Les émaux peints de Limoges

mardi 31 janvier 2006
par  Laurent Arnaud
popularité : 4%


Léonard Limosin, Portrait de Galiot de Genouillac, 1540-1546

© Limoges, musée municipal de l’Evêché - Cliché F. Magnoux

Les photographies et les notices sont la propriété du Musée municipal de l’Evêché de Limoges. Ces documents peuvent être utilisés dans le cadre exclusif de leur cours par les professeurs d’histoire-géographie.

Nous remercions Mmes Aymard et Baujard-Delsol pour cette contribution.

Email peint sur cuivre
Limoges, musée municipal de l’Evêché, inv. 446

Cette plaque est l’un des nombreux portraits connus de Jacques de Genouillac dit Galliot, seigneur d’Assier (1466-1546). Surintendant des finances, gouverneur du Languedoc, sénéchal d’Armagnac et du Quercy, grand écuyer du roi, Galliot se distingua pendant les guerres d’Italie où il participa aux batailles de Marignan, Pavie et Fornoue (1495).
Léonard Limosin immortalisa le visage de Galiot de Genouillac entre 1540 et 1546. Il le représente comme un homme âgé, avec la gravité d’un serviteur expérimenté de l’Etat. Il s’agit donc d’un véritable portrait, laissant transparaître des caractères psychologiques du modèle. Le goût pour le portrait, qui s’accompagne d’une individualisation de la représentation, se développe considérablement à la Renaissance.
Léonard Limosin figure parmi les artistes les plus célèbres de la Renaissance française. Introduit à la Cour du roi de France, il fréquenta les milieux artistiques les plus en vue de son époque et fut crédité du titre honorifique de « valet de chambre du roy ».