SANTE, CONDITION PHYSIQUE et BIEN ETRE
Article mis en ligne le 5 septembre 2021
dernière modification le 7 septembre 2021

Chers collègues,

De nombreuses études, dont celles de l’observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité (article ONAPS ci-dessous) confirment les constats alarmants de tous les acteurs de l’EPS : un important déficit de condition physique chez nos élèves, repéré depuis une décennie et aggravé par la crise sanitaire récente.

Notre discipline est directement concernée par ces évolutions qui interrogent l’exercice de nos métiers et nous incitent à éveiller les esprits (des élèves, parents, encadrement), favoriser les prises de consciences, mieux repérer les besoins et repenser l’adaptation nécessaire de nos contenus.

Deux groupes académiques : « santé-condition physique » et « santé-bien être », travaillent depuis le mois de décembre à la construction de ressources à l’attention des enseignants d’EPS de l’académie. Ils ont été accompagnés en cela par le médecin de la DRAJES et un chercheur du laboratoire Havae de l’université de Limoges.

Ainsi, dès la rentrée, nous serons en mesure de vous proposer des formations dédiées aux pratiques de « bien être » et des ressources permettant de situer les élèves sur les registres de sédentarité et de condition physique. Sur ce dernier point, les ressources proposées comportent 4 volets : questionnaire activité physique/sédentarité ; tests de condition physique étape 1 ; tests étape 2 ; propositions innovantes (en projet pour 2022). Chaque enseignant pourra se saisir de cet important sujet en utilisant les outils proposés pour affiner les diagnostics des ressources de leurs élèves et mieux adapter leurs contenus d’enseignement, soit en proposant des séquences dédiées aux remédiations, soit en complétant d’éléments de gestion de sa vie physique les leçons et séquences d’une APSA support programmée.

Ce projet Académique s’adresse à tous les niveaux d’enseignement, avec une focale sur les niveaux 6ème et 2nde pour identifier les profils en début de parcours collège et lycée permettant d’accompagner la formation et de faire des suivis de cohorte. Le niveau 5ème est également intéressant pour construire les parcours de formation du cycle 4 à partir d’éléments tangibles. Ces tests de condition physique portent un triple enjeu :
-  de prise de conscience par les élèves et leur famille du niveau de ressources disponibles et des liens avec leur santé, pour être plus actifs dans leur processus de développement ;
-  d’identification des besoins de chacun de nos élèves pour identifier des profils et adapter nos contenus ;
-  d’un positionnement de notre discipline aux cotés des évaluations de maths et français sur un sujet tout aussi important et préoccupant ; ainsi qu’une meilleure visibilité des objectifs généraux de l’EPS.

A l’échelle académique, si la profession s’empare largement dès la rentrée de ces ressources et outils, nous pourrons faire un réel état des lieux de la situation, mettre en œuvre les ajustements nécessaires, donner peut-être une dimension nationale à ce travail collaboratif né d’un besoin exprimé par la profession.
L’ensemble des documents seront disponibles fin Aout sur le site académique.

Je vous souhaite en attendant de très belles vacances. Cette année scolaire a été plus qu’éprouvante pour nous tous, profitez pleinement de cette pause estivale.

Cécile Belleudy, Inspectrice Pédagogique Régionale, Académie de Limoges.