SES Limoges

Injustices : l’expérience des inégalités au travail

dimanche 11 mars 2007

Dans le cadre du Rendez-Vous : Lundi 22 Mai 2006 à la librairie Mollat voici l’enregistrement d’un entretien avec [*François Dubet*] à l’occasion de la publication de son livre : Injustices, l’expérience des inégalités au travail en collaboration avec Valérie Caillet, Régie Cortéséro, David Mélo, Françoise Rault, Le Seuil, 16 Mars 2006.


Présentation sur le site de la librairie :

François Dubet et son équipe de chercheurs auscultent les inégalités à l’oeuvre dans le monde du travail : une somme.

L’injustice est première. » Cette phrase qui débute le livre Injustices, l’expérience des inégalités au travail, que le sociologue François Dubet et son équipe viennent de publier au Seuil, un manager, un responsable de ressources humaines, tout salarié finalement, peut la faire sienne. Car dans la vie de l’entreprise, chaque situation, chaque événement, chaque relation entre pairs comme entre échelons ou services différents, engendre un jugement des parties impliquées sur le degré de justice d’une décision, d’une promotion, d’une rémunération, d’une simple opinion de l’un sur le travail de l’autre. Ces jugements, accumulés et stratifiés, qu’ils soient rendus publics ou ruminés à part soi, conditionnent la performance de chacun, l’ambiance d’une équipe et finalement le « climat social » de l’entreprise. Combien d’organisations du travail, d’outils de gestion des carrières, de systèmes d’évaluation et de rémunération se sont brisés sur le sentiment que l’effort et le gain n’étaient pas équitablement partagés ?

Tout l’intérêt de la somme de M. Dubet est de dresser une cartographie minutieuse du sentiment d’injustice au travail, d’en démonter les mécanismes et les contradictions. Une véritable mine pour les directeurs des ressources humaines, confrontés à la montée de ce qu’ils nomment « le désengagement des salariés », « le blues des cadres », bref, aux diverses formes de la démoralisation ambiante qui semble gagner les organisations au fur et à mesure que persiste la morosité économique.

Antoine Reverchon (Le Monde du 21/03/2006)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 998 / 793176

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site TICE, audio, vidéo, presse  Suivre la vie du site Audio et vidéos en ligne  Suivre la vie du site Sons   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License