22 janvier 2009 : journée de l’amitié franco-allemande

dimanche 18 janvier 2009
par  marie le guyader
popularité : 10%

22 janvier – Pourquoi est-ce une date importante pour la France et l’Allemagne ?

La coopération entre la France et l’Allemagne va tellement de soi que peu de personnes s’en préoccupent, et que les communications la concernant passent souvent inaperçues ou ne sont pas développées. Cela aboutit même à une ignorance assez répandue de la communauté d’intérêts de nos deux pays et des étroites relations qu’ils entretiennent.

Dans bien des domaines, les échanges entre les deux pays sont déterminants, et leur complémentarité est exemplaire.
La France est le pays le plus vaste de l’Union Européenne, l’Allemagne le pays le plus peuplé.
Dès les années 60, le Général de Gaulle était conscient que pour se faire entendre dans le monde, la France et l’Allemagne devaient agir ensemble et se rapprocher, moyen unique de garantir la paix et le développement à une Europe divisée par la guerre froide. Aujourd’hui, les deux pays entraînent l’Europe pour qu’elle existe pleinement entre les géants américains et russes, à côté de l’Asie.

Signature du Traité de l'Elysée

Certaines réussites sont des conséquences directes du Traité de l’Elysée, signé le 22 janvier 1963 par le Général De Gaulle et le chancelier fédéral Konrad Adenauer dont nous avons fêté le 40ème anniversaire en 2003 :
Les sommets franco-allemands, les rencontres interministérielles, la coopération militaire qui a abouti à la Brigade Franco Allemande et au Corps Européen, les réalisations comme Airbus, Eurocopter et Ariane, la chaîne Arte, le Lycée Franco-Allemand de Buc, l’Université Franco-Allemande, l’Abibac (bac reconnu dans les deux pays), les nombreuses sections européennes, les cursus intégrés entre des universités françaises et allemandes… et l’Office Franco Allemand pour la Jeunesse qui favorise les échanges (+ de 4000 rencontres pour + de 150 000 jeunes concernés chaque année ! ).
C’est dans la suite de ces succès que se positionnent les chefs d’état et gouvernements actuels.

Nombreuses sont aussi les initiatives locales qui illustrent les liens entre les citoyens des deux pays, comme les nombreux jumelages entre villes qui ont commencé dès le lendemain de la deuxième guerre mondiale, les appariements entre établissements scolaires, etc.
Aujourd’hui, pour confirmer cette amitié et réaffirmer que l’ancrage européen passe par un axe Paris-Berlin, le 22 janvier a été déclaré journée franco-allemande, célébrée chaque année dans les deux pays. Le thème de 2009 est ‘Mettez l’allemand dans votre jeu’.
Il n’y a qu’en s’alliant à l’Allemagne que la France pourra faire valoir son ‘exception culturelle’, promouvoir la francophonie par un respect de la diversité des langues et des cultures et donner une dimension humaine, sociale, à la mondialisation, dans la droite ligne d’un développement durable soucieux des hommes et de l’environnement.
Or la base de cette coopération est bien-sûr la compréhension mutuelle, qui passe par l’apprentissage de la langue du voisin, point essentiel qui avait été rédigé ainsi dans le traité dès 1963 :
« Les deux gouvernements reconnaissent l’importance essentielle que revêt pour la coopération franco-allemande la connaissance dans chacun des deux pays de la langue de l’autre. Ils s’efforceront, à cette fin, de prendre des mesures concrètes en vue d’accroître le nombre des élèves allemands apprenant la langue française et celui des élèves français apprenant la langue allemande. »
Et, face au nombre croissant d’allemands qui viennent en France et aux échanges économiques existant entre nos deux pays, les besoins en personnes parlant allemand sont loin d’être satisfaits. Dans l’intérêt de notre pays et dans celui de nos enfants, une campagne d’information favorisant la diversification des langues apprises à l’école a été lancée en faveur de l’allemand à l’occasion de la célébration du Traité de l’Elysée.
Les sections « bilangues » anglais-allemand, les sections européennes (avec une discipline enseignée en allemand) et le bac franco-allemand sont développés afin d’accroître le nombre d’élèves apprenant l’allemand en France. L’Université Franco-allemande offre dans toutes les universités de France des cursus binationaux, et tous les diplômes français sont maintenant reconnus en Allemagne. Et les nombreuses possibilités d’échanges, de séjours et de stages pendant les études au collège, au lycée et au delà permettent un contact réel avec l’Allemagne contemporaine !

Une petite histoire franco-allemande pour finir qui montre que la coopération entre nos deux pays ne se cantonne pas en Europe… L’allemand Levi Strauss, immigré aux Etats-Unis, est l’inventeur d’un célèbre pantalon et a laissé son nom à la marque ’Levi’s’. La toile qu’il a utilisée était fabriquée à Nîmes, d’où l’appellation ’Denim’. Le ’Jean’s’ est donc une sorte de première coopération franco-allemande, comme Airbus, Ariane, etc.