Quand enseignement rime avec dépaysement...

mardi 15 avril 2014
par  Céline GAUTIER
popularité : 6%

Qui aurait cru qu’une prof d’Anglais aborderait le Turc dans ses cours ?! Certainement pas moi, il y a quelques années ! Mais cette aventure plurilingue m’a menée vers des expériences diverses et variées telle que cette séance en Turc, élaborée avec l’aide de mon élève turcophone. Après avoir abordé l’enseignement de l’Anglais par le biais du Néerlandais, de l’Italien et du Finnois, je me suis dit qu’introduire le Turc dans cette expérimentation n’était certainement pas impossible, d’autant plus que cela permettait également de mettre en valeur un élève non-francophone et sa culture au sein de la classe.

Ce n’est pas sans une certaine appréhension que j’abordais cette séance, mais très vite mes doutes se sont envolés devant l’enthousiasme de la plupart de mes élèves. Le bilan s’est en effet avéré très positif : « difficile mais super expérience ! », selon beaucoup élèves ; et plusieurs ont conclu : « dur au début mais finalement assez facile ». Certains ont même expliqué : « très bien pour développer notre réflexion et notre logique et pour comprendre d’autres langues » ou encore « super et plus facile quand on travaille à plusieurs ». Beaucoup d’entre eux semblent donc avoir compris la démarche et le but de cette expérimentation, et un point essentiel est qu’ ils ont pris du plaisir à découvrir le Turc.

La séance initialement conçue n’était cependant pas parfaite : je suis maintenant certaine que les élèves auraient pu réussir à comprendre ce texte en langue étrangère inconnue en réduisant le guidage dans la démarche proposée. C’est pourquoi j’ai finalement élaboré une fiche d’activités dont le guidage a été réduit, permettant ainsi aux élèves d’évoluer au sein de cette expérimentation de manière plus autonome et de stimuler leur esprit d’initiative de façon collective.

Avant cette nouvelle étape de notre expérimentation, j’étais inquiète face à la difficulté de la langue. Cependant, lors de la mise en oeuvre, je me suis sentie beaucoup plus à l’aise que lors des premières séances d’APLI. L’enseignant doit lui aussi prendre confiance face à la nouveauté et acquérir des réflexes différents en acceptant la prise de risques, s’il désire partager de telles expériences avec ses élèves ! J’ai ainsi pris beaucoup de plaisir face à leur curiosité et leur engouement. J’ai même été étonnée et rassurée par leur attitude volontaire et leur désir de réussir, certainement motivés par un degré de difficulté élevé et un défi plus important que ceux proposés en « classe de langue ordinaire » !

Céline Gautier

Enseignante d’Anglais

Collège Jean Monnet

Châteauneuf-la-Forêt


Vous pourrez découvrir la fiche d’analyse de séance réalisée par Céline en consultant la fiche suivante : "Séance conçue par un élève turcophone".