Une équipe de l’Académie a gagné les olympiades de sciences de l’ingénieur

mercredi 19 juin 2019
par  Thierry Bennegen
popularité : 38%

Que d’émotions !!!!

PNG - 37.3 ko
La dixième édition de la finale nationale des Olympiades de Sciences de l’Ingénieur s’est tenue, ce mardi 28 mai 2019, à Palaiseau (EDF Lab). Parmi les 1500 équipes qui concouraient au départ de la compétition, 72 ont été sélectionnées comme finalistes, dont une équipe de Terminale S, option Sciences de l’ingénieur (SI) du lycée Turgot.
Cette équipe, composée de Yaelle CHAZAUD, Louise GARNIER, Enzo PECOUT, Mathis PLANCHE et Luc CHAUMENY, était encadrée par 2 professeurs de Sciences de l’ingénieur (Thierry BENNEGEN, Mehdy DJELLAL) et a brillamment obtenu le premier prix national, en présentant leur projet innovant de bateau « Aqua’nalyse », mettant ainsi en œuvre leurs compétences de futurs ingénieurs.
JPEG - 311 ko
Ces 5 élèves se sont particulièrement distingués des projets de qualité présentés par les autres compétiteurs, grâce à la cohésion de leur équipe et leurs qualités de communication exceptionnelles.
Leur projet, pluridisciplinaire et pluri-technologique, a débouché sur une réalisation innovante et fonctionnelle, dans une démarche de conception d’ingénieur, sous la forme d’un bateau télécommandé, via un smartphone capable de se déplacer sur l’eau, de s’immobiliser et faire des mesures de PH de température et de turbidité, en immergeant ses capteurs à une profondeur pouvant aller jusqu’à 10 m.
JPEG - 344 ko
L’objectif de cette réalisation innovante est de contrôler la qualité de l’eau d’un étang, d’un lac ou d’une réserve d’eau afin :
• d’améliorer l’attractivité du site
• d’anticiper des traitements de l’eau en amont
• d’améliorer la qualité de l’eau par la suite
JPEG - 215.7 ko
Les données sont enregistrées automatiquement sur une carte mémoire, avec un horodatage et la géo-localisation de la mesure par GPS. Les mesures sont également transmises sur le smartphone, afin de pouvoir être exploitées et contrôlées à la fin de chaque phase de mesures. Le coût d’un tel appareil est estimé à 300 euros.
D’ores et déjà, l’Office International de l’Eau est très intéressé par ce prototype fonctionnel qui sait associer :
• Originalité et Innovation
• Défi technologique
• Capacité de solution
• Pertinence des expériences
JPEG - 88.2 ko
Félicitations aux champions de France de Sciences de l’Ingénieur 2010 !!!
JPEG - 148.3 ko

Retrouvez toutes les vidéos sur le site officiel de l’organisateur UPSTI
Union des Professeurs de Sciences et Techniques Industrielles
La vidéo de leur projet :

Félicitations aux lauréats.