« L’Algérie de Gustave Guillaumet (1840-1887) »

mercredi 17 octobre 2018
popularité : 11%

Les musées des Beaux-Arts de Limoges et de La Rochelle et le musée d’Art et d’Industrie André Diligent / La Piscine de Roubaix, se sont associés pour réaliser « L’Algérie de Gustave Guillaumet (1840 - 1887) », première exposition monographique du peintre Gustave Guillaumet depuis la rétrospective organisée en 1899.
Présentée au musée des Beaux-Arts de Limoges du 18 octobre 2018 au 4 février 2019, « L’Algérie de Gustave Guillaumet » rassemble les œuvres de collections publiques méconnues et de l’important fonds des descendants de l’artiste. Elle revisite le versant algérien de l’orientalisme français, dans une perspective à la fois esthétique, historienne, politique et culturelle. Une cinquantaine de tableaux, pour certains inédits, et des cabinets de dessins évoquent le contexte historique de la colonisation et surtout l’attrait du désert et de la vie quotidienne pour le peintre. L’artiste propose de poser un nouveau regard sur l’Algérie et renouvelle profondément, à travers sa vision du pays, les thèmes de la peinture orientaliste (paysages typiques, déserts, oasis, campements etc.).

Né le 25 mars 1840, Gustave Guillaumet découvre l’Algérie par hasard alors qu’il doit s’embarquer pour l’Italie. Fasciné par le pays, il lui consacrera sa vie, allant jusqu’à vivre comme les Algériens lors de ses nombreux voyages. Au fil de ses séjours prolongés, il développe une familiarité avec cet espace et une intimité avec la population de plus en plus grande, comme en témoigne par exemple La Famine en Algérie, une toile dictée par les événements tragiques des années 1865 - 1868, pleine d’empathie, sensible et grave, restaurée grâce à une exceptionnelle levée de fonds.

Le label « Exposition d’intérêt national » permet de soutenir des expositions remarquables organisées par les musées de France en dehors de Paris. Il met en lumière les thématiques qui reflètent la richesse et la diversité des collections des musées de France. Une subvention exceptionnelle a ainsi pu être accordée à l’exposition « L’Algérie de Gustave Guillaumet (1840 - 1887) » pour l’année 2018. L’exposition bénéficie également de prêts exceptionnels du musée d’Orsay.
Outre quatre grands tableaux de Salon, une cinquantaine de dessins a fait l’objet d’un prêt après avoir parfois nécessité une restauration préalable.


Le Labour, frontière du Maroc

Gustave Guillaumet
Le Labour, frontière du Maroc
Salon de 1869
Huile sur toile
Centre national des arts plastiques
Dépôt du Centre national des arts plastiques au musée des Beaux-Arts de Limoges
© Domaine public / CNAP / photo : Frédéric Magnoux