Considérations générales

lundi 23 janvier 2023
par  Elodie Rougier

Considérations générales :

 On parle avant de lire ou d’écrire : la place accordée à l’oral est fondamentale.
 Comprendre précède la production orale.
 Phonèmes non perçus = phonèmes qui n’existent pas dans la langue première. En ukrainien, difficultés pour les sons [y]/[u], [o]/[ɔ̃], [i]/[ɛ̃], [a]/ [ã], [r], [ə]. Pour plus d’informations sur ce point, voir les fiches langues
— >Un enfant qui ne parle pas ne signifie pas qu’il ne comprend pas, il le fera quand il sera prêt. S’il ne veut pas, ne pas le forcer.

Gestes et postures :

Oral :
 Supports visuels et gestuelle
 Discours clair, lent et articulé
 Répéter, reformuler
 Associer oral et écrit
 Inciter à une prise de parole régulière en acceptant au début les erreurs de prononciation
 Encourager les tentatives de l’élève
 Faire mémoriser et répéter les structures syntaxiques
Lecture :
 Support visuel expliquant le texte, images pour le vocabulaire
Écriture
 L’écriture cursive est particulière : si l’enfant souhaite écrire en script, laisser le faire
 Laisser l’élève s’entrainer au geste graphique (et apprendre l’écriture cursive) avant les productions autonomes
Travail coopératif
 Élève tuteur
 Travail en petit groupe : apport langagier diversifié, progressif et contextualisé entre pairs.

Apprentissage de la langue française selon les profils d’EANA

Pour tous les profils :
 Quand les autres élèves de la classe étudient la langue française (lecture/écriture, grammaire, conjugaison, etc.), les élèves allophones apprennent le français langue de scolarisation (FLS).
 4 compétences à travailler : écouter, parler, lire, écrire
 Préparer une progression : un exemple ici
— > L’objectif principalement visé, dans un premier temps, est le bien-être de l’élève à l’école, condition nécessaire à l’apprentissage

Pour les élèves non lecteurs non scripteurs :

Pour les élèves lecteurs scripteurs :