SES Limoges

Les activités de sensibilisation en terminale

lundi 3 octobre 2016 par webmestre

POURQUOI TRAVAILLER SUR LA SENSIBILISATION ?

 Etat des lieux à partir du tour de table :

Il apparait que la sensibilisation est généralisée en seconde, moins fréquente en première et rare en terminale mais expérimentée depuis peu par quelques-uns.

Chacun, en tout cas, a conscience d’utiliser la sensibilisation en seconde mais pas dans le cycle terminal alors que la sensibilisation est largement pratiquée de manière moins identifiée au quotidien dans sa pratique, notamment pour faire du lien avec les chapitres, entre les questions du programme (conception horizontale du programme).

  • Sensibilisation au sens strict en préambule d’un thème : systématiquement pratiquée en seconde
  • Sensibilisation au sens large : illustration, partir de situations concrètes, importance de l’actualité

 Commentaires sur les caractéristiques de la sensibilisation :

L’aspect chronophage est souvent mis en avant comme un obstacle à pratiquer la sensibilisation en terminale.

Supports utilisés : documents du manuel, vidéos, enquête, actualité Ressources : webclasse (JT par thèmes), Bordas vidéo, Dessine-moi l’éco, INA images de crise.

Présentation de Daniel NUGUES sur les sensibilisations ( cf Diaporama)

PDF - 610.3 ko

Modalité de travail : recherche d’interconnexions entre les points clés du programme et les représentations des élèves. Objectifs : acquisition de connaissances et de capacités en lien avec les compétences attendues au baccalauréat, favoriser l’autonomie

 Types d'utilisations :

1) Sensibilisation : moment à privilégier pour comprendre les points clés du programme et de son évaluation :

Exemples : Questionner les élèves sur le tissu économique local (importance des exemples concrets porteurs de sens) Questionner les élèves sur leurs acquis de la classe précédente (logique d’évaluation diagnostique) Identifier si des exemples proposés correspondent bien aux notions mobilisées Faire du lien avec les capacités mobilisées lors de l’évaluation au baccalauréat (traiter / commenter l’information statistique / argumenter / raisonner / faire une problématique …)

2) Sensibilisation : moment à privilégier pour l’apprentissage de la capacité à rédiger une introduction et à problématiser Ex : exemples factuels récents de l’actualité proposés comme accroche en introduction de dissertation

 Commentaires en réaction à cette présentation :

  • La question du public en termes de niveau est soulevée à plusieurs reprises : Publics différents, difficulté pour certains enseignants dont les élèves ne sont pas autant en recherche de sens que d’autres. L’effectif de la classe change le contexte et la capacité à accrocher avec la sensibilisation.
  • La conciliation entre la longueur du programme de terminale et le temps nécessaire à la mise en activité des élèves peut poser problème.
  • Importance de l’oral, privilégier l’interaction
  • L’idée de donner aux élèves du travail à faire à la maison en rapport direct avec la phase de sensibilisation ne fait pas l’unanimité. Cette phase est vue davantage comme un moment « à part ».
  • Le choix des supports est important pour susciter la participation des élèves

 Conclusions sur la sensibilisation et ses objectifs :

  • Sur quoi porte la sensibilisation ?
  • Focus sur une problématique du programme qui correspondent aux sujets de bac. La sensibilisation sert donc, dans ce cas, à décrypter la colonne 3 du programme. Elle vise alors à aider les élèves à s’approprier le programme dans sa logique.

Usage de supports qui interrogent pour aider à construire le plan du cours avec les élèves

  • Comment l’utiliser ?
  • Travailler les points clés, remobiliser des savoir-faire, des capacités liées aux connaissances
  • Travailler la méthode de la dissertation, notamment l’introduction à travers la problématisation.
  • A quels moments l’utiliser ? En amont du thème ou des questions de la colonne 3 du programme. En aval du thème ou des questions intermédiaires, sous forme de synthèse construites avec ou par les élèves (texte à trous, schéma…) faisant ressortir les problématiques principales.
  • Comment procéder ?
  • Identifier les différents raisonnements que les élèves vont devoir aborder :

Qu’est-ce qu’il est important que les élèves comprennent ?

Comprendre où on va dans le chapitre. Faire ressortir des pistes pour trouver les grandes problématiques du thème.

  • Il peut s’agir de faire identifier aux élèves les sujets possibles d’EC1 ou d’EC3 qui peuvent émaner du cours. De même pour les sujets de dissertation. La problématique identifiée doit donc porter sur un seul point et non sur tout le chapitre et ne pas non plus être transversale. (être en conformité avec les sujets de bac).
  • Sélectionner les supports et les questionnements en fonction des notions et capacités auxquelles on veut sensibiliser les élèves.
  • Fixer le cap de la sensibilisation en début d’année

 Un exemple d'utilisation sur le thème Justice sociale et inégalités

PDF - 845.9 ko

 Un exemple d'utilisation sur le thème La coordination par le marché

PDF - 644 ko





Accueil du site | Plan du site | | Statistiques | visites : 788051

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Terminale ES   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License