Trésors du Musée des Beaux-Arts de Limoges

mardi 10 juillet 2018
popularité : 10%

Les collections présentées au BAL sont réparties en quatre grands pôles :

La collection d’antiquités égyptiennes, riche de près de 2000 pièces : sarcophage, masques funéraires, objets de la vie quotidienne, statuettes, amulettes, mobilier funéraire, reconstitution d’une tombe...
La collection d’émaux : elle offre un large panorama de la production des ateliers limousins du XIIe siècle à nos jours et un aperçu de la création internationale.
La collection Beaux-Arts propose des peintures de la Renaissance au XXe siècle, et notamment des oeuvres de Valadon et de Renoir. Elle propose également un ensemble d’estampes et dessins, de sculptures modernes et contemporaines.
L’Histoire de Limoges depuis sa création est abordée au travers d’un riche mobilier archéologique, des sculptures romanes et gothiques ou encore des peintures Les étapes de l’évolution de la ville sont illustrées par un remarquable ensemble de maquettes.


Enveloppe de momie

3e Période intermédiaire ?
Toile, cartonnage et bois stuqués et peints
Inv. 2003.24.1, achat de la Ville de Limoges par préemption en vente publique avec l’aide du F.R.A.M., 2003 (ancienne collection Périchon)
© Musée des Beaux-Arts de Limoges – Palais de l’Évêché / F. Magnoux
Le masque funéraire donne au défunt une apparence divine ; il fige son visage dans une sérénité éternelle. Les antiques traditions funéraires sont encore perceptibles sur ce masque tardif : comme sur les anciens exemples de bois, le défunt possède une chair ambrée pour imiter l’or de celle des dieux et sa coiffure bleue évoque le lapis-lazuli de leur chevelure.