Noël dans les pays anglo-saxons

lundi 5 février 2007
popularité : 12%

NOËL
dans les pays anglo-saxons
.
  • Angleterre :
La fête se prépare des mois à l’avance. On habille la maison de rouge et de vert, on prépare ses cartes de voeux et on écoute des carols, des chants de Noël.
.
. Les anglais ne fêtent pas vraiment le réveillon ; il y a par contre en général un grand repas le 25 décembre. On mange alors une soupe d’huître, de la dinde farcie aux marrons accompagnée de légumes divers. Après ce plat principal, on se remet des cadeaux, ceux des enfants étant placés dans de grosses chaussettes rouges -stockings- accrochées à la cheminée. Puis les adultes mangent du stilton, un fromage très fin, et pour le 5 o’clock tea, on prend une part de Christmas pudding, gâteau aux fruits confits qui macère dans de l’alcool pendant de nombreux mois.
.
. Le 26 décembre est férié. On l’appelle le Boxing Day en référence aux temps anciens où les jeunes garçons demandaient en ce jour de l’argent dans une petite boîte -box- en argile. Quand les boîtes étaient pleines, on les cassait alors pour récupérer tous les sous.
.
.
  • Ecosse :

Les Ecossais sortent relativement peu pour le réveillon car une très ancienne croyance disait que les elfes en profiteraient alors pour rentrer chez eux par la cheminée. On faisait donc toujours flamber une grosse bûche pour se protéger et l’on se réunissait autour de l’âtre.
..
. Aujourd’hui, on reste toujours bien souvent chez soi, mais les jeunes font parfois à l’extérieur de grands feux autour desquels ils dansent ou mangent du bannock [1] , sorte de gâteau aux céréales.
.
  • Irlande :

En Irlande, la période de Noël dure du 24 décembre au 6 janvier, date de l’Epiphanie aussi appelée little Christmas.
. .
.
Noël est une fête très religieuse pour les Irlandais et les gens placent des bougies sur les fenêtres pour guider symboliquement Joseph et Maris au cas où ils chercheraient un abri pour la nuit. Les bougies sont souvent rouges, décorées de houx.
.
. Après le repas de Noël, on place dehors, devant la porte, du pain et un verre de lait comme symbole d’hospitalité. Par ailleurs, les petits Irlandais mettent des sacs au lieu des chaussettes, sur la cheminée.

.
En Irlande, le jour après Noël (= St Stephen’s day) est aussi très important car il donne lieu à de nombreuses processions... et matchs de football !!!

..

  • Etats-Unis :
.
Les Américains ont pris les traditions de tous leurs immigrants et les ont mélangées :
.
- de Scandinavie : la couronne de sapin sur la porte ;
- d’Irlande : les bougies sur les fenêtres ;
- d’Allemagne : le sapin décoré ;
- de France : la crèche ;
- d’Angleterre : les chants, le gui et le houx à accrocher, les chaussettes de Noël et les cartes de vœux. ;
- de Hollande : Santa Claus, le Père Noël qui s’appelle Sinte Klaas à l’origine. Mais si cette légende vient de Hollande, il faut savoir que son look -habit rouge, barbe, traîneau tiré par des rennes...- est typiquement américain ! En effet, c’est Clément Moore qui l’a crée en 1828 dans son poème « A visit from Santa ».
.
. Même si toutes ces traditions perdurent dans le pays entier, chaque Etat peut y rajouter ses propres traditions :
.
- à Washington D.C., on place devant la Maison Blanche un énorme sapin que le Président allume ;
- à la Nouvelle Orléans, un taureau énorme est promené dans les rues, paré de houx et de rubans accrochés à ses cornes ;
- dans le Colorado, on place une énorme étoile visible à des kilomètres, au sommet des montagnes ;
- en Alaska, on plante de grands mats dans la rue, au sommet desquels on place une étoile. On décore aussi les portes en signe d’hospitalité.
- à Hawaii, le Père Noël arrive en bateau, et l’on mange généralement dehors ;
- en Californie, le Père Noël vient en faisant du surf !
.
. Aux Etats-Unis, la fête commence dès le 24 décembre avec la Midnight Mass. On décore aussi la maison -aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur- et le sapin est paré de lumières électriques, de bonbons et de guirlandes de pop-corn.
.
.
  • Canada :
On mélange à la fois les traditions françaises avec celles venant du Royaume-Uni. Par exemple, de France, on a conservé les crèches qui occupent une place de choix dans les intérieurs domestiques.
.
. C’est aux alentours de 1880 que Noël n’est plus uniquement vu comme une fête religieuse, mais plutôt comme une période de réjouissances familiales et communautaires.
.
. Chez les Canadiens francophones, on va à la Messe de Minuit le 24 décembre, puis on réveillonne en famille autour d’un repas composé de dinde, de légumes et d’une bûche -the Yule log-. Les petits cadeaux sont donnés aux enfants à la suite du repas, alors que les cadeaux plus importants sont offerts le 25 dans la matinée.
.
. Chez les Canadiens anglophones, les réjouissances ont essentiellement lieu le 25 décembre. Au réveil, on s’offre les cadeaux, puis on va à l’Eglise pour finalement rentrer manger de l’oie rôtie et du pudding en famille.
.
.
Dans tout le Canada, on décore les maisons, rues et boutiques longtemps à l’avance et à grand renfort de somptueuses guirlandes électriques animées, de la même façon de ce qui est fait aux Etats-Unis.
.
.
  • Australie :
Les Australiens ne célèbrent pas vraiment le réveillon, mais le 25 au matin, les enfants trouvent au pied du lit des cadeaux que Father Christmas leur a apportés. Ce dernier est représenté vêtu d’un maillot de bain rouge et de tongs et il arrive sur une planche de surf ou sur le dos d’un kangourou !
.
.
Traditionnellement, les Australiens mangent de la dinde, du jambon cuit et des fruits de mer pour Noël. N’oublions pas que c’est l’été en Australie le 25 décembre !!!
.
.
  • Nouvelle-Zélande :

De part sa position géographique, la Nouvelle-Zélande est un des premiers pays à fêter Noël... La tradition de Noël vient des colons anglais qui ont colonisé l’île à la fin du XVIIème siècle. Malgré cela, les rites maoris se sont mélangés aux coutumes occidentales. L’arbre de Noël n’est par exemple pas un sapin mais un pohutokawa, un arbre aux fleurs écarlates.

Le repas typique de Noël se passe sur la plage. On y mange généralement un barbecue de côtes d’agneau, des légumes et de la pavlova [2], une sorte de meringue à la crème fouettée accompagnée de kiwis, le fruit national, et de fraises.

On fait aussi du hangi maori en creusant un gros trou dans le sol que l’on chauffe grâce à des pierres très chaudes. Puis on remplit le trou bouillant de paniers garnis de poulet, kumara -patates douces-, citrouille et porc.
..
Il n’y a pas vraiment de tradition de neige et de glace car Noël a lieu l’été -hémisphère sud-, pourtant quelques personnes mettent de la fausse neige sur leurs fenêtres.
.
.
  • Inde :

Les Chrétiens d’Inde décorent non pas des sapins mais des bananiers ou des arbres à mangues. Ils décorent aussi l’intérieur de leurs maisons avec des feuilles de ces mêmes arbres, et des petites lampes à l’huile sont allumées un peu partout pour l’occasion. Par contre, on décore très rarement les jardins.

Le jour de Noël, on va à l’église en famille. Celle-ci est décorée de bougies et de poinsettias.

.

  • Jamaïque :
Pour l’occasion, on va chez ses voisins pour bavarder et grignoter. La maison est décapée et décorée de cartes de vœux du monde entier. Le 25, on mange du riz, du poulet, du jambon, et on boit du sorrel, une boisson alcoolisée aux épices, servie sur de la glace. Par ailleurs, le Père Noël arrive en conduisant une charrette tirée par un âne.
.
*****

. [1]- Recette du Bannock pour 4 personnes
. Ingrédients : 2 tasses de farine ; 2 œufs ; 1/4 de tasse de cassonade ; 1/4 de tasse de lait en poudre ; 1/4 de tasse de raisins secs ; 1 tasse de germes de blé ; 1 tasse d’eau ; 1 cuillère à café de levure ; 1 cuillère à café de cannelle
. Préparation : Mélanger tous les ingrédients en rajoutant l’eau en dernier. Bien pétrir. Faire trois ou quatre galettes. Cuire chacune des galettes dans une poêle à feu doux pendant 20 minutes.
.
.
. [2]- Recette de la pavlova :
. Ingrédients : 6 blancs d’œufs ; 340 g de sucre ; 1 1/2 cuillère à café de vinaigre ; 1 1/2 cuillère à soupe de Maizena ; crème Chantilly ; fruits -fraises, framboises, raisins, pêches, nectarines, bananes...-
. Préparation : Battre les blancs en neige très ferme puis y ajouter peu à peu le sucre, le vinaigre et la Maizena.Battre jusqu’à ce que le mélange soit très ferme et brillant. Disposer en boule de 8-10 cms de haut sur une plaque très légèrement huilée ou sur du papier sulfurisé. Cuire au four à 130°C pendant 1h15. Laisser refroidir puis mettre au frigo. Une heure avant de servir, mettre la chantilly et les fruits par-dessus.

Navigation

Articles de la rubrique