La ville japonaise

samedi 3 mai 2008
popularité : 4%


Vue de Tokyo

Tôkyô, à l’instar d’autres métropoles mondiales, peut être comparée à une « mer d’immeubles » qui traduit la concentration verticale de la population et des activités. Avec la prise conscience de l’étalement urbain, ce « fast food on » cher à Augustin Berque, le mouvement de concentration initié dans les années 1980 se traduit, aujourd’hui, par une croissance de la ville, seule unité urbaine japonaise à avoir gagné de nouveaux habitants depuis 1990.