TraAM 2018-2019 - Modularité de la classe et espaces de travail
Article mis en ligne le 20 juin 2019
dernière modification le 15 septembre 2019

par Denis Dufour

Goupe TRAAM académie de Limoges : Julien Moy, collège Pierre de Ronsard, Limoges (87), Vanessa Le Bars, collège Paul Langevin, Saint Julien (87), Alexandra Jean,collège Gaulcen Faidit, Uzerche (19), Annelise Dubois, lycée Edmond Perrier, Tulle (19), Ondine Amat, Collège-Lycée Eugène Jamot, Denis Dufour CPES-CAAP, lycée d’Arsonval Brive (19).

Michel Herreria, IA-IPR Arts plastiques.

Denis Dufour, Interlocuteur Académique pour le numérique.

Jean Luc Bousquet, DAN.

Lien URL : eduscol.education.fr


Thème national
Modularité de la classe et des espaces pour apprendre à l’ère du numérique.

Exposé des motifs en inter-académie Poitiers-Limoges-Bordeaux
Penser la classe atelier ou laboratoire à l’ère du numérique nous a conduit à réfléchir à la modularité de la classe et des espaces pour enseigner en arts plastiques.
Au collège, la réforme de 2016 a remis en lumière une question récurrente de la pédagogie : quels espaces pour quels apprentissages ?
Les modalités d’enseignement que sont la démarche exploratoire, la démarche de projet l’accompagnement personnalisé, les enseignements interdisciplinaires, la différenciation, nous ont obligé à repenser les espaces de travail, dans la salle de classe et hors de la salle de classe avec comme levier l’appui du numérique, mais aussi à re-questionner le rapport irréductible au temps, aux matériaux, aux outils, aux supports, aux références, aux types d’intervention et aux modalités d’évaluation.
Au lycée, les nouveaux programmes nous invite également à re-penser les espaces et le temps au service des apprentissages à l’ère du numérique.
En CPES-CAAP, l’espace et le temps des apprentissages répondent à une logique de condensation (en raison d’un calendrier contraint par les concours) et de dilatation (en raison d’une pédagogie du projet personnel et d’une certaine autonomie dans l’occupation de l’espace de la classe) : la spatialité et la temporalité numériques se superposent à l’espace et au temps physiques, en questionnant les contours de l’espace de travail et d’apprentissage.


- Fiches des actions menées au collège, au lycée et en classe préparatoire (CPES-CAAP) dans l’académie de Limoges
L’académie de Limoges réunit six propositions de réflexion et de réflexion-action au collège, au lycée et en classe préparatoire arts plastiques (CPES-CAAP).
Au collège ces travaux questionnent d’une part les aménagements et les équipements de la salle d’arts plastiques dans un contexte de généralisation des pratiques du numérique chez les adolescents ; d’autre part, une réflexion qui vise à concevoir la classe comme un espace modulable et articulé avec d’autres espaces, notamment dans et hors l’établissement scolaire.
Au lycée, des enjeux identiques se retrouvent dans la réflexion sur la classe comme espace de travail. Pour autant, c’est la question de l’autonomie dans la pratique des élèves qui amène à réfléchir sur l’organisation de l’espace et du temps dans une articulation temps scolaire / hors temps scolaire, à la classe-atelier / hors classe-atelier ; cela dans une articulation aux pratiques numériques facilitées par l’usage de matériel mobile et nomade.
En classe préparatoire, la réflexion porte sur la conception d’un espace de travail intermédiaire pour des étudiant.e.s préparant divers concours aux écoles supérieures d’art, d’architecture, de l’image et du design. Ce travail croise des concepts issus des champs des sciences de l’art et des sciences sociales avec une étude universitaire sur la redéfinition des espaces de travail dans l’enseignement supérieur, à l’échelle européenne.

COLLÈGE

- Collège Gaucelm Faidit, 19140 Uzerche. Professeure d’Arts plastiques : Alexandra Jean.
Quelques questions autour de l’usage du numérique en salle d’arts plastiques équipée d’un chariot de tablette.
Comment un chariot de tablette numérique en accès libre dans une salle d’arts plastiques peut-il modifier l’espace de réflexion et de travail de l’élève ?
Comment l’usage des technologies numériques peut-il permettre d’ouvrir l’espace de la salle d’arts plastiques à l’espace extérieur et au monde, comment peut-il permettre aux élèves de sortir virtuellement de la salle d’arts plastiques, de faire un voyage immobile dans d’autres espaces afin de développer leur curiosité et d’enrichir leur production ?
Comment les outils numériques peuvent-ils rendre les élèves plus autonome dans leurs réalisations plastiques, et permettre à chacun de travailler à son rythme ?

Accéder à la ressource : PDF 3Mo
Padlet : https://padlet.com/alexandra_jean19/b55m5dt2ptek

- Collège Paul Langevin, 87200 Saint-Junien. Professeure d’Arts plastiques : Vanessa Le Bars.
Projets questionnant les espaces pour apprendre (la salle de classe, le musée, l’extérieur) et l’usage du numérique dans l’enseignement des arts plastiques :

  • Le projet « Adopte une œuvre #3 »
  • 2 expériences menées en partenariat avec le musée d’art contemporain de Rochechouart : Exposition Raoul Hausmann/Jochem Lempert et « La classe, l’œuvre ! », dans le cadre de la Nuit des musées 2019.

Accéder à la ressource : PDF 3.3Mo
Padlet :
Adopter une œuvre : https://padlet.com/vlebars/gpjrrmaee2ne
Raoul Hausmann & Jochem Lempert à Rochechouart : https://padlet.com/vlebars/lul43a4i0awc
Babette Mangolte au musée de Rochechouart : https://padlet.com/vlebars/5l9bz5is5y5e

- Collège Pierre de Ronsard, 87000 Limoges. Professeur d’Arts plastiques : Julien Moy.
Questionne l’aménagement de l’espace en lien avec une séquence mobilisant la vidéo numérique.

Padlet : https://padlet.com/moy87/8uxhte9lgz33

LYCÉE

- Lycée Eugène Jamot, 23200 Aubusson. Professeure d’Arts plastiques : Ondine Amat.
Ici, la séquence a été conçue en dispositif de classe inversée, dans la mesure où la classe était peu propice à un travail sur place. Cependant, nous verrons dans les productions des élèves que l’espace à proximité de la classe a été aussi investi.

Accéder à la ressource : PDF 1.5Mo

- Lycée Edmond Perrier, 19000 Tulle. Professeure d’Arts plastiques : Annelise Dubois.
De la généralisation des pratiques et des usages des technologies numériques par les lycéens.

Accéder à la ressource : PDF 1.5Mo

CPES-CAAP

- Lycée d’Arsonval, 19100 Brive. Professeur d’Arts plastiques : Denis Dufour.
L’espace contient l’action, en même temps que son aménagement, recourant notamment aux technologies numériques, permet des modes pédagogiques plus ou moins participatifs.
D’une part, l’hétérogénéité des trajectoires scolaires, sociales et culturelles des étudiant.e.s contribue à l’élaboration d’un espace d’enseignement où chacun puisse rapidement trouver sa place, se sentir en confiance pour y travailler artistiquement et intellectuellement, seul et en groupe. D’autre part, les pratiques, même informelles, du numérique constituent un liant social et une interface sensible entre les individus : ils se positionnent notamment à travers les pratiques et les usages des réseaux sociaux, qui impliquent un rapport à l’écriture (message), à l’image (de soi), à l’espace (l’ici) et au temps (le maintenant). Dans le champ des pratiques sociales, les technologies numériques contribuent à l’expérimentation du rapprochement, du décloisonnement et de l’interactivité.
En quel sens et dans quelle mesure le numérique peut-il contribuer à concevoir un espace intermédiaire et augmenté de la classe en arts plastiques, tel qu’un espace atelier (lieu des pratiques) ou laboratoire (lieu d’expérimentation) générant de nouvelles postures et temporalités de travail ?

Accéder à la ressource : PDF 4.6Mo

- Compte rendu des TraAM : académie de Bordeaux
URL : https://ent2d.ac-bordeaux.fr/disciplines/arts-plastiques/2019/06/19/traam-2018-2019/

- Compte rendu des TraAM académie de Poitier
URL : http://ww2.ac-poitiers.fr/arts_p/spip.php?article1117

- Synthèse nationale des TraAM 2018-2019 en arts plastiques : consulter la synthèse nationale en ligne (genia.ly)