LANGUES VIVANTES ÉTRANGÈRES

mercredi 7 octobre 2009
popularité : 4%

Annexe III - LANGUES VIVANTES ÉTRANGÈRES -

Liste des langues autorisées : anglais, allemand, arabe, chinois, espagnol, italien, portugais, russe.

Finalités et objectifs :

L’épreuve a pour but d’évaluer au niveau B2 les activités langagières suivantes :
-  Compréhension de l’oral
-  Production et interaction orales

I. Contrôle en cours de formation : deux situations d’évaluation de poids équivalent.

• Première situation d’évaluation : évaluation de la compréhension de l’oral : durée 30 minutes maximum sans préparation, au cours du deuxième trimestre de la deuxième année.

Organisation de l’épreuve :
Les enseignants organisent cette situation d’évaluation au cours du deuxième trimestre, au moment où ils jugent que les étudiants sont prêts et sur des supports qu’ils sélectionnent. Cette situation d’évaluation est organisée formellement pour chaque étudiant ou pour un groupe d’étudiants selon le rythme d’acquisition en tout état de cause avant la fin du second trimestre. Les notes obtenues ne sont pas communiquées aux étudiants et aucun rattrapage n’est prévu.

Passation de l’épreuve
Le titre de l’enregistrement est communiqué au candidat. On veillera à ce qu’il ne présente pas de difficulté particulière.
Trois écoutes espacées de 2 minutes d’un document audio ou vidéo dont le candidat rendra compte par écrit ou oralement en français.

Longueur des enregistrements
La durée de l’enregistrement n’excèdera pas trois minutes maximum. Le recours à des documents authentiques nécessite parfois de sélectionner des extraits un peu plus longs (d’où la limite supérieure fixée à 3 minutes) afin de ne pas procéder à la coupure de certains éléments qui facilitent la compréhension plus qu’ils ne la compliquent.
Le professeur peut également choisir d’évaluer les étudiants à partir de deux documents. Dans ce cas, la longueur n’excèdera pas 3 minutes pour les deux documents et on veillera à ce qu’ils soient de nature différente : dialogue et monologue.

Nature des supports
Les documents enregistrés, audio ou vidéo, seront de nature à intéresser un étudiant en STS sans toutefois présenter une technicité excessive. On peut citer, à titre d’exemple, les documents relatifs à l’emploi (recherche, recrutement, relations professionnelles, etc.), à la sécurité et à la santé au travail, à la vie en entreprise ; à la formation professionnelle, à la prise en compte par l’industrie des questions relatives à l’environnement, au développement durable etc. Il pourra s’agir de monologues, dialogues, discours, discussions, émissions de radio, extraits de documentaires, de films, de journaux télévisés.

Il ne s’agira en aucune façon d’écrit oralisé ni d’enregistrements issus de manuels.
On évitera les articles de presse ou tout autre document conçu pour être lu. En effet, ces derniers, parce qu’ils sont rédigés dans une langue écrite, compliquent considérablement la tâche de l’auditeur. De plus, la compréhension d’un article enregistré ne correspond à aucune situation dans la vie professionnelle.

• Deuxième situation d’évaluation : évaluation de la production orale en continu et de l’interaction au cours du deuxième et du troisième trimestre de la deuxième année (durée 15 minutes + 30 minutes de préparation) :

1. Expression orale en continu : présentation personnelle du candidat, et présentation des documents qui lui auront été remis en loge (5 minutes environ)
Cette épreuve prend appui sur deux ou trois documents textuels et iconographiques appropriés illustrant un thème adapté pour des sections industrielles. La totalité des documents écrits, y compris les textes accompagnant les documents iconographiques (légende de photos ou de dessins, slogans de publicités etc.) n’excédera pas 250 mots. Les documents iconographiques ne représenteront au plus qu’un tiers du dossier.
Le candidat enchaînera brève présentation personnelle (une ou deux minutes environ) et présentation structurée des documents (trois ou quatre minutes environ) en mettant en évidence le thème qu’ils illustrent et en soulignant les points importants et les détails pertinents (cf. définition du niveau B2 Cadre européen commun de référence pour la production orale en continu). Cette partie de l’épreuve durera 5 minutes environ

2. Expression orale en interaction (10 minutes environ) :
Au cours de l’entretien qui suivra, l’examinateur s’attachera à permettre au candidat de préciser certains points, d’en aborder d’autres qu’il aurait omis. Cette partie de l’épreuve durera 10 minutes environ.

II. Épreuve ponctuelle

Finalités et objectifs :

L’épreuve a pour but d’évaluer au niveau B2 les activités langagières suivantes :
-  Compréhension de l’oral
-  Production et interaction orales

Les modalités de passation de l’épreuve, la définition de la longueur des enregistrements et de la nature des supports pour la compréhension de l’oral ainsi que le coefficient sont identiques à ceux du contrôle en cours de formation.

1. Compréhension de l’oral : 30 minutes sans préparation
Modalités : Cf. Première situation d’évaluation du CCF.

2. Expression orale en continu et en interaction : 15 minutes assorties d’un temps de préparation de 30 minutes. Cf. Deuxième situation d’évaluation du CCF.


Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois