Thème 1 - Quelles sont les grandes questions économiques et leurs enjeux actuels ?
Article mis en ligne le 8 décembre 2020
dernière modification le 12 janvier 2021

par Jamila Khaddam-Ellah

THEME 1 - Quelles sont les grandes questions économiques et leurs enjeux actuels ?

Cette page contient un ensemble de recommandations pédagogiques pour traiter le thème 1 du programme de première de la spécialité économie ainsi que des liens vers des ressources pédagogiques.

Objectifs pédagogiques : Ce premier thème reprend des notions étudiées en classe de seconde en SES. Il s’agit de présenter l’objet de l’économie en tant que science et de poser ses enjeux dans un monde en mutation, en s’appuyant sur les acquis des élèves.

Après avoir étudié ce thème, l’élève sera capable :

  • d’identifier les acteurs économiques et leurs fonctions ;
  • de distinguer la nature des biens et services ;
  • de décrire les choix économiques à l’aide des concepts et principes fondamentaux du raisonnement économique (coût d’opportunité, utilité, rationalité, préférences, maximisation) pour décrire des choix économiques ;
  • d’analyser ce que l’on entend par rationalité individuelle ;
  • d’expliciter la notion d’utilité marginale ;
  • de définir les différentes fonctions de la monnaie.

PROGRAMME ET RECOMMANDATIONS PEDAGOGIQUES
THEME 1 - Quelles sont les grandes questions économiques et leurs enjeux actuels ?

Une notice d’accompagnement pour les professeurs sur les notions étudiées dans le thème 1
Notice indicative thème 1
Cette notice d’accompagnement est destinée aux professeurs. Il ne s’agit en aucun cas de ressources à utiliser avec les élèves. Elles vise plutôt à partager le cadre théorique et les éléments factuels permettant de mieux maîtriser les notions parfois nouvelles figurant dans ce programme. Elle est destinée en particulier aux collègues qui n’ont pas à l’origine une formation économique, ou dont cette formation peut être lointaine.

Pour chaque sous-thème vous trouverez ci-dessous :

  1. Le programme avec le contexte et les finalités de chacun d’entre eux.
  2. Les indications complémentaires : conseils didactiques et pédagogiques.
  3. Des ressources pédagogiques.

Pour commencer, une vidéo très actuelle de La Banque de France avec un dossier sur l’actualité du fonctionnement de l’économie avec la crise sanitaire de la Covid 19 "Comprendre la crise économique liée au Covid 19".

Circuit économique et crise Covid 19



Recommandations pédagogiques pour le sous-thème 1.1. Les agents économiques et les différents types de biens et services :

1.1. Les agents économiques et les différents types de biens et services

Indications complémentaires - conseils didactiques et pédagogiques : Dans cette introduction à l’économie, on montrera à l’élève que la société dans laquelle il évolue a été organisée dans le but de satisfaire les besoins des êtres humains. Ainsi, la science économique s’intéresse à l’allocation des ressources rares dans le but de satisfaire ces besoins. On doit préparer l’élève à vivre et travailler dans un monde où cette rareté sera de plus en plus prégnante avec l’épuisement de certaines ressources naturelles couplée à l’augmentation de la population et le réchauffement climatique.
Pour satisfaire les besoins des êtres humains, nos sociétés se sont organisées autour d’acteurs économiques qui ont chacun leurs fonctions propres que l’élève devra identifier : les ménages, les sociétés financières, les sociétés non financières, les administrations publiques, les institutions non lucratives au service des ménages et le reste du monde.
Ce n’est que grâce à cette organisation que les biens et services pouvant satisfaire les besoins des êtres humains sont produits. Il convient de distinguer la nature des différents biens et services. Les agents économiques font des choix entre les différents biens conditionnés par toute une série de contraintes économiques (aux principales desquelles : le revenu).

Contexte et finalités
Notions
L’un des objets de l’économie est d’étudier comment les individus et les groupes d’individus organisent l’utilisation et la répartition des ressources rares à leur disposition, pour obtenir ce dont ils ont besoin, voire ce qu’ils désirent. Face à des désirs
potentiellement illimités, les individus doivent choisir sous contrainte (revenu, temps, information) quels besoins ou quels désirs satisfaire en premier lieu et comment arbitrer entre différents moyens pour atteindre un certain niveau de satisfaction. Pour répondre à leurs besoins, les individus en société s’organisent. Une spécialisation dans des grandes fonctions se développe, la notion d’agent économique apparaît. Les ressources nécessaires pour produire les biens et services qui répondent aux besoins des individus ont un coût et une disponibilité limitée : c’est la notion de contrainte économique.
Les différents agents économiques et leur fonction principale.
Les différents types de biens et services.
Les contraintes économiques : revenu, temps, espace, information.
L’arbitrage entre les différentes activités et les choix économiques.

Ressources pédagogiques sur les agents économiques et les différents types de biens et services

Notions
Ressources
Les agents économiques Une activité interactive : Quiz sur les agents économiquesproposée par l’académie de Montpellier
La Banque de France Le rôle de la Banque de France => un dossier complet dans les abc de l’économie sur les missions de la Banque de France que vous pouvez télécharger ici :
Les missions de la Banque de France
L’arbitrage économique La notion d’arbitrage économique expliquée sur cette page du ministère de l’économie

Recommandations pédagogiques pour le sous-thème 1.2. Les décisions du consommateur et du producteur :

1.2. Les décisions du consommateur et du producteur

Indications complémentaires - conseils didactiques et pédagogiques : La satisfaction des besoins en consommant des biens et services fournis ou vendus par un producteur est au cœur de l’économie. C’est pourquoi il convient d’expliquer dans ce thème à l’élève les décisions que peuvent prendre les consommateurs et les producteurs.

Les décisions du consommateur sont étudiées à travers le concept d’utilité. L’utilité mesure la satisfaction procurée lors de la consommation de biens ou services. Cette satisfaction dépend des préférences individuelles des consommateurs, qui sont les goûts subjectifs de chacun et qui s’expriment à travers leurs choix. Les préférences ne sont pas figées, elles dépendent des saisons, des lieux, des consommations passées. Ainsi un verre d’eau ne procurera pas la même utilité dans le désert que dans sa cuisine. De même, le second verre d’eau sera moins utile que le premier mais plus que le troisième, c’est le principe de l’utilité marginale décroissante. De plus les choix du consommateur sont contraints économiquement (notamment par le revenu) et le fait d’utiliser ses ressources pour consommer un bien peut empêcher d’en consommer un autre : c’est la notion de coût d’opportunité. L’élève devra donc être capable de décrire les choix d’un consommateur, dit rationnel, en mobilisant le vocabulaire économique adéquat à bon escient.

Pour le producteur, si c’est une entreprise, la maximisation du profit est son objectif. Pour l’atteindre, le producteur vend des biens et services aux consommateurs. Pour cela, il doit mettre en œuvre un processus de production en transformant des consommations intermédiaires en biens de consommation finale en mobilisant ses facteurs de production. Un producteur rationnel optera pour un raisonnement marginaliste en se posant la question suivante à chaque unité produite supplémentaire (à la marge) : « Si je produis une unité supplémentaire, me coûtera-t-elle moins que ce qu’elle me rapporte ? ». Tant que la réponse est « oui », le producteur a intérêt à produire davantage, mais il doit s’arrêter lors de l’égalisation de son coût marginal (ce que coûte l’unité en plus) et de sa recette marginale (ce que rapporte l’unité en plus). L’élève devra donc être capable de se mettre dans la peau d’un producteur et de comprendre que ses choix dépendent de cette volonté de maximiser son profit.

Contexte et finalités
Notions
La science économique étudie les mécanismes des choix individuels et collectifs, et leurs effets.
L’analyse des choix alternatifs des individus se fonde sur l’idée que les agents sont rationnels dans leurs décisions, c’est-à-dire qu’ils s’efforcent d’atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés en fonction de leurs préférences individuelles et des contraintes économiques, sociales et environnementales. Décider et arbitrer requiert ainsi de comparer les coûts et bénéfices des choix alternatifs. La notion centrale de coût d’opportunité, liée aux utilités marginales estimées des biens et services que l’on consomme ou pas, peut ainsi être expliquée et démontrée.
Consommer des biens et des services nécessite de les produire. Ces biens (ou services) peuvent être produits par des agents privés ou publics. La valeur de ces biens (ou services) pour les agents économiques est liée à leur rareté et à leur utilité marginale.
La question de la production (que produire et en quelle quantité ?) dépend à la fois des quantités et du coût des ressources disponibles (facteurs de production : travail, capital, terre) et de la valeur du bien fabriqué, exprimée par son prix.
Ainsi, un consommateur rationnel cherche à maximiser sa satisfaction (consommation, bien être) en prenant en compte sa contrainte budgétaire et l’utilité marginale estimée pour chacun des biens qu’il souhaite consommer. Le producteur, quant à lui, optimise sa production en comparant le bénéfice récupéré par la vente d’une unité supplémentaire du bien produit et le coût marginal de cette même unité supplémentaire de bien produit (raisonnement marginal). Il poursuit sa production jusqu’à ce que la fabrication d’une unité supplémentaire engendre un coût marginal égal à sa recette marginale obtenue par celle-ci.
Les préférences et choix économiques.
Les coûts d’opportunité.
Préférences individuelles.
La rationalité et l’utilité individuelles.
La maximisation et le raisonnement « à la marge ».
La rareté, la valeur, l’utilité marginale.
La production, les ressources et les facteurs de production.
Égalisation entre coût marginal et recette marginale.

Ressources pédagogiques sur les décisions du consommateur et du producteur

Les préférences et les choix économiques Une séquence proposée sur Eduscolpour comprendre le comportement rationnel à travers l’observation des préférences alimentaires des français. Les activités proposées prennent appui sur statistiques de consommation de viande en France.
Séquence comportement rationnel
La maximisation et le raisonnement à la marge Une séquence sur Eduscolpour comprendre le raisonnement marginaliste en économie avec une formulation de calcul sur tableur.
Séquence coût marginal
Fichier élève
Fichier professeur
Utilité et raisonnement à la marge Une séquence sur Eduscolsous forme d’un jeu de simulation permettant d’analyser les choix de deux individus entre deux produits différents.
Fiche Eduscol - utilité
Fichier tableur
La rationalité individuelle Une situation simple qui pourrait être adaptée sur Kahoot pour présenter la notion de rationalité individuelle (réalisée à partir de la présentation de C. Garrouste et présentée aux enseignants lors du stage PAF du 15 novembre 2019 au lycée Valadon)
Présentation notion de rationalité individuelle
La rationalité des agents économiques Une vidéo proposée par Citéco.
L’utilité marginale Un cas concret proche de l’environnement des élèves pour aborder la notion d’utilité marginale (cas présenté lors du stage du 15 novembre 2019)
Présentation du cas


Dossier élève


Dossier professeur
La rationalité du consommateur Une animation (Genially) pour aborder le concept de rationalité du consommateur proposée par l’académie de Montpellier
Les préférences et choix économiques Une séquence proposée par le CRCOM avec la problématique suivante : "Pourquoi l’économie est-elle la science des choix ?" (Le Crcom met à disposition les supports professeur dans l’espace "corrigés")
Trame CRCOM


Dossier élève CRCOM
Les préférences individuelles Une animation pour aborder les préférences individuelles concernant les décisions du consommateur proposée par l’académie de Montpellier


Recommandations pédagogiques pour le sous-thème 1.3. Les échanges économiques :

1.3. Les échanges économiques

Indications complémentaires - conseils didactiques et pédagogiques : L’élève doit comprendre que la spécialisation permet aux agents économiques de devenir plus efficaces et plus efficients. En effet, au fil des siècles, la spécialisation a permis aux agents économiques de gagner en productivité et de libérer à la fois du temps et de l’argent pour réaliser d’autres activités. La spécialisation existe au niveau des producteurs mais également des pays.
Si les élèves comprennent l’intérêt de la spécialisation, ils comprendront que l’échange devient nécessaire. En effet dès lors que les agents se sont spécialisés dans la production de certains biens, ils doivent échanger pour avoir accès aux autres biens et pour satisfaire tous leurs besoins.
L’échange implique d’avoir un intermédiaire, et c’est ainsi que la monnaie fait son apparition. En effet, échanger des biens et services entre eux (faire du troc) nécessite une coïncidence des besoins, or grâce à la monnaie, le processus d’échange est simplifié. En plus de la fonction d’intermédiaire des échanges, la monnaie permet également d’établir un système de prix, car c’est une unité de compte, mais également de différer la consommation (épargner) en constituant une réserve de valeur fiable.
Enfin il faudra présenter aux élèves le circuit économique afin qu’ils puissent comprendre le fonctionnement global de l’économie et les interactions entre les agents économiques.

Contexte et finalités
Notions
Les coûts d’opportunité des différents produits conduisent naturellement les producteurs à se spécialiser. Cette spécialisation entraîne un échange de biens et services, inter-individuel ou international, qui se réalise dans le cadre d’un marché (lieu physique ou virtuel). Il en découle des interrelations multiples de flux réels et de flux monétaires, qui peuvent correspondre à un circuit économique élémentaire.
La monnaie (sous de nombreuses formes) constitue un instrument essentiel de l’activité économique. Elle sert à la fois d’intermédiaire des échanges, de réserve de valeur et d’unité de compte.
La spécialisation des producteurs et des pays.
Les échanges.
Les différentes fonctions de la monnaie.
Circuit économique élémentaire.

Ressources pédagogiques sur les échanges économiques

Circuit économique élémentaire Une vidéo proposée par Citeco pour illustrer le circuit économique à partir d’un achat d’une petite boîte de petits pois dans un supermarché.
La monnaie digitale Un dossier sur le site de la Banque de France avec un document et une vidéo à exploiter en classe.
Fiche Banque de France - La monnaie digitale



Les cryptos actifs et les stables coins Un autre dossier sur le site de la Banque de France avec le même type de ressources pédagogiques.
Un crypto-actif est un actif numérique (ou digital), créé grâce à l’utilisation de technologies de cryptographie. Il existe différents types de crypto-actifs. Les « stable coins » (tels que le projet « Libra » de Facebook) peuvent être vus comme une deuxième génération de crypto-actifs (après le bitcoin par exemple), ayant pour ambition d’avoir une valeur plus stable.
Fiche Banque de France - crypto-actifs et stable coins