L’Abbaye de Fontenay

L’Abbaye de Fontenay
dimanche 5 septembre 2010
popularité : 4%

L’abbaye de Fontenay est une propriété privée appartenant à la famille Aynard, elle est classée monument historique depuis 1862 et sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1981.
Elle se localise sur la commune de Marmagne, en Côte d’Or, en Bourgogne, à 80 km au nord de Dijon. Elle se situe dans un vallon, entouré de forêts et d’étangs. Le site, marécageux à l’origine (fontanetum signifie d’ailleurs en latin « qui nage sur les sources ») a demandé aux premiers moines des travaux d’assainissement importants.
L’abbaye de Fontenay est une des plus anciennes abbayes cisterciennes issues de Cîteaux. Elle a été fondée sous l’impulsion de Saint Bernard en 1118 par une douzaine de moines qui ont quitté Clairvaux, l’abbaye-mère. Les cisterciens veulent réformer la vie monastique en appliquant de façon stricte la règle de saint Benoît (VI° siècle). Les cisterciens fuient le monde, ils recherchent des espaces isolés et inhospitaliers et vivent en communauté dans le silence et la pauvreté.
L’église de Fontenay a été consacré le 21 octobre 1147 par le pape Eugène III en présence de Bernard de Clairvaux. Fontenay devint une abbaye royale en 1269 ce qui lui permis de bénéficier de privilèges importants : elle était exempte de dîme sur ses terres ; au niveau spirituel, l’abbé pouvait porter des insignes pontificaux et donner la bénédiction papale ; enfin dans le domaine judiciaire, l’abbé avait droit de haute, moyenne et basse justice sur ses terres.
À la suite de donations successives, l’abbaye de Fontenay s’est constituée un vaste domaine : elle regroupait plus de 300 moines entre le XIII° et le XIV° siècle, une centaine de convers et des serfs. L’abbaye gérait de nombreuses activités : culture de la terre, élevage, pisciculture, forge. Elle connu une grande prospérité jusqu’au XVI° siècle.
C’est le régime de la commende qui a conduit au déclin de l’abbaye, car à partir de 1547, les abbés sont nommés par le roi au lieu d’être élu par la communauté des moines. Désormais, les abbés s’intéressent d’abord aux revenus de l’abbaye.
À la révolution, Fontenay fut vendue comme bien national en 1791 à Claude Hugot qui y installe une papeterie. Cette reconversion industrielle la sauve d’une destruction probable. La papeterie fonctionne jusqu’en 1903. En 1906, le nouveau propriétaire Édouard Aynard restitue à Fontenay son aspect initial.

Bibliographie : Fontenay, L’Abbaye et son vallon, François Aynard, Les éditions de huitième jour, Collection « Portes Ouvertes », 2008.
http://www.abbayedefontenay.com/france/accueil/actu.htm

On peut télécharger le fichier KMZ de cette présentation. Il comporte une modélisation 3D des bâtiments de Fontenay ainsi qu’un repérage des différents bâtiments.


Aucune photo n’est encore insérée dans cet album