continuité ou en rupture avec l’origine sociale.

C- Mobiliser des informations documentaires pertinentes par rapport à la problématique 


Document 1 : Diagramme en bâtons → comparaison. Comment la socialisation primaire influe sur les pratiques culturelles à l’âge adulte. Montrer que l’intensité des pratiques durant l’enfance a des effets sur les pratiques à l’âge adulte . Ex : « 30% des personnes qui ne pratiquaient aucune activité culturelle étant enfants lisent à l’âge adulte contre 80% pour ceux qui avaient 4 à 5 activités durant l’enfance »


Document 2 : Les individus sont de plus en plus confrontés à des cadres de socialisation hétérogènes. Cela multiplie les possibilités de construction de l’identité et constitue un facteur de différenciation sociale qui peut émanciper l’individu de son milieu d’origine.


Document 3 : Dessin qui traite de la reproduction sociale. La socialisation est différenciée selon l’origine sociale. Le capital culturel a une grande importance dans la socialisation et dans la transmission des rôles sociaux. Les agents sociaux peuvent développer des stratégies pour l’accès à un statut social. Référence possible au document 1


Document 4  : Concurrence entre deux instances de socialisation la famille et l’école. Un exemple de rupture et de la souffrance qui résulte du passage d’un modèle de socialisation à un autre.


D – Organiser la réponse sous forme d’un plan, cohérent équilibré, qualités de l’introduction et de la conclusion


  1. La socialisation secondaire est la poursuite de la socialisation primaire...


A) La socialisation primaire a des effets sur les pratiques à l’âge adulte (doc 1)

B) Renforcement de la complémentarité des agents de socialisation primaire par la cohérence des agents de socialisation secondaire (doc 3)


  1. … Mais elle peut aussi la remettre en cause


A) Par l’hétérogénéité des agents auxquels sont confrontés les individus (doc 2)...

B) … Qui peut conduire à une rupture (doc 4)


E- Rédiger en utilisant une écriture lisible, une expression claire et une présentation soignée 





- Quels sont les rôles joués par l’école dans la socialisation ? (ac-versailles)


2. Groupes sociaux et réseaux

- Montrez que les réseaux sociaux influencent la recherche d’emploi.

Word - 123.5 ko
Montrez que les réseaux sociaux influencent la recherche d’emploi.

Les attendus

Notions : Capital social ; Liens faibles On s’intéressera au rôle des réseaux en matière de recherche d’emploi en discutant plus particulièrement la thèse de « la force des liens faibles

Proposition de progression (EC 3) ou plan pour la dissertation

I°) Le capital social en tant que ressource favorisant la recherche d’emploi Définition du capital social au sens de bourdieu Mécanisme attendu : montrer la relation entre le capital social et l’obtention d’un emploi doc 3, doc 1, doc 2 II°) Le rôle des liens faibles dans la recherche d’emploi Mécanisme attendu : montrer la relation entre les liens faibles et l’obtention d’un emploi doc 4 : thèse de Granovetter doc 1


- Les jeunes constituent-ils aujourd’hui un groupe social en France ? (ac-versailles)



3. Contrôle social et déviance

- comment analyser la délinquance ?

Word - 1.1 Mo
comment analyser la délinquance ?

Les attendus

Le dossier documentaire : Livre Première BORDAS édition 2014 : doc 4 p 233 Livre Première MAGNARD édition 2014 doc 1 p 254 doc 3 p 245 doc 2 p 246

Notions : Déviance ; délinquance ; enquête de victimation ; chiffre noir de la délinquance ; anomie ; stigmatisation

Progression :  ce sujet permet à l’élève de s’interroger sur la mesure de la délinquance et de rappeler les analyses des processus qui conduisent à la délinquance

indications pour le plan

I- La difficile mesure de la délinquance

A- les statistiques officielles : intérêts et limites

  • la police et les tribunaux enregistrent les plaintes et les condamnations ; cela permet de mesurer annuellement le nombre d’actes et de délinquance
  • illustration : document statistique pour l’année 2011 : exploiter la colonne « plaintes déposées » en milliers
  • mais ces statistiques sous estiment la délinquance commise ; cf le chiffre noir de la délinquance
  • illustration : document statistique pour l’année 2011 ; exploiter la colonne « actes subis en milliers » et la colonne « taux de plainte » en %

B- les enquêtes de victimation : une mesure alternative de la délinquance

  • rappeler en quoi elles consistent ; ce sera aussi l’occasion de rappeler la démarche du sociologue
  • elles sont fortement utiles pour mesurer des faits largement sous estimés par les statistiques pénales comme les discriminations ou les violences conjugales
  • illustration : doc statistique ; viols constatés et viols déclarés

II- Les explications de la délinquance

A- La délinquance peut être le résultat d’interactions multiples

  • le contrôle social formel exercé par des institutions spécialisées suppose l’existence d’interactions entre les individus. Il peut alors se créer une domination d’un groupe imposant à un autre une identité péjorative (processus de stigmatisation)
  • illustration : texte qui présente les conséquences des contrôles d’identité répétés sur les jeunes d’origine immigrée

B- la délinquance peut être le produit d’une anomie

  • expliquer l’anomie au sens de Durkheim : c’est l’absence ou l’affaiblissement des normes collectives ce qui désoriente l’individu qui n’ a plus de repères
  • elle résulte principalement d’un problème d’intériorisation des normes lors de la socialisation (+ échec du contrôle social)
  • illustration : texte : exemple des adolescents récidivistes


- Dans quelle mesure peut-on parler d’un affaiblissement du contrôle social ?

opendocument text - 1.5 Mo

Les attendus

Éléments d’évaluation de la dissertation : 

Critères de réussite


A- Elaborer une problématique permettant de répondre à la question posée 

Problématiser = présenter les hypothèses (pertinentes) pour traiter le sujet

Dans quelle mesure le contrôle social se maintient-il dans des sociétés dont les valeurs se modifient ?

  • Le contrôle social informel a t-il disparu avec l’affaiblissement de l’influence des groupes primaires sur l’individu ?

  • Existe-il encore un contrôle social ?

  • Pourquoi le contrôle social formel se renforce ?


B - Mobiliser ses connaissances, présenter des faits, des concepts, des outils et des mécanismes 

Notions à mobiliser : Groupe primaire/secondaire, Normes, Valeurs, Contrôle social formel/informel,

Savoir faire à mobiliser :

- Lecture d’un document textuel factuel

- Lecture d’un document statistique : l’un en pourcentage, l’autre en valeurs brutes.

- Coefficient multiplicateur


C- Mobiliser des informations documentaires pertinentes par rapport à la problématique 


Doc 2 p 259 : Il évoque plusieurs instruments du contrôle social et précise que certains d’entre eux s’affaiblissent. Ce texte rappelle que le contrôle social vise l’imposition des normes, mais que celles-ci ne sont jamais clairement établies. Leur statut dépend du jugement porté sur les conduites.

Doc 2 P 244. Hatier Ed 2015. Le témoignage d’un policier. J-P Corcelette, La police, les « mal-aimés » de la république , Balland, 2003.

Le document distingue contrôle social formel et informel. On voit l’évolution du contrôle social. Le contrôle social informel ( voisins, gardien d’immeuble, distributeur de journaux) s’affaiblit et laisse une place plus importante au contrôle social formel faisant de la police une institution spécialisée du contrôle social.

Doc 3 p 241. Magnard Ed 2014. Évolution de la population des prisons de 1968 à 2012. Ministère de la justice, Annuaire Statistique de la justice.

Le document montre la forte augmentation de la population écrouée qui a été multipliée par presque trois entre 1968 et 2012. On voit que la détention provisoire est restée relativement stable. Le document montre que le contrôle social formel est en constante progression. La document ne permet pas de savoir si la délinquance a augmenté car les contrôles formels se sont renforcés et certains faits ont été criminalisés ces dernières années.


Doc P 245. Hatier 2015. Le déploiement des radars routiers en nombre. Les échos.fr, 31 octobre 2012

Le document montre la mise en place d’un dispositif de contrôle routier automatique en progression constante depuis 2009. On voit que les radars routiers pédagogiques apparaissent en 2011. Il s’agit toujours d’un contrôle social formel émanant d’une institution spécialisée même s’il n’entraîne pas de sanction formelle.





D – Organiser la réponse sous forme d’un plan, cohérent équilibré, qualités de l’introduction et de la conclusion


Introduction

Ex d’accroche : Utilisation d’un donnée chiffrée illustrant la montée du contrôle social formel ( document sur les radars ) .

I/ Le contrôle social informel s’est affaibli …

a) Les groupes primaires assurent un contrôle social informel.

  • Définition de la notion de groupe primaire. Énumération des différentes types de groupes primaires ( entourage, amis, famille … ). L’élève montrera l’aspect interpersonnel des relations sociales qui s’exercent à l’intérieur de ces groupes. On pourra également montrer que l’affect en constitue un élément important.

  • On attend que l’élève définisse le contrôle social informel en expliquant que le groupe primaire exerce une pression sociale diffuse amenant un auto-contrôle. L’invisibilité de ce contrôle social permanent de tous par tous le rend plus efficace.

  • L’élève présentera les sanctions informelles ( gratification ou sanction ) que peut entraîner ce contrôle social informel .

b) L’individu est moins contraint par les groupes primaires auxquels il appartient. ( doc 2 p 244 )

  • Facteurs :

    • l’individu s’est libéré des groupes sociaux traditionnels d’appartenance tels que la famille,l’Église.

    • Des phénomènes sociaux tels que l’urbanisation, l’individualisation sont autant de facteurs permettant d’expliquer affaiblissement du contrôle social informel émanant des groupes primaires.

  • Conséquences : Ces groupes restreints exerçaient une surveillance de proximité très efficace. L’affaiblissement de leur emprise sur l’individu a pour conséquence d’affaiblir le contrôle social informel

→ Le contrôle social informel bien qu’affaiblit s’exerce toujours dans la sphère familiale mais dans une moindre mesure.

II / … laissant place à un contrôle social formel toujours plus important

a) Les institutions spécialisées assurent un contrôle social formel

  • Présentation des instances qui exercent le contrôle social formel : police, justice, école, armée, Église, secte, entreprise : Les procédures sont formalisées ( ex : le règlement intérieur à l’école ou au travail ).

  • Définition du contrôle social formel. : contrôle social exercé de manière explicite par les institutions spécialisées .

  • Moyens mis en œuvre pour exercer le contrôle social formel

  • Sanctions formelles que peut entraîner le contrôle social formel : des sanctions inscrites dans le droit.

b) L’individu est de plus en plus contraint par ces institutions spécialisées

- L élève montrera que les sanctions formelles sont en progression ( doc 3 p. 241 du Magnard → statistiques et illustrations )

  • L’élève présentera éventuellement d’autres exemples de contrôle social formel ( vidéo surveillance, empreintes digitales, géolocalisation avec les smartphones … )


Conclusion :

L’élève montrera que plus les relations sociales sont impersonnelles, plus le contrôle social est formel. Loin de d’avoir disparu, le contrôle social a changé de formes.



E- Rédiger en utilisant une écriture lisible, une expression claire et une présentation soignée 





- Comment expliquer la déviance ? (ac-versailles)


4. Ordre politique et légitimation


Regards croisés


1. Entreprise, institution, organisation

-L’entreprise est-elle uniquement un lieu de coopération ?

Word - 651.2 ko
L’entreprise est-elle uniquement un lieu de coopération

les attendus

Notions : Entreprise, Hiérarchie, Coopération, Rapports sociaux

Progression Pb : au delà d’être lieu de coopération, l’entreprise peut connaître des conflits

I. Un lieu de coopération lié à des objectifs communs A. augmenter le volume de vente B. l’entreprise lieu de liens sociaux

II. mais des acteurs différents à objectifs divergents : source de conflits A. Le partage de la VA peut entraîner des oppositions d’intérêt B. des groupes d’intérêt qui se mobilise pour améliorer leur statut.


2. Action publique et régulation

- Comment une politique budgétaire agit-elle sur les déséquilibres macroéconomiques ?

Word - 67.2 ko
Comment une politique budgétaire agit-elle sur les déséquilibres macroéconomiques ?

Les attendus

Notions : Prélèvements obligatoires, dépenses publiques ; déficit public ; dette publique. Demande globale, inflation, chômage, déséquilibre extérieur, politique budgétaire, politique monétaire

Progression I. Une politique budgétaire centrée sur l’Offre. II. Une politique budgétaire centrée sur la Demande


- En quoi la construction d’une politique publique repose-t-elle sur l’interaction entre différents acteurs ?

Les attendus

Éléments d’évaluation de la dissertation :  

Critères de réussite

Eléments de correction

A-  Elaborer une problématique permettant de répondre à la question posée 

Problématiser = présenter les hypothèses (pertinentes) pour traiter le sujet

Comment différents acteurs politiques agissent pour élaborer une politique publique ?

Qui sont ces acteurs ? Quel(s) rôle(s) jouent-ils dans les étapes de construction d’une politique publique ?

 

B- Mobiliser ses connaissances, présenter des  faits, des concepts, des outils et des mécanismes 

 

-  Les étapes qui font d’un phénomène social un problème public = à travers un processus de mobilisation de divers acteurs (syndicats, associations, fondations…), de médiatisation et de politisation de la question.

-  Une fois le problème public mis à l’agenda politique, l’action publique est le produit d’interaction entre différents groupes et des institutions. Des partenaires multiples (Etat, Régions, entreprises, associations…) travaillent en commun pour résoudre le problème. Les relations peuvent être basées sur la coopération ou le conflit.

-  Les faits : l’élève restitue un exemple de construction d’une politique publique vue en cours (lutte contre l’illettrisme, contre la délinquance routière, politique publique de développement durable…)

C- Mobiliser des informations documentaires pertinentes par rapport à la problématique 

 

Ce dossier documentaire comporte plusieurs textes. Ce choix est justifié par la nature du thème concerné et dans le cadre d’un apprentissage de la dissertation en classe de première.

 Document 1 :

-  Illustration d’une relation conflictuelle dans la mise en œuvre d’une action publique (II.A)

Le gouvernement, dans la mise en œuvre de la politique de lutte contre le tabagisme, cherche à augmenter le prix des paquets de cigarettes. Il est confronté à la confédération des buralistes, qui doivent faire face à une baisse des ventes (-9%) et à un développement des réseaux parallèles. Le gouvernement « cède » aux revendications de ce groupe et propose une hausse des prix de 20 cts (hausse maximum selon les buralistes) début janvier 2014.

 

Document 2 :

-  les acteurs politiques utilisent le relais médiatique pour donner de la visibilité à un problème public et susciter le débat public (I.B) ;

Les opposants et partisans du mariage pour tous, utilisent les réseaux sociaux, et notamment les réseaux numériques, pour véhiculer leurs idées respectives (articles, argumentaires, pétitions, site internet du parti socialiste

-  les acteurs politiques organisent des actions collectives pour susciter la mobilisation (I.A)

Manifestations du 13 janvier 2013 pour les partisans et contre-manifestation le 27 janvier 2013 pour les opposants.

 

Document 3 :

-  illustration d’une action publique basée sur la coopération (II.B)

La politique agricole menée dans les années 60 et au début des années 70 s’est construite sur la base d’une coopération avec le CNJA (syndicat agricole) : les intérêts défendus par ce dernier correspondent au projet de modernisation envisagé par les pouvoirs publics.

 

Document 4 :

-  exploitation d’un document statistique : la fondation Abbé Pierre propose des données chiffrées sur le mal-logement (et ainsi sensibiliser l’opinion publique, et les pouvoirs publics, sur cette question) (I.A)

-  données chiffrées sur la pauvreté pour influencer la politique de lutte contre l’exclusion. (I.A)

D – Organiser la réponse sous forme d’un plan, cohérent équilibré, qualités de l’introduction et de la conclusion

 

 

I)  Différents acteurs participent à la mise sur l’agenda politique d’un problème social donné

A)  Le travail de mobilisation : des groupes sociaux font émerger une question dans l’espace public (cf entrepreneurs de morale : associations, syndicats, partis politiques…)

B)   Le travail de médiatisation donne de la visibilité au problème public ainsi posé et alimente le débat public (rôle des médias, rôle des différents acteurs sociaux dans le débat démocratique)

II)  Ces mêmes acteurs interfèrent dans la définition des politiques publiques

A)  Les politiques se construisent dans des relations conflictuelles

Ex : la Confédération des buralistes s’oppose à la hausse des prix du tabac dans le cadre de la politique publique de lutte contre le tabagisme.

B)  Mais aussi dans des relations de coopération

Ex : CNJA et politique agricole.

 

E- Rédiger en utilisant une écriture lisible, une expression claire et une présentation soignée 

 

 

 


- Par quels instruments l’État-providence contribue-t-il à la cohésion sociale ? (ac-versailles)