SES Limoges

Utilité ou rationalité ? Rationalité restreinte ou générale ?

jeudi 22 mars 2007

Sur le site de l’Académie des Sciences morales et politiques un article de Raymond Boudon paru dans la Revue d’Economie Politique , 112 (5), sept.-oct. 2002, pp.754-772)

Résumé

G. Becker avance que le modèle de l’utilité espérée (MUE) est le plus efficace que les sciences sociales puissent utiliser. La raison principale de son importance est qu’il engendre des explications autosuffisantes. Mais il est impuissant à expliquer de nombreux phénomènes sociaux. La raison en est que les actions s’appuient couramment sur des croyances non
triviales dont il faut rendre compte dès lors qu’on vise une explication autosuffisante. Or on croit couramment que faire quelque chose est bon, juste, vrai, légitime, etc. sur la base de raisons non instrumentales. La rationalité ne doit donc pas être conçue comme étant de caractère exclusivement instrumental. Smith et Weber parmi d’autres ont repéré ce point et
esquissé un modèle qui repose sur une définition générale de la rationalité (MRG) et conserve la propriété d’autosuffisance du MUE tout en éliminant les sources de ses limitations.
Plusieurs exemples d’application de ce modèle sont présentés.

Pour télécharger cet article cliquez ici


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 338 / 792447

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Terminale EDS  Suivre la vie du site Documents  Suivre la vie du site Max Weber   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License