TraAM

mardi 11 juin 2019
popularité : 13%

Thème de l’année : La différenciation pédagogique et la production orale en Histoire et en Géographie au collège, au lycée et au lycée professionnel.

Dans des situations pédagogiques de travail individuel ou collaboratif, de travail autonome, guidé, les TraAM seront l’occasion de tester la pertinence de démarches pédagogiques et de ressources, de services, d’outils associés. Ils proposeront, en relation avec des capacités développées au collège et au lycée général, une pratique simple de l’oral en s’appuyant sur des outils numériques.

Projet académique :

Les TraAM académiques permettront par ailleurs la mise en œuvre d’évaluations continues exploitables par le professeur et contribuant par leur accessibilité à la progression des élèves. Ils proposeront également une entrée vers les capacités des nouveaux programmes du lycée général.

Un objet d’étude : les processions religieuses et les cultes civiques.

Les contributeurs de ces TraAM académiques ont souhaité en premier lieu ancrer leurs démarches pédagogiques dans un objet d’étude historique, véritable fil directeur unifiant les travaux : les ostensions limousines. En effet, cette pratique religieuse locale s’inscrit dans un cadre liturgique septennal, et propose d’importantes caractéristiques civiques et politiques. Elle offre ainsi de fortes connexions avec l’ensemble des programmes d’Histoire de sixième, cinquième, quatrième, seconde et première. Par ailleurs, elle questionne la notion de la Laïcité, filigrane des programmes d’EMC. C’est, ensuite, une pratique rituelle inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco depuis 2013. Enfin, elle est éminemment transposable à d’autres pratiques rituelles locales, tout en permettant la mise en place d’une différenciation par les contenus.

Un objectif : la pratique de l’oral au DNB et dans le cadre du baccalauréat 2021.

Les TraAM académiques proposent un second fil directeur, pédagogique cette fois : il s’agit de développer la pratique de l’oral, à partir de moments relativement courts, mais répétés durant l’année scolaire. Chaque contributeur a ainsi préparé et planifié un moment particulier lors des séquences consacrées aux phénomènes processionnaires et aux cultes civiques. Différentes pratiques de l’oral ont été ainsi testées en fonction d’un outil numérique ou pédagogique par thématique abordée. Il s’agit d’une forme de différenciation par les structures.

Les contributions se sont ainsi déclinées suivant différentes modalités de l’expression orale. Le développement d’exposés filmés, l’enregistrement de la voix pour accompagner un podcast, une émission de webradio, une vidéo ou un récit photographique constituent autant de mises en œuvre de projets pédagogiques visant, par leur réitération au fil de l’année, à la progression dans des compétences préalablement identifiées. Ces pratiques variées facilitent une différenciation par les productions et constituent une formation disciplinaire aux exercices types DNB et au futur grand oral du Baccalauréat.

L’évaluation : des outils simples et adaptés à la pratique de l’oral.

Les orientations académiques des TraAM ont ensuite amené les contributeurs à développer une réflexion sur les modalités d’évaluation de l’oral et la formalisation de grilles d’évaluation tenant compte de la situation de l’élève dans les différentes activités proposées. Les professeurs concernés se sont pour cela appuyés sur les travaux relatifs à la progressivité des compétences du collège de l’académie de Reims. Au lycée, ils ont prolongé ces travaux par palier auprès des classes de l’enseignement général et technologique, en s’appuyant sur les référentiels des capacités et méthodes des nouveaux programmes de seconde et première. Dans tous les cas, ces grilles visent à développer une formation en cours d’apprentissage individualisée, qui doit permettre aux élèves de progresser exercice après exercice, en fonction de la situation d’émetteur (orateur) ou de récepteur (écoute active). Ce type d’évaluation ramène à des formes de différenciation par les processus et les productions.

Le traitement des données évaluées : l’exploitation des résultats pour améliorer les performances.

Dans le prolongement de l’usage de descripteurs dans l’évaluation de l’oral, le groupe académique a développé une réflexion sur la pertinence de l’exploitation des données recueillies et les stratégies à mettre en œuvre au sein d’une évaluation en cours d’apprentissage. Il s’agit d’appliquer un protocole d’évaluation fondé sur la preuve d’apprentissage, initiée par Anne Davies, docteur canadienne en Sciences de l’éducation. Fondée sur le recoupement et la confrontation de données en provenance de trois sources différentes, la production, l’observation et l’entretien, la « triangulation de Davies » doit permettre de mieux cerner les progrès et les points de blocage développés ou rencontrés par l’apprenant au cours de son parcours. Cette méthodologie a par conséquent l’objectif d’aider le professeur dans ses choix de stratégie de remédiation. Le processus de différenciation s’effectue ici par les structures et les productions.

Bilan académique




Liste des travaux :

- Concordance des temps : les ostensions au travers des âges.Origines et évolutions au travers des siècles. Construire un oral à partir de Photorécit en Cinquième. Par Stéphane Reix.

- Les processions dans l’espace civique. La transposition écrit-oral dans le cadre d’une analyse comparative historique, à l’aide de supports différenciés en Seconde. Par Olivier Dubos.

- Enregistrer une émission radio en EMC évalué à partir d’une échelle descriptive, en Seconde. Par Jacklein Sorbier.

- Réaliser des exposés à la suite d’une sortie pédagogique ; exploitation du feedback vidéo et d’une échelle descriptive pour progresser, en Seconde. Par Jacklein Sorbier.

- Les processions civiques dans la question La République et les évolutions de la société française et le chapitre « La République, les religions et la laïcité depuis les années 1880 » en Première. Exploitation du feedback vidéo pour évaluer et faire progresser à l’oral. Par Jean-Christophe Masmonteil.



Ressource numérique testée : application anchor.fm

Fiche d’évaluation de l’outil :