La certification de langue allemande

mardi 2 janvier 2007
par  marie le guyader
popularité : 20%

Comme indiqué dans l’article général sur le Plan de rénovation des langues et le CECR, la certification de langue allemande est expérimentée depuis mai 2006 dans toutes les académies.

En avril-mai 2006, une certification d’allemand conçue sur la base du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) a été mise en place pour 8 400 élèves de troisième et de seconde dans plus de 600 établissements. En 2007, cette expérimentation est poursuivie et étendue à 12 000 élèves.

Comme le prévoit le plan d’action pour la langue, une certification d’allemand conçue sur la base du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) a été proposée, pour la première fois en avril-mai 2006, à 8 400 élèves de troisième et de première année de second cycle général, technologique et professionnel, issus de plus de 600 établissements répartis dans 26 académies. Plus largement, cette certification s’inscrit dans le cadre du plan de rénovation de l’enseignement des langues étrangères.

Les élèves de troisième passent cette certification au niveau A 2 du Cadre européen commun de référence, les élèves de fin de première année de second cycle général, technologique et professionnel, au niveau B 1.

En 2007, cette certication est proposée aux mêmes niveaux à 12 000 élèves.

Les principes

Cette certification, conduite sous la responsabilité du ministère de l’Éducation nationale, est fondée sur les principes suivants :

elle est proposée par l’Allemagne et fait l’objet d’une convention signée par le ministère de l’éducation nationale et la Conférence des ministres de l’éducation des Länder (KMK) ;
elle prend en compte les programmes d’enseignement de l’allemand en France ;
elle est gratuite pour les élèves, tous volontaires.

Les épreuves

Les épreuves se déroulent dans les établissements où les candidats sont scolarisés. Elles visent à évaluer, au niveau A 2 comme au niveau B 1, les aptitudes des élèves dans quatre activités langagières :

  • compréhension écrite
  • compréhension orale
  • expression écrite
  • expression orale

Les épreuves écrites portent sur la compréhension écrite, la compréhension orale (écoute d’un document sonore et réponses par écrit à un questionnaire) et l’expression écrite.

Les épreuves orales prennent la forme d’entretiens visant à évaluer l’expression orale, sans préparation.

La certification est acquise quand les candidats ont obtenu dans chaque activité langagière au moins :

50 % des points pour le niveau A 2 ;
60 % pour le niveau B 1.

Un résumé de la mise en oeuvre est proposé par Mme Behrouz, IA-IpR d’allemand des académies de Poiters et Limoges.