Une expérience de classe inversée en SVT au collège de Merlines (5e, 4e, 3e)

dimanche 21 juin 2015
par  Lenaïck Bonnet
popularité : 8%

Pourquoi je me suis lancée dans ce projet ?
Sans raison particulière... Après m’être beaucoup documentée sur la classe inversée et sur le travail de groupes, j’avais envie de mettre en pratique la théorie et me faire une idée sur cette façon d’enseigner.

Quels étaient mes objectifs de départ ?
Visionner une vidéo à la maison permet de dégager du temps en classe pour « travailler autrement ».
Le but étant d’utiliser le temps disponible en classe sur des tâches différentes dans le but d’une meilleure appropriation des notions par les élèves et favoriser la réussite de tous.

J’ai fait le choix d’axer le travail en classe sur
- des situations-problème qui abordent des notions difficiles à comprendre ou qui remettent en question leurs représentations initiales (les notions plus « abordables » étant exposées dans les capsules vidéo) ==> voir un exemple ici
- une meilleure appropriation des connaissances : les bilans de cours sont rédigés par les élèves.

Tout ce travail s’effectuant en petits groupes (4élèves) tout au long de l’année, la constitution des groupes changeant régulièrement.

Tableau comparatif entre mes pratiques des années précédentes et mes pratiques cette année concernant le déroulé d’un chapitre

Une présentation plus détaillée de la démarche est disponible en pièce jointe.

Bilan à la fin de l’année scolaire : positif dans l’ensemble

Concernant l’avancée dans le programme de SVT, j’ai eu le temps de traiter les mêmes points que lorsque j’enseignais de manière « classique » (à part pour la classe de 5e qui comprenait un nombre important d’élèves ayant des difficultés). Donc cette méthode n’est pas plus chronophage : le temps est juste utilisé d’une autre façon.

Un sondage a été réalisé auprès des élèves vers la fin de l’année (en pièce jointe).

Près de 80 % des élèves interrogés apprécient le système mis en place cette année et apprécient également que ce soit toujours la même chose sur l’année (comme un rituel). Même les élèves réfractaires au début de l’année (plutôt des élèves ayant des bons résultats) ont fini par s’y habituer et même apprécier le système.

Plus de la moitié des élèves reconnaît que le visionnage des capsules vidéo avant le cours ainsi que la rédaction des bilans en groupes permettaient de mieux comprendre le cours et de l’apprendre plus facilement.
Pour les élèves, un des grands avantages à regarder la vidéo à la maison, c’est le fait de pouvoir faire des pauses et revoir la vidéo plusieurs fois afin de bien comprendre les notions.

Près de 80 % des élèves apprécient le fait de travailler en groupes tout le temps. Avec tout de même un certain bémol en ce qui concerne la constitution des groupes : des tensions apparaissent dès lors que les groupes ne sont plus faits par affinité.

Point à améliorer → gestion des groupes :
développer l’autonomie
gérer l’hétérogénéité des niveaux (des groupes finissent très en avance, d’autres très en retard)
éviter les « discussions parallèles »
mieux définir les tâches de chacun dans le groupe (pour qu’aucun élève ne reste passif)

Inconvénients de la classe inversée :
Cela demande une somme colossale de travail en amont la première année, essentiellement pour concevoir et réaliser les capsules vidéo (d’où l’importance de mutualiser si possible avec les autres collègues).
Je me suis heurtée à des problèmes techniques aboutissant à des vidéos de qualité médiocre (image et son), des vidéos trop « volumineuses » par rapport au support ipad, etc...

Concernant les élèves, certains (22%) ont trouvé que le professeur était moins disponible puisqu’il fallait attendre longtemps parfois avant qu’il vienne voir le travail du groupe.
Ceci est effectivement un problème lorsqu’on travaille de cette manière avec des classes entières.

Certains élèves (38%) ont trouvé les vidéos parfois trop longues et 22 % ont trouvé que le visionnage des vidéos prenait trop de temps à la maison.


Documents joints

Résultats du sondage de fin d'année
Présentation classe inversée

Brèves

13 mai - Les pegmatites et le kaolin de Marcognac, Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne), matières premières historiques de la porcelaine de Limoges

Un éclairage de Pierre Thomas sur ce qu’il reste d’anciennes carrières de pegmatites altérées et (...)

12 mai - Les pegmatites du Limousin : d’anciens gisements exploités pour l’industrie électrique, les porcelaines et autres céramiques, la verrerie… et des curiosités géologiques

Zoom par Pierre Thomas sur les pegmatites ordinaires des Monts d’Ambazac (Haute-Vienne) à (...)

7 juillet 2017 - Édu_Num SVT N°25

La lettre Édu_Num SVT N°25 est disponible.
Ce numéro est en grande partie consacrée à la classe (...)

20 juin 2017 - Les BRNE sciences cycles 3 et 4 s’étoffent

Des scénarios intégrant les BRNE sciences cycles 3 et 4 sont présents dans l’ÉDU’bases SVT.
Les (...)

4 mars 2017 - BRNE cycle 4

L’académie de Créteil propose un tutoriel pour utiliser la BRNE en cycle 4.