Accueil et mission des assistants : Séminaire au Centre International d’ Etudes Pédagogiques

jeudi 25 janvier 2018
par  Raphaël Sys
popularité : 8%

PROGRAMME D’ECHANGES D’ASSISTANTS DE LANGUE :

Compte-rendu séminaire CIEP (5-6/12/2017)

● Pour une meilleure intégration et efficacité de l’assistant dans les établissements :

-  Anticiper son arrivée,
-  Définir le projet, bien étudier son profil,
-  Se préparer à enseigner avec lui,
-  Globaliser l’horaire si celui-ci est sur plusieurs établissements ou si sa présence est nécessaire dans la réalisation d’un projet ponctuel (EPI par exemple).

● Prendre en compte le profil de l’assistant reste impératif s’il est accueilli dans des dispositifs spécifiques :

-  Ecole immersion en langues (au départ 20% des cours en anglais, puis 50%)
-  Rôle d’appui auprès des élèves, d’aide à la langue auprès des enseignants.
-  Rôle dans des sections théâtre.

● Intégration dans l’établissement

-  L’assistant doit connaitre le projet d’établissement,
-  Deux semaines d’observation sont nécessaires pour qu’il ou elle prenne la mesure des enseignements dispensés et des attendus en fonction du niveau de l’élève.
-  Possibilité de suivre une classe sur une journée par exemple avec grille d’observation simple ou non
-  Assister à des cours de DNL et d’EPI.

● Préciser le statut légal de l’assistant :

L’assistant effectue un service de 12h (concertation avec les enseignants, ateliers, clubs compris)

-  RAPPEL DE LA MISSION DES ASSISTANTS :

Quelques extraits de la circulaire du 17-05-2016 à laquelle vous devez vous référer.

-  « L’assistant de langue intervient auprès de l’enseignant de langues pendant le cours et dans le cadre des projets internationaux de l’établissement. Les modalités d’intervention de l’assistant et les activités mises en œuvre peuvent être variées, en fonction des projets dans lesquels il est impliqué et du public auquel il s’adresse. Il contribue à l’appropriation d’une langue authentique et facilite la découverte des réalités culturelles de son pays conformément aux programmes d’enseignement des langues vivantes »

-  a - Dans le premier degré

« L’assistant participe aux séances conduites par l’enseignant selon les modalités définies dans le projet d’école. Il intervient en priorité auprès des élèves et peut, de façon ponctuelle, assister le professeur des écoles en dehors du temps dédié aux élèves (apports de supports et de connaissances en lien avec l’aire linguistique et culturelle concernée dans les limites de ses compétences individuelles et professionnelles ».

-  b - Dans le second degré

« Les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) offrent un espace nouveau pour développer des projets transversaux dans lesquels l’assistant a toute sa place. L’assistant peut notamment contribuer à l’extension de l’enseignement des matières par l’intégration d’une langue étrangère. En tant que locuteurs natifs et, de surcroît, issus de cursus universitaires variés très souvent marqués par la bivalence, les assistants peuvent, selon leurs compétences, proposer aux élèves des activités diversifiées »

-  c - Simultanément dans les premier et second degrés

« À titre exceptionnel, les assistants peuvent être affectés à la fois dans une école et un collège. Conformément aux projets pédagogiques élaborés dans le cadre du conseil école-collège et en cohérence avec l’organisation des cycles d’enseignement, les assistants ont la possibilité de multiplier les expériences dans différents niveaux d’enseignement. Enseignants de langue et professeurs des écoles articulent leurs enseignements afin que la double affectation de l’assistant prenne tout son sens. L’assistant s’intègre dans une démarche de projet, et contribue à la continuité des apprentissages linguistiques au cours du cycle 3 ».

-  Dans ce cas précis la répartition horaire pourra être la suivante : 5 heures d’intervention dans 1er degré 7 heures en collège.

Ressources pédagogiques

« Pour préparer et accompagner les évolutions liées à la politique des langues, des ressources pédagogiques sont mises à disposition des enseignants. Elles prennent la forme notamment de ressources d’accompagnement (Enseigner les langues vivantes) montrant des exemples de pratiques de classe dans le premier et le second degrés ainsi que d’un portail disciplinaire langues vivantes pour enseigner, s’informer, se former et suivre les actualités disciplinaires.

Ces ressources constituent un outil de référence pour l’enseignement des langues auquel l’assistant doit pouvoir avoir accès :

http://eduscol.education.fr/pid31432/enseigner-les-langues-vivantes.html
http://eduscol.education.fr/langues-vivantes/

D’autres plateformes de ressources en ligne comme « English for Schools by cned » et, pour l’allemand, « Deutsch für Schulen vom cned », sont également des aides précieuses

Les projets conduits avec l’assistant dans un établissement peuvent être mis en place dans d’autres établissements, n’hésitez pas à nous les communiquer pour publication.

Je vous remercie de rappeler à l’assistant qu’il est souhaitable de laisser des ressources utilisables par le collègue qui lui succèdera.

Marie-Claude REYNAL
IA-IPR d’anglais
Référente des assistants de langues vivantes
- 


Brèves

7 septembre - Echanges et actions de formation à l’étranger pour les enseignants année 2019 2020

Le BO n° 27 du 05 juillet 2018 vient de paraître et définit les échanges et actions de formation à (...)

3 avril 2014 - Zoom sur Etwinning

Les dernières info sur Etwinning