Une frontière en Europe : la frontière germano-tchèque

Une frontière en Europe : la frontière germano-tchèque
mardi 2 mars 2010
par  Laurent Arnaud
popularité : 15%

16 photographies de la frontière germano-tchèque par Laurent Arnaud, professeur au collège d’Isle. Cette série d’octobre 2009 s’articule autour des aménagements nombreux et récents de postes frontaliers, notamment Fuschsbrunn-Schafberg et Rozvadov. Ils traduisent la particularité des espaces frontaliers, profondément transformés depuis l’entrée dans l’Union européenne de la république tchèque en 2004. Les vestiges d’un passé frontalier s’estompent de plus en plus. Pourtant le mimétisme des aménagements et des activités , côté allemand et côté tchèque,renvoie bien à l’image de la frontière.
Cette série peut mettre mise en perspective dans l’étude de l’espace européen en classe de 4ème et aussi et surtout en classe de première. Elle peut également enrichir les analyses autour de la géographie politique du monde actuel en classe de troisième, afin d’envisager la tendance à l’effacement des frontières,dans le cadre d’organisations mondiales ou régionales. Elle peut occuper aussi une place de choix dans la réflexion autour de l’élargissement de l’Union européenne, toujours en classe de troisième. Elle peut enfin s’envisager dans la thématique de la frontière, abordée dans le chapitre de seconde, "plus de six milliards d’hommes".
La notion générale de "frontière" fait l’objet d’un dossier complet sur le site Géoconfluences.

le fichier KMZ est téléchargeable ICI.

Il est également visible dans cet aperçu de Google Maps :


Agrandir le plan


Poste frontière de Rosvadov côté tchèque

Des bâtiments modernes cette fois-ci mais aucun contrôle systématique au moment de franchir la frontière. Les vastes parkings sont eux occupés par les nombreux poids-lourds qui font leur pause et qui eux font l’objet de contrôles plus fréquents. L’axe autoroutier ici est majeur puisqu’il s’agit de la voie Nuremberg-Prague voire Paris-Prague. Sur le site, les bâtiments des douanes tchèques, les services vétérinaires, d’informations routières etc.

Cet axe Nuremberg-Prague a dynamisé la zone frontière et notamment la première grande ville proche Pilzen (175 000 habitants) située à 80 kms de la frontière. On trouve dans la ville nombre de firmes allemandes implantées tirant partie d’une main d’oeuvre moins coûteuse. Cet axe devrait encore être consolidé puisqu’il existe un projet commun de transport transfrontalier des voyageurs « EgroNet » dans l’eurorégion Egrensis s’étendant sur 4 territoires (la République tchèque, la Saxe, la Thuringe et la Bavière) et donc en partie dans la région présentée. Le projet actuel vise à créer une liaison ferroviaire à grande vitesse entre Prague et Nuremberg conformément aux projets d’origine datant de la 1ère moitié des années 1990, et une liaison ferroviaire rapide entre Prague et Munich.
De part sa localisation géographique particulière, la République tchèque a fait le choix de dynamiser ses espaces frontaliers en incitant certaines de ses régions à adhérer aux différentes eurorégions proposées par les Allemands, les Polonais, les Autrichiens, les Slovaques. Ainsi, on compte dix eurorégions en Europe centrale qui incluent des territoires tchèques.
L’eurorégion Egrensis auquelle cette zone frontière appartient (2 millions d’habitants, 50% bavarois - 30% Thuringe-Saxe - 20% Tchèques) a pour objectif de mettre en commun les projets d’insfrastructures, de favoriser les échanges économiques, de proposer des politiques touristiques communes etc.

Documents joints

frontière_germano-tchèque