Le passeport professionnel
Article mis en ligne le 10 février 2021
dernière modification le 12 février 2021

par Jamila Khaddam-Ellah

Le passeport professionnel est un outil permettant de recenser l’ensemble des situations professionnelles rencontrées par les candidats au BTS en période de stage et en cours de formation.

Il possède une triple finalité de formation, d’évaluation (épreuve E4) et de passeport vers l’emploi.


Une préconication : l’utilisation d’un passeport professionnel

Un passeport professionnel recense l’ensemble des situations professionnelles rencontrées - y compris avant le BTS - par le candidat au cours de sa formation (en établissement de formation, lors des stages ou lors d’activités en milieu professionnel), qui lui ont permis d’acquérir les compétences professionnelles associées aux activités identifiées dans le référentiel. Le candidat décrit et analyse les situations, les compétences et les productions associées.

Si il est mis en place, le passeport professionnel possède plusieurs objectifs de formation, d’évaluation et de lien vers l’emploi et de construction d’une attitude réflexive :

  • pour les étudiants, enseignants et aux tuteurs, il facilite la réalisation de bilans d’étape sur l’acquisition durable de compétences résultant d’expériences professionnelles réelles ou simulées, par une approche conjointe, et permet d’adapter, en cours de formation, le parcours de professionnalisation. À ce titre, il constitue un support de différenciation des parcours ;
  • pour les étudiants, ce passeport constitue un outil de formation. C’est par le travail de réflexion et d’explicitation sur le sens des situations rencontrées en établissement ou lors des stages et des démarches suivies que l’étudiant développe la professionnalité attendue.

Pour la préparation des dossiers d’examen, il fournit une base d’appréciation de la qualité et de la diversité du parcours de professionnalisation du candidat ;

  • Pour le recruteur, il permet d’appréhender le niveau de professionnalité du candidat et les conditions de son acquisition ;
  • Pour les étudiants futurs professionnels, le principe de la formation tout au long de la vie repose sur une attitude réflexive de la part du professionnel notamment pour identifier ses acquis par l’expérience. C’est bien à cette attitude que l’utilisation du passeport prétend sensibiliser les étudiants futurs professionnels.

Pour cela, il est souhaitable que le passeport professionnel soit renseigné par l’étudiant tout au long de sa formation en enregistrant les situations professionnelles qui lui ont permis de développer des compétences clairement identifiées.

Les ateliers de professionnalisation et les périodes de stage constituent les temps privilégiés de la formation pour identifier et expliciter ces compétences.
C’est par l’effort de réflexion et d’explicitation sur le sens des situations rencontrées et des démarches suivies que l’étudiant développe la professionnalité attendue.

La mobilisation des compétences professionnelles doit être rattachée à des situations de travail proposées par les professeurs dans le cadre de la formation en milieu scolaire ou rencontrées (vécues ou observées) par l’étudiant dans le cadre des stages en milieu professionnel, en lien avec les domaines d’activités du référentiel.
Une situation peut alimenter le passeport professionnel lorsque ses caractéristiques sont suffisantes pour permettre à l’étudiant de mobiliser les compétences mises en œuvre dans d’autres situations.
Le positionnement, dans le passeport professionnel de l’étudiant, des compétences développées lors des stages est assuré notamment dans le cadre des phases d’explicitation prévues à l’issue des stages, en 1ère et en 2ème année.

Si ce passeport est mis en place le tableau synoptique peut en être un extrait.



La présentation des situations professionnelles à l’examen



Epreuve E4
Le passeport professionnel est utilisé pour l’épreuve E4 qui est adossé au bloc de compétence n°1. Les détails sur son utilisation sont présentés dans la page consacrée aux enseignements correspondants.

L’annexe V-2 de la circulaire nationale d’organisation de la session 2021 précise les principes de présentation du document synoptique des situations professionnelles

Le document synoptique des situations professionnelles, est composé d’un document papier récapitulatif, comprenant a minima :

-  Une partie d’identification de la candidate ou du candidat ;
-  Une partie identifiant l’établissement de formation ;
-  L’intitulé des différentes situations professionnelles éligibles et validées par les formateurs ;
-  La référence de chacune de ces situations professionnelles aux différentes activités du référentiel ;
-  La période et le lieu de la réalisation des situations professionnelles.

Le document synoptique doit refléter le travail réalisé par le candidat, doit être authentifié par l’équipe pédagogique et comporter le cachet de l’établissement.



Le tableau synoptique du passeport professionnel pour l’épreuve E4






Le CRCOM propose un outil qui permet de regrouper les fiches de situations professionnelles vécues ou observées par l’étudiant, puis de les synthétiser dans un passeport.

Afin d’en faciliter l’utilisation, certaines fonctions ont été automatisées.

Le passeport numérique est utilisable à l’aide de la suite bureautique Microsoft Office.

Il contient les fichiers suivants :

Tableau synoptique "Passeport professionnel"
Une fiche d’analyse d’une situation professionnelle vierge (format .doc)
Une fiche d’analyse d’une situation professionnelle vierge (format .docx)
Un guide d’utilisation

Dans le document conçu avec un tableur, l’onglet sur lequel il faut cliquer pour accéder au document synoptique s’appelle « Passeport professionnel ».




Jean-Michel Paguet répond aux questions des formateurs BTS GPME sur le passeport professionnel dans cet extrait d’une visio-conférence qui s’est déroulée le 28 novembre 2019 :




Vous trouverez également une vidéo réalisée par un enseignant (Jean-Paul Gourdant)
expliquant l’utilisation du passeport BTS en vue de la préparation de l’épreuve E4 :