Vers le site du Rectorat Vers le site national

Navigation

Vous êtes ici : Accueil > Archives > 2007 - 2008

Les programmes rénovés du lycée 2008-2009

jeudi 18 décembre 2008.
STAGE intitulé : Programmes limitatifs du baccalauréat
Code : APL503R
Lieux Lycée polyvalent S. Valadon, Limoges
Public professeurs des lycées et membres des jurys du baccalauréat
Dates : 18 et 19 décembre 2009
Documents de travail :
    - Proposés aux stagiaires
Documents iconographiques utiles au questionnement
du candidat sur les œuvres du programme
Rubens_Elevation
Sorin_Nantes

    - Proposés aux jurys
Grilles d’évaluation utiles au questionnement
du candidat sur le dossier
Spécialité
Facultatif

    - produits par les stagiaires
Tableau : œuvres du programme et notions liées à la question de la présentation.
    - productions d’élèves

Objectifs :

- Harmoniser les pratiques des enseignants des lycées et la conduite de l’oral à l’examen du baccalauréat.

- Aborder les nouvelles questions du programme :

  • Enseignement de spécialité
    Champ de l’activité picturale et de la création d’images fixes et animées :
    Le portrait photographique de 1960 à nos jours, continuité et évolution.
    Le portrait photographique s’est très tôt substitué au portrait pictural dont il a longtemps mimé les poses et les artifices. Parmi d’autres pionniers Nadar a su donner au genre ses lettres de noblesse en exploitant les qualités expressives spécifiques au médium. Depuis, de nombreux artistes pratiquant la photographie ont su ouvrir des voies nouvelles qui ont agrandi notre champ de représentation du visage humain. Ces voies se sont ramifiées alors que de nouvelles pratiques, réceptives à l’innovation technique, voyaient le jour. Ainsi le polaroïd et l’essor du numérique ont instauré un nouveau rapport à l’image photographique sans pour autant freiner les pratiques revisitant ainsi la tradition du portrait. Aujourd’hui celui-ci est toujours le ressort d’une interrogation. Il est mis à l’honneur par des artistes comme Urs Lüthi, Michel Journiac, William Wegman, Arnulf Rainer, Christian Boltanski, Helmutt Newton, Joël Peter Witkin, Thomas Ruff, Cindy Sherman, Richard Avedon, Bettina Rheims, Robert Mapplethorpe, Pierre et Gilles, Nan Goldin, ... Sans en retracer exhaustivement l’histoire, l’étude portera sur quelques œuvres significatives susceptibles d’illustrer la diversité des démarches liées à la pratique du portrait photographique depuis les années 60 et d’en comprendre les enjeux.
    Ressources en ligne : consulter
  • Enseignement facultatif
    Mise en espace et mise en scène :
    Pierrick Sorin. Nantes, projets d’artistes. Extraits proposés par l’artiste d’un court-métrage, vidéo 26 minutes. 2000.
    Cette œuvre de l’artiste français Pierrick Sorin, prend la forme d’un reportage télévisé représentant un ensemble de projets fictifs d’interventions artistiques dans l’espace public. Pierrick Sorin y joue lui-même le rôle d’artistes présentant leur projet. Adepte de l’auto filmage et aussi des personnages de fictions incarnés par sa propre personne il propose, sur un mode humoristique, cette fiction dans le but d’amener le spectateur à s’interroger sur la signification et la portée d’une création dans l’espace public.
    Ressources en ligne : consulter

Programme

- Bilan du baccalauréat session juin 2008 (le format et la validation des planches, la fiche pédagogique, la grille d’évaluation, questions diverses).

- Exploitation des ressources relatives aux nouvelles questions

- Conférences

Pierrick Sorrin, THÉLY Nicolas , critique d’art et membre du Laboratoire des Arts et des Médias, Nicolas Thély est Maître de Conférence à l’U.F.R. d’Arts Plastiques et Sciences de l’Art de l’Université Panthéon-Sorbonne Paris 1.

Le portrait photographique, CHOUTEAU Hélène , critique d’art et commissaire d’expositions.

- Atelier : l’oral du baccalauréat (le questionnement face aux travaux d’élèves et l’élaboration des critères d’évaluation de l’oral)

- Conclusion : bilan et perspectives


Rappels importants

- Dans le dossier, c’est la planche qui prime comme support pour les documents : elle est un support strict et neutre de présentation.
Le format maximum de la planche est le demi-grand aigle (52,5 x 75 cm.).
Dans le cas du polyptyque : le candidat peut présenter une réalisation articulée et mobile qui, déployée, n’excède pas le format de la planche.

- La validation des planches :

  • Chaque planche du dossier est validée en faisant apparaître au verso les mentions suivantes : Arts plastiques spécialité ou Arts plastiques facultatif, l’année de la session, nom et prénom du candidat , le cachet de l’établissement, la signature du professeur.
  • Les productions numériques présentées à l’aide d’un ordinateur portable dont s’est muni le candidat doivent être présentées sur un support DVD validé selon le protocole suivant :
    • Le DVD peut inclure un fichier texte indiquant : le contenu exact du DVD (film, diaporama, projet animé, projet de site internet...), la nature du/des fichier/s (c’est-à-dire l’extension ".jpg", ".mov", "ppt"...), le poids du/des fichier/s. Ces informations s’obtiennent à partir des propriétés du fichier.
    • Le DVD doit faire apparaître au marqueur indélébile les mentions suivantes : Arts plastiques spécialité ou Arts plastiques facultatif, l’année de la session, nom et prénom du candidat , le cachet de l’établissement (si possible), la signature du professeur.

- La fiche pédagogique est obligatoire (datée, signée par le professeur et le chef d’établissement). Chacun est libre dans la conception de cette fiche mais elle doit :

  • Être synthétique
  • Faire apparaître les points du cours
  • Mentionner les sorties pédagogiques

La fiche pédagogique permet au jury d’interroger le candidat.



Entrées notionnelles L’érection de la croixNantes
Projets d’artistes
Long term parking
Œuvre/artiste Œuvre de maître
Œuvre de commande
Image de dévotion
Dimension sociale, religieuse et historique
Commande de la ville de Nantes
Référence à Jules Verne
Commémoration du changement de millénaire
Démarche individuelle
Opportunité de réalisation
Mécénat
Œuvre/sources de représentation Iconographie inédite
Interprétation du texte sacré
Art Baroque
Pastiche et parodie
La ville de Nantes
Figures travesties / portrait de l’artiste
Art et technologie
Sculpture-Architecture
Appropriation du réel
L’objet automobile
Le matériau béton
Œuvre/lieu de présentation Lieu sacré
Intérieur
Décontextualisation (déplacement)
Installation et diffusion VHS
Virtualité des projets in situ
Rapport aux lieux
Lieu privé
Site paysage
Œuvre/Espace-temps Cycle de la Crucifixion (Élévation, Crucifixion, Descente de croix)
Œuvre transformable
Événement et point de vue
L’image mouvement (art et cinéma)
L’anticipation et le déjà-là
Événementiel
Archéologie du présent
Le devenir de l’œuvre
Œuvre/spectateur Déambulation
Frontalité et contre-plongée
Théâtralité
Installation vidéo
Intervention et participation du public dans l’oeuvre (public acteur)
L’échelle
La monumentalité
La mémoire


 
Répondre à cet article