Utilisation de tablettes IPAD en sortie de terrain : un mini-IBGN en cinquième

jeudi 20 décembre 2012
par  Romain Gillie
popularité : 9%

Dans le cadre du programme de cinquième en SVT, il est assez courant de faire une sortie de type IBGN pour travailler le point suivant du programme (BO août 2008)

Connaissances : Dans l’eau, la répartition des organismes vivants dépend notamment de la teneur en dioxygène.

Capacités déclinées dans une situation d’apprentissage :
 Mesurer la quantité de dioxygène dans l’eau.
 Formuler l’hypothèse d’une relation de cause à effet entre une teneur en dioxygène et la répartition des organismes vivants.

Il s’agit d’explorer le lit d’une rivière et de relever les groupes d’êtres vivants en différents lieux, de réaliser des mesures de dioxymétrie/température et des observations (vase, courant...) afin d’expliquer les différences rencontrées.

Toutefois, ce type de sortie présente des inconvénients :
 chronophage, particulièrement la détermination des animaux rencontrés
 meutrière : les larves résistent rarement aux manipulations des élèves

Je me suis donc posé la question suivante : dans quelle mesure l’utilisation des tablettes fournies aux élèves par le Conseil Général de la Corrèze permettrait de dépasser ces problèmes.

J’ai donc re-évalué les objectifs de la sortie pour mieux la cadrer vis à vis des exigences du programme et du temps que nous sommes censés y passer (15% du temps de l’année) :
 Déterminer de manière simple les espèces sur place, en comparant deux milieux
 Réaliser le compte-rendu durant le temps de la sortie

Voici un déroulé de la sortie :

Organisation matérielle

 sortie créée il y a plusieurs années en partenariat avec un animateur environnement du Kayak Club Tulliste (association sportive agréée protection de l’environnement) qui fournit les haveneaux, pinceaux et pots d’échantillonnage
 3 heures par sortie : 2 classes de cinquième sur un site en amont de la ville, 3 classes sur un autre site en plein centre ville
 chaque site permet l’étude de 2 zones différentes pour pouvoir faire une comparaison immédiate des relevés
 élèves répartis par groupes de 4, au moins 2 tablettes par groupe

Chronologie

 15 min de consignes diverses, séparation de la classes en deux grands groupes : 1 avec l’animateur, 1 avec moi
 30 à 40 min de pêche sur une première zone, puis 30 à 40 min de détermination des animaux rencontrés et rédaction du compte-rendu
 30 à 40 min de pêche sur la deuxième zone, puis 30 à 40 min de détermination des animaux rencontrés et rédaction du compte-rendu
(variante pour le site étudié en ville où on observe les conséquences d’une fuite sur un collecteur d’eaux usées)
 20 min pour la mise en commun et le bilan, élargissement à la protection du milieu rivière par lecture d’une plaquette dédiée

Rédaction du compte-rendu

Préparation en amont

 Préparation en classe
 Envoi d’un mail récapitulatif à tous les élèves avec le document support de la sortie
 Signature par les parents de l’autorisation de sortie

Consignes élèves

 Au moins 2 tablettes par groupe de 4, une pour la consultation du document support (clés de détermination, banque de photographie d’animaux), une pour la rédaction du compte-rendu
 Sur le traitement de texte, rédiger un compte-rendu de la sortie qui contient pour chaque zone de prélèvement :

  • une photo et une phrase de description de la zone
  • le nom des espèces rencontrées et une photo pour chaque
  • les mesures de température et de dioxygène réalisées dans l’eau
Prélèvement en milieu vaseux

Productions élèves

Comme il nous a manqué un peu de temps sur site pour terminer le compte-rendu, nous avons pris 30 min en classe pour le terminer. Les élèves devaient s’être échangé par mail les photos complémentaires et les premières versions du compte-rendu.
Ils m’ont ensuite envoyé leurs travaux par mail au format PDF.

Correction prof

J’ai utilisé une application de prise de note, comme il en existe beaucoup, pour corriger directement sur ma tablette les productions des élèves à l’aide d’un stylet.

Ghostwriter, application de prise de note

Synchronisée avec mon compte Dropbox, cette application a permis de sauvegarder en ligne facilement les corrections effectuées et de les transmettre aux élèves via un simple lien : Exemples de productions d’élèves corrigées

Résultats obtenus

 Productions globalement de qualité, mais très hétérogènes (rédaction du compte-rendu en lui-même, qualité des photos...)
 Grande hétérogénéité des groupes dans la stratégie adoptée face au travail demandé (coopération par mail, ou bien travail en commun sur une tablette...)
 Élèves très motivés, demandeurs et même en position de proposer des choses : un groupe a ainsi réalisé un compte-rendu vidéo visible ici :

Analyse

 Sortie plus cohérente : sensibilisation à la biodiversité du milieu en préservant les espèces rencontrées
 Correction aisée des compte-rendus par le prof, aller-retours avec les élèves
 Intérêt de la tablette : motivation des élèves, résultats immédiats, travail collaboratif (échange de photos et infos, relecture du travail dans le groupe...),
accès à des documents de qualité sur le terrain (en couleur, interactifs...)

Perspectives

 utiliser davantage l’outil vidéo, intuitif et motivant sur tablette


Brèves

4 décembre 2023 - La lettre EduNum SVT est parue

Cette lettre n°36 se concentre sur les outils à disposition des élèves pour les préparer à la (…)

16 novembre 2017 - Marc-André SELOSSE sur le forum SVT en Novembre

Marc-André SELOSSE est professeur à l’Université de Montpellier 2. Son enseignement porte sur la (…)

29 mai 2017 - Édu_Num SVT N°24

La lettre Édu_Num SVT N°24 est disponible.
Ce numéro présente les risques liés aux activités (…)

28 mai 2017 - Youtubeur en SVT

L’académie de Créteil a réalisé un test comparatif des chaines Youtube concernant les SVT. Le (…)

Suivez @eduscol_SVT