SES Limoges

Cinq millions de travailleurs non qualifiés : une nouvelle classe sociale ?

lundi 5 mars 2007

LE 4 PAGES DU CENTRE D’ÉTUDES DE L’EMPLOI, N°39, FÉVRIER 2007

Loin de disparaître avec
la désindustrialisation, l’emploi non
qualifié s’est à nouveau développé
à partir du milieu des années 1990.
Il représente actuellement un emploi sur cinq.
Les ouvriers et employés non qualifiés ont
des salaires, des conditions d’emploi
et de travail proches. Pour autant, ils ne
semblent pas définir une classe sociale.
Situés autrefois essentiellement au sein
du monde ouvrier, ils bénéficiaient de la
force symbolique du groupe. Fragilisés
dans leurs modalités d’intégration
professionnelle, déstabilisés dans leur
imaginaire social, ils se caractérisent
aujourd’hui par un faible sentiment
d’appartenir à une classe. Par rapport
aux autres groupes sociaux, ils sont en
retrait dans leur vie sociale (faibles
adhésions syndicale et politique, loisirs
limités, sociabilité réduite).
Entre rejet de la société et repli sur soi,
l’identité des travailleurs non qualifiés
apparaît fragmentée entre des jeunes qui,
pour la majorité d’entre eux, sont
susceptibles d’occuper ces emplois
de façon transitoire et des plus âgés qui ont
peu d’espoir de voir leur situation évoluer.

La suite est en téléchargement ici


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 601 / 792788

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Terminale ES  Suivre la vie du site Rapports, notes, analyses en ligne.  Suivre la vie du site Stratification sociale et inégalités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License